Vincent Truffy
Journaliste à Mediapart

Billet publié dans

Édition

Plein Suds

Suivi par 93 abonnés

Billet de blog 14 juil. 2012

Che Sudaka, chansons pour les gens qui voient le monde autrement

Comment traduire Che Sudaka en français ? Che est un mot mapuche, qui désigne souvent les Argentins, comme Ernesto Guevara, c'est le gars. Sudaka, c'est le mot péjoratif pour désigner les sud-a(méri)ca(ins). Difficile à porter.

Vincent Truffy
Journaliste à Mediapart
© Romguitare

Comment traduire Che Sudaka en français ? Che est un mot mapuche, qui désigne souvent les Argentins, comme Ernesto Guevara, c'est le gars. Sudaka, c'est le mot péjoratif pour désigner les sud-a(méri)ca(ins). Difficile à porter.

© alan funes

Pourtant l'assemblage résume bien ce que ce groupe a vécu. Etrangers aux réseaux porteños de Buenos Aires, ils ont émigré, sans papier, en Europe en 2000. Musiciens de rue, ils se retrouvé avec les musiciens de rue de Barcelone, trois Argentins, deux Colombiens, un Catalan, sur la plaza Tripi, dans le quartier gothique, rebaptisée place George-Orwell, parce que la mairie avait jugé bon de mettre tout ce petit monde interlope sous la surveillance des caméras municipales. Depuis, ils évoquent le temps où Barcelone « était une ville libre », avec des musiciens dans ses rues. Temps révolu. 

© kachafaz fernandez

Le parrainage de Manu Chao améliorera sensiblement cet ordinaire du groupe qui fait la manche dans les trains de banlieue et près des terrasses à touristes. Il participent à la compilation métissée La Colifata (les “doux dingues”, sous-titré siempre fui loco), en hommage à l'émission de libre antenne de LT 22, la radio « non-officielle » de l’hôpital psychiatrique Borda à Buenos Aires où chaque samedi de après-midi, les pensionnaires peuvent s'exprimer “sans entrave”.

La suite a lieu dans le sillage de Radio Bemba, tournées et concerts, kilomètres en pagaille, et dix ans plus tard, ils comptent, ce 14 juillet, 1010 concerts dans 26 pays. Avec un répertoire alternatif, sans que l'on puisse bien dire s'il s'agit de ska, de rock, de salsa ou de cumbia. Eux assurent simplement qu'ils jouent de la musique populaire, celle qui leur vient sous les doigts. Avec un message qui n'est pas que politique – même s'il l'est souvent. Comme Que viven la gente, née un été place de Catalogne, en écho à Sol.

© Vindiablo86

Nos llamaron indignados / nos llamaron perroflautas / movimiento anticonstitucional / nos dijeron cualquier cosa / pero ninguna es respuesta / y este canto canta para no olvidar / que viva y viva la gente que ve el mundo diferente! 

  • Concert gratuit le 14 juillet à 22h45, place de la République, à Arles

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — France
Un chirurgien de l’AP-HP cherche à vendre aux enchères la radio d’une blessée du 13-Novembre
Le chirurgien Emmanuel Masmejean a mis en vente sur un site d’enchères pour 2 700 dollars la radio d’une survivante du Bataclan, sur laquelle on voit une balle de Kalachnikov. Après l’appel de Mediapart, il a retiré le prix dans son annonce. L’AP-HP qualifie la publication du professeur Masmejean de « problématique, choquante et indécente ».
par Matthieu Suc
Journal — Gauche(s)
Le Titanic Hidalgo fait escale à Aubervilliers
Dans une salle à moitié vide, la candidate socialiste à la présidentielle a estimé que le combat n’était pas perdu, même si la voie est « ardue et semée d’embuche ». En interne, certains la jugent déjà sans issue.
par Mathieu Dejean et Pauline Graulle
Journal
Le PS et les quartiers populaires : vingt ans de trahison
Le Parti socialiste poursuit sa lente dislocation dans les quartiers populaires. En Île-de-France, à Évry-Courcouronnes et Aulnay-sous-Bois, les désillusions traduisent le sentiment de trahison.
par Hervé Hinopay
Journal
Les défections vers Zemmour ébranlent la campagne de Marine Le Pen
Le départ de Gilbert Collard, après ceux de Jérôme Rivière ou Damien Rieu fragilise le parti de Marine Le Pen. Malgré les annonces de prochains nouveaux ralliements, le RN veut croire que l’hémorragie s’arrêtera là.
par Lucie Delaporte

La sélection du Club

Billet de blog
Entre elles - à propos de sororité
Sororité, nf. Solidarité entre femmes (considérée comme spécifique). Mais du coup, c'est quoi, cette spécificité ?
par Soldat Petit Pois
Billet de blog
Traverser la ville à pieds, être une femme. 2022.
Je rentrais vendredi soir après avoir passé la soirée dehors, j'étais loin de chez moi mais j'ai eu envie de marcher, profiter de Paris et de ces quartiers où je me trouvais et dans lesquels je n'ai pas souvent l'occasion de passer. Heureusement qu'on m'a rappelé, tout le trajet, que j'étais une femme. Ce serait dommage que je l'oublie.
par Corentine Tutin
Billet de blog
La parole des femmes péruviennes
Dans un article précédent, on a essayé de comprendre pourquoi le mouvement féministe péruvien n'émergeait pas de manière aussi puissante que ses voisins sud-américains. Aujourd'hui on donne la parole à Joshy, militante féministe.
par ORSINOS
Billet de blog
Malaise dans la gauche radicale - Au sujet du féminisme
L'élan qui a présidé à l’écriture de ce texte qui appelle à un #MeToo militant est né au sein d'un groupe de paroles féministe et non mixte. Il est aussi le produit de mon histoire. Ce n’est pas une déclamation hors-sol. La colère qui le supporte est le fruit d’une expérience concrète. Bien sûr cette colère dérange. Mais quelle est la bonne méthode pour que les choses changent ?
par Iris Boréal