Les râgas électro de Vivek (Inde)

Chaque jour pendant le festival Les Suds à Arles, les musiciens qui joueront le soir viennent donner un avant-goût sur les bords du Rhône. Mercredi 15 juillet, Vivek Rajagopalan (Inde) a donné un set acoustique avant le concert râgatronique de la nuit.

Chaque jour pendant le festival Les Suds à Arles, les musiciens qui joueront le soir viennent donner un avant-goût sur les bords du Rhône. Mercredi 15 juillet, Vivek Rajagopalan (Inde) a donné un set acoustique avant le concert râgatronique de la nuit.


Comme tous les musiciens classiques de la tradition indienne Vivek Rajagopalan a étudié avec un gourou — Shri T.S. Nandakumar - dès sa petite enfance. Et aujourd'hui encore, son maître le suit. Et approuve. «Quand je joue devant un public classique, je joue de la musique classique [carnatique] pure. Quand je suis sur une scène de musique du monde, il me laisse jouer comme je veux. Je crois qu'il est assez fier de moi».


Car Vivek mélange aux râgas sacrés de l'Inde du sud des boucles électro, des saillies jazz, une efficacité pop. Programmé mercredi 15 juillet vers minuit dans la friche industrielle des anciens pour un spectacle «Indo-electronica, breakbeat, drum'n'bass» il jouera avec Paras Nath (flûte) et Lindsay D'Mello (batterie) sur une création vidéo concoctée par Piku, un VJ (video jockey) de Bombay.

 

> Vivek, version électro: mercredi 15 juillet, de 23 heures à 4 heures, aux Ateliers des Forges.

> Vivek, version acoustique: dimanche 19 juillet, à 18 heures, étang des aulnes à Saint-Martin-de-Crau.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.