Vincent Truffy
Journaliste à Mediapart

Billet publié dans

Édition

Plein Suds

Suivi par 93 abonnés

Billet de blog 17 juil. 2010

Titi Robin, Faiz Ali Faiz: à la folie, soufi

C'est une histoire qui rebondit de scène en scène. En 2006, en marge du festival Les Escales de Saint-Nazaire, le guitariste angevin Titi Robin croise le qawwal pakistanais Faiz Ali Faiz.

Vincent Truffy
Journaliste à Mediapart

C'est une histoire qui rebondit de scène en scène. En 2006, en marge du festival Les Escales de Saint-Nazaire, le guitariste angevin Titi Robin croise le qawwal pakistanais Faiz Ali Faiz.

N'était l'ascendance légendaire des Tziganes venus d'Inde, on n'imagine pas bien ce qu'ils feraient ensemble. Le premier, long visage sec prolongé d'une barbe, n'aime rien tant que les guitares méditerranées. Les musiques manouches: rom et sinti. L'oud oriental, les airs gnawas, le bouzouki, le luth protéiforme. L'autre, tête joviale, est l'héritier en huitième génération de la musique soufie, cérémonie mystique où le chanteur de qawwali va chercher profondément la voix, bat des mains jusqu'à s'en étourdir, croise les chœurs de façon hypnotique jusqu'à atteindre une transe extatique.

On ne voit pas, si ce n'est la curiosité, l'ouverture que permet justement ce genre de festivals. A celui de Saint-Denis en 2008 et au Traumzeit – le temps du rêve – de Duisburg, ils scellent leur collaboration. Titi Robin composera des mélodies inspirées du qawwali et Faiz Ali Faiz puisera sa substance dans la poétique ourdoue, dans le khyal, dans les textes penjabis des grands Shah, dans les poèmes galants de Perse, les ghazals.

Deux ans plus tard, cette expérience arrive à maturité entre les colonnes blanches d'Arles, avec un projet nommé «magie»: Jaadu. Entre les rafales du mistral, descendant le Rhône, soulevant des nuages de sable, Titi Robin lâche les notes en grappes sur son bouzouki, trouve des falsetas gitanes sous ses doigts, ouvre vers des riffs orientaux, pousse jusqu'au monde persan, indien et arrive aux chants soufis; Faiz Ali Faiz accroche, puise au plus profond puis fait monter sa voix très haut – c'est un cante jondo qui a cours sur des routes bien plus orientales –, d'une main impérieuse, il rythme, il lance les chœurs, il les interrompt et quand on croit le morceau fini, il relance jusqu'à l'ivresse du public.

À la Une de Mediapart

Journal — États-Unis
Devant la Cour suprême, le désarroi des militantes pro-avortement
Sept ans presque jour pour jour après la légalisation du mariage gay par la Cour suprême des États-Unis, celle-ci a décidé de revenir sur un autre droit : l’accès à l’avortement. Devant l’institution, à Washington, la tristesse des militants pro-IVG a côtoyé la joie des opposants.
par Alexis Buisson
Journal
IVG : le grand bond en arrière des États-Unis
La Cour suprême états-unienne, à majorité conservatrice, a abrogé vendredi l’arrêt « Roe v. Wade » par six voix pour et trois contre. Il y a près de 50 ans, il avait fait de l’accès à l’IVG un droit constitutionnel. Cette décision n’est pas le fruit du hasard. Le mouvement anti-IVG tente depuis plusieurs décennies de verrouiller le système judiciaire en faisant nommer des juges conservateurs à des postes clefs, notamment à la Cour Suprême.
par Patricia Neves
Journal — Parlement
Grossesse ou mandat : l’Assemblée ne laisse pas le choix aux femmes
Rien ou presque n’est prévu si une députée doit siéger enceinte à l’Assemblée nationale. Alors que la parité a fléchi au Palais-Bourbon, le voile pudique jeté sur l’arrivée d’un enfant pour une parlementaire interroge la place que l’on accorde aux femmes dans la vie politique.
par Mathilde Goanec
Journal
Personnes transgenres exclues de la PMA : le Conseil constitutionnel appelé à statuer
Si la loi de bioéthique a ouvert la PMA aux couples de femmes et aux femmes seules, elle a exclu les personnes transgenres. D’après nos informations, une association qui pointe une « atteinte à l’égalité » a obtenu que le Conseil constitutionnel examine le sujet mardi 28 juin.
par David Perrotin

La sélection du Club

Billet de blog
« Promising Young Woman », une autre façon de montrer les violences sexuelles
Sorti en France en 2020, le film « Promising Young Woman » de la réalisatrice Emerald Fennell nous offre une autre façon de montrer les violences sexuelles au cinéma, leurs conséquences et les réponses de notre société. Avec une approche par le female gaze, la réalisatrice démonte un par un les mythes de la culture du viol. Un travail nécessaire.
par La Fille Renne
Billet de blog
Le consentement (ré)expliqué à la Justice
Il y a quelques jours, un non-lieu a été prononcé sur les accusations de viol en réunion portées par une étudiante suédoise sur 6 pompiers. Cette décision résulte d’une méconnaissance (ou de l’ignorance volontaire) de ce que dit la loi et de ce qu’est un viol.
par PEPS Marseille
Billet de blog
« Lutter contre la culture du viol » Lettre à la Première ministre
Je suis bouleversée suite aux actualités concernant votre ministre accusé de viols et de l'inaction le concernant. Je suis moi-même une des 97 000 victimes de viol de l’année 2021. Je suis aussi et surtout une des 99 % de victimes dont l’agresseur restera impuni. Seule la justice a les clés pour décider ou non de sa culpabilité… Pourtant, vous ne pouvez pas faire comme si de rien n’était.
par jesuisunedes99pourcent
Billet de blog
Lettre ouverte d’étudiantes d’AgroParisTech
Ces étudiantes engagées dans la protection contre les violences sexuelles et sexistes dans leur école, réagissent à “Violences sexuelles : une enquête interne recense 17 cas de viol à AgroParisTech” publié par Le Monde, ainsi qu’aux articles écrits sur le même sujet à propos de Polytechnique et de CentraleSupélec.
par Etudiantes d'AgroParisTech