Portfolio

Moments Précieux aux Alyscamps

Exceptionnellement en juillet 2020, les «Moments Précieux» du festival Les Suds, à Arles investissent la magnifique Allée des Alyscamps, écrin idéal pour les musiques intimistes qu'offrent à entendre des artistes rares ou en formation inédite : Birds on a Wire avec Rosemary Standley & Dom La Nena ; Sirventés avec Manu Théron, Grégory Dargent & Etienne Gruel ; Ballaké Sissoko & Vincent Segal.
  1. Birds on a Wire

    Figures très libres du paysage musical français, Rosemary Standley et Dom La Nena s’associent dans Birds on a Wire pour interpréter en duo des reprises d’horizons multiples.

    Birds On A Wire - Sur La Place. Les SUDS, à Arles 2020 © Laurent Benhamou © Mediapart

    Birds On A Wire - Wish You Were Here. Les SUDS, à Arles 2020 © Laurent Benhamou © Mediapart

  2. Sirventés

    Grégory Dargent, Étienne Gruel et Manu Théron reprennent avec l’énergie d’une espérance retrouvée les "Sirventés de Guerre" de l’âge d’or occitan. Le Sirventés, ce chant contestataire et sans détours, ancêtre de la protest song, est la matrice de tous les chants de luttes et de combats.

    Sirventes - Les SUDS, à Arles 2020 © Mediapart

  3. Ballaké Sissoko & Vincent Segal

    "Aujourd’hui, quand on joue, on se comprend sans même se parler : un simple regard suffit. On a le cœur ensemble." Les cordes mandingues du maître de la kora malienne Ballaké Sissoko et celles du compositeur virtuose du violoncelle Vincent Segal nous offrent une conversation musicale, fertile et subtile.

    Ballake Sissoko & Vincent Segal Badjurou - Les SUDS, à Arles 2020 © Mediapart

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.