tpetitberghien
Abonné·e de Mediapart

Évenement publié dans

Édition

Plein Suds

Suivi par 93 abonnés

Événement 10 juin 2016

Les Suds à Arles, 21e édition du 11 au 17 juillet

Chaque année depuis la création du journal, Mediapart est partenaire du festival des Suds à Arles. Un festival d’une grande douceur métissée qui s’installe dans la cité d’Arles, au cœur de ses lieux historiques.

tpetitberghien
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Date

Du 11 juillet 2016 au 17 juillet 2016

Lieu

Arles

Réservation

http://www.suds-arles.com


Chaque année depuis la création du journal, Mediapart est partenaire du festival des Suds à Arles. Un festival d’une grande douceur métissée qui s’installe dans la cité d’Arles, au cœur de ses lieux historiques.

En France, la période des festivals est lancée, proposant une offre toujours aussi vaste et ce, malgré des coupes budgétaires importantes. Exemple parlant avec le grand frère des Suds, le festival des musiques métisses d’Angoulême qui a d’abord annoncé son annulation avant de proposer une édition raccourcie.

Mais les Suds à Arles perdurent, comme beaucoup d’autres, avec une programmation toujours aussi pointue et colorée.

« Les attentats n’ont pas facilité le booking des artistes étrangers cette année » nous confiait Marie José Justamond, la directrice du festival. Mais le résultat de la programmation ne le laisse pas penser.

Sa réponse y fait front. Car « en ces temps de banalisation de la barbarie (…) faire humanité ensemble c’est œuvrer à un dialogue entre droits de l’homme et droits culturels – ce droit des personnes à être reconnues dans la liberté et la dignité de leur identité pour autant qu’elles reconnaissent la culture de l’autre. »

La culture de l’autre, c’est le point central de ce festival.
Un vrai tour du monde avec Yuri Buenaventura, ce colombien originaire de la côte Pacifique de la ville du même nom. 

Danyèl Waro à Angoulême et Emir Kusturica au Zénith de Paris © Olivier Hoffschir

On retrouvera également la délicate ALA.NI qui présentera son premier album très réussi, le réunionnais Danyèl Waro, cette grande figure du maloya, mais aussi Emir Kusturica avec The No Smoking Orchestra pour une explosion balkanique. 

Duo déjà familiarisé avec les Suds du malien Ballaké Sissoko et du violoncelliste français Vincent Segal pour « toucher à la quintessence des musiques du monde ». Belle surprise aussi avec l'étonnante formation Pachibaba regroupant entre autres l'accordéoniste Fixi et le percussioniste Cyril Atef qui donnera son premier concert en public.

Pachibaba au Plan (91) et Bachar Mar-Khalifé au festival Chorus (92) © Olivier Hoffschir

Soirée spéciale le samedi 16 juillet avec Bachar-Mar Khalifé, fils du joueur de oud Marcel Khalifé. Ce libanais d’une créativité incroyable change presque à lui seul le format du festival ! Pas de soirée au théâtre antique ce jour-là, mais une soirée complète aux Forges où l’on y termine tard habituellement. Sa musique lente et transe à la fois donnera le départ de la dernière « nuit transe électro », qui sera suivi de l’argentine La Yegros

C'est avec grand plaisir que nous y retournons cette année avec Olivier Hoffschir pour vous rapporter en images et vidéos ces belles découvertes musicales. D'ailleurs, notre documentaire Qué Pasa Colombia sera projeté gratuitement dans le cadre du festival, au Musée Départemental Arles Antique. 

Découvrez la programmation complète : http://www.suds-arles.com/grille-concerts.html

Bande annonce de l'édition 2016 :

Bande annonce des Suds à Arles, 2016 © Suds Arles

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Gauche(s)
En Seine-Maritime, Alma Dufour veut concilier « fin du monde et fin du mois »
C’est l’un des slogans des « gilets jaunes » comme du mouvement climat. La militante écologiste, qui assume cette double filiation, se lance sous les couleurs de l’union de la gauche sur ce territoire perfusé à l’industrie lourde, qui ne lui est pas acquis.
par Mathilde Goanec
Journal — Sports
Ligue des champions : la France gagne le trophée de l’incompétence
La finale de la compétition européenne de football, samedi à Saint-Denis, a été émaillée de nombreux incidents. Des centaines de supporters de Liverpool ont été nassés, bloqués à l’entrée du stade, puis gazés par les forces de l’ordre. Une faillite des pouvoirs publics français qui ponctue de longues années d’un maintien de l’ordre répressif et inadapté, souvent violent.
par Ilyes Ramdani
Journal — Europe
En Italie, Aboubakar Soumahoro porte la voix des ouvriers agricoles et autres « invisibles »
L’activiste d’origine ivoirienne, débarqué en Italie à l’âge de 19 ans, défend les ouvriers agricoles migrants et dénonce le racisme prégnant dans la classe politique transalpine. De là à basculer dans la politique traditionnelle, en vue des prochaines élections ? Rencontre à Rome. 
par Ludovic Lamant
Journal — Moyen-Orient
Le pouvoir iranien en voie de talibanisation
La hausse exponentielle des prix pousse à la révolte les villes du sud et de l’ouest de l’Iran. Une contestation que les forces sécuritaires ne parviennent pas à arrêter, tandis que le régime s’emploie à mettre en place une politique de ségrégation à l’égard des femmes.
par Jean-Pierre Perrin

La sélection du Club

Billet de blog
Mères célibataires, les grandes oubliées
Mes parents ont divorcé quand j'avais 8 ans. Une histoire assez classique : une crise de la quarantaine assez poussée de la part du père. Son objectif à partir de ce moment fut simple : être le moins investi possible dans la vie de ses enfants. Ma mère s'est donc retrouvée seule avec deux enfants à charge, sans aucune famille à proximité.
par ORSINOS
Billet de blog
Les mères peuvent-elles parler ?
C'est la nuit. Les phares des voitures défilent sur le périphérique balayant de leurs rayons lumineux le lit et les murs de ma chambre d'hôpital. Je m'y accroche comme à un rocher. Autour de moi, tout tangue. Mon bébé hurle dans mes bras.
par Nina Innana
Billet de blog
Pourquoi la fête des Mères est l’arnaque du siècle
À l’origine la Fête des Mères a donc été inventé pour visibiliser le travail domestique gratuit porté par les femmes. En effet, Anna Jarvis avait créé la Fête des Mères comme une journée de lutte pour la reconnaissance du travail domestique et éducatif gratuit ! Aujourd'hui personne n'est dupe sur les intérêts de cette fête et pourtant...
par Léane Alestra
Billet de blog
« La puissance des mères », extrait du livre de Fatima Ouassak
A l'occasion de la fête des mères, et de son braquage par le Front de mères pour faire de cette journée à l'origine réactionnaire une célébration de nos luttes et de nos victoires, extrait du livre « La Puissance des mères, pour un nouveau sujet révolutionnaire » de Fatima Ouassak. Il s'agit de la conclusion, manifeste écologiste, féministe et antiraciste, lue par Audrey Vernon.
par Jean-Marc B