Portfolio

Mediapart aux Suds - Jour 6

Du 8 au 14 juillet, Mediapart est au festival de musiques du monde Les Suds, à Arles. Chaque jour, nous vous faisons vivre nos découvertes musicales ou encore les moments de partage avec les abonnés. Un billet renouvelé tous les jours par l'équipe sur place. Aujourd'hui retour sur les 13 & 14 juillet avec les Moments précieux et le Cri du Caire ainsi que Odeia pour la journée Buissonière.
  1. Dimanche 14 juillet - La journée Buissonnière - ODEIA

    Un trio de cordes sensibles entoure une voix profonde et caressante… Sur un répertoire élégamment réarrangé et des reprises à l’interprétation émouvante, la musique de ce quatuor mène vers des ailleurs étrangement familiers !

    ODEIA - Les Suds, à Arles 2019 © Mediapart

  2. Samedi 13 juillet - Moments précieux - Le Cri du Caire

    Jeune chanteur, slameur, poète soufi aujourd’hui exilé en Europe, Abdullah Miniawy est La voix libre de la Révolution égyptienne. Projeté par les souffles hypnotiques du saxo et des cordes barocks, son chant libertaire résonne comme un appel poignant, fiévreux… et s’envole en transe mystique.

    Le Cri Du Caire - Les Suds, à Arles 2019 © Mediapart

  3. Vendredi 12 juillet - Moments Précieux - Refree

    Producteur, musicien et compositeur reconnu (Las Migas, Kiki Veneno, Cheikh Lô, Lee Ranaldo de Sonic Youth), ce Barcelonais a aussi produit et arrangé les albums d’artistes bien connus des festivaliers : Silvía Pérez Cruz, Niño de Elche, Rocío Márquez… ou encore Rosalía, la nouvelle égérie du flamenco-trap !
    Expérimentateur de génie, ce guitariste inspiré égrène de mélancoliques arpèges ou des rythmiques électriques qu’il alterne avec les samples des voix les plus actuelles du flamenco, ou à celle de El Bolita (jeune acteur du beau film sur le monde gitan Entre Dos Aguas de Isaki Lacuesta dont il a composé la B.O). Une musique subtile et sauvage, élaborée et viscérale… pour un Moment hors format !

    Refree - Les Suds, à Arles 2019 © Mediapart

  4. Vendredi 12 juillet. Les Scènes en ville - Eliasse

    Nuancée de blues, rock, soul et des multiples rythmes traditionnels de l’archipel des Comores, sa musique bruisse de tous les sons tombés dans l’Océan indien. Chanté en idiomes locaux, français, anglais, malgache ou swahili, ce folk conscient distille des mélodies limpides et accrocheuses !

    Retrouvez notre live session :

    © Mediapart.fr

  5. Jeudi 11 juillet - Moments Précieux - Elisapie

    Native du Grand Nord québécois, expatriée à Montréal, cette cinéaste et compositrice interprète des reprises du répertoire Inuit et des compositions habitées chantées en inuktitut, anglais et français. De sa voix chaude et intense, elle livre son histoire, le déracinement, ses quêtes identitaires… Sauvage et puissante comme la Nature où elle a grandi, la Ballade de celle qui s’est enfuie (titre de ce 3ème album solo) est un cri d’amour à la terre-mère ! Acte de foi et de résilience d’une beauté ravageuse, sa musique est celle d’une femme engagée, reliée à son peuple au plus profond de sa chair et de son âme. 
    Elle partage ici la scène avec Joshua Toal (basse, claviers et voix), Jean-Sébastien Williams(basse) et Pascal Delaquis (batterie et percussions). 

    Elisapie - Les Suds, à Arles 2019 © Mediapart

     

  6. Jeudi 11 juillet. Les Scènes en ville - Muga

    La tradition asturienne des chants de femmes voyage en terre bretonne et prend le large. A bord, des airs populaires rythmés par la pandereta, un violon et des cordes nomades improvisent une nouvelle route musicale... puissamment déroutante !
    Avec Clara Diez Márquez (chant et percussions/pandereta), Martin Chapron (guitare), Thomas Felder (violon)

    Retrouvez notre live session :

    Muga - Les Suds, à Arles © Mediapart.fr

  7. Mercredi 10 juillet - Moments Précieux - Le Mystère des voix bulgares

    Formé au début des années 50 dans la Bulgarie soviétique, cet ensemble réunit aujourd’hui 3 générations de chanteuses qui n’ont cessé d’inspirer compositeurs et grands noms de la pop (Kate Bush, U2, George Harrison, Frank Zappa, Bobby McFerrin ou plus récemment Drake, Ibeyi ou Lisa Gerrard de Dead Can Dance). Sur scène, 14 choristes en broderies fleuries interprètent a cappella, ou soutenues par un trio de cordes et percussions, un répertoire polyphonique venu du fond des âges qui, au gré des collaborations, a su s’ouvrir d’autres espaces-temps. Chants puissants de gorge à l’unisson, bourdons et diaphonies, dissonances micro-tonales et musique modale, canons ou échappées solistes… leur interprétation d’une grande technicité vocale et originalité fait résonner une musique-monde qui touche à l’universel !

    Le mystère des voix bulgares - Les Suds, à Arles 2019 © Mediapart

  8. Mercredi 10 juillet. Originaire de Cape Town et marseillaise d’adoption, Sibongile Mbambo offre son timbre solaire à des compositions inspirées par les couleurs musicales de sa terre natale. Artiste complète à la belle présence scénique, elle livre une pop métisse sensuelle et énergique ! Avec Sibongile Mbambo "Bongi" (chant, percussions), Cyril Peron Dehghan (guitare, chœurs) et Dimitri Reverchon (percussions, chœurs).

    © Mediapart.fr

     

  9. Luc, Arlésien, est abonné à Mediapart depuis environ 10 ans et ne s’était jamais vraiment attardé sur le Club, plus fidèlement lecteur du journal. « Il n’y a que récemment que j’ai commencé à lire des contributions, grâce à un gilet jaune de mon quartier qui chroniquait les rencontres sur le rond-point du coin. Je leur apportais du poisson, c’était ma participation. Et j’ai commencé à les suivre ». « Si je devais qualifier Mediapart, ajoute-t-il, je dirais que c’est un espace de liberté. Et je lis Mediapart en regardant simultanément le journal sur France 2, le soir. Ça permet de voir à quel point c’est complet. Le site me donne des informations en avance, et traite de sujets que l’on ne voit jamais au JT ». Luc s’apprête à créer un groupe pour monter un plan d’action pour la protection de la biodiversité dans la métropole d’Aix-Marseille-Provence. Nouveau contributeur en piste : « Je me dis que ça pourrait être un sujet à raconter dans le Club… » - LG.

  10. Mardi 9 juillet. Incarnant la nouvelle scène électr’orientale, N3rdistan propose la rencontre audacieuse et complètement inédite entre poésie arabe et sonorités électro-hip-hop, diatribes abrasives et kora mélodieuse, riffs explosifs et flûte au souffle peul… A découvrir d’urgence ! Avec Walid Ben Selim & Widad Broco (chant)

    Retrouvez ci-dessous notre live session :

    © Mediapart.fr

  11. Lundi 8 juillet - Rencontre Mediapart. Partenaire des Suds depuis sa création, Mediapart,  numérique, indépendant et participatif, offre chaque année lors du festival, une rencontre avec son président et cofondateur, Edwy Plenel. Du soulèvement populaire en Algérie aux gilets jaunes en France, en passant par les mobilisations de la jeunesse pour le climat et les solidarités avec les migrants et réfugiés, il livre ses réflexions sur les luttes des peuples. Son allocution est suivie d’un échange avec le public.

    "Un été invincible" : Rencontre Mediapart aux Suds, à Arles © Mediapart

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.