Les Musiques du Monde, ode à la Mondialité

La 22ème édition du Festival Les Suds aura lieu à Arles du 10 au 16 juillet. Découvrez l'édito de Marie-José Justamond, Directrice du Festival...

Depuis désormais 22 éditions, le Festival Les Suds,à Arles invite des artistes qui attestent de la mondialité chère à Edouard Glissant1. A la question : “Comment consentir à l’autre, sans renoncer à soi ?”, il en appelle à des “cultures en relation, sans peur”.

Inspirées par leurs terres d’origine, affranchies des formatages uniformes et des partitions imposées, les musiques que nous vous donnons à entendre et à partager le temps d’une semaine, sont libres et vagabondes ! Ce nomadisme lié à l’immense mutation technologique qui révolutionne l’espace-temps musical, fait émerger une créativité sans pareille.

Nourries par l’Histoire et par leurs propres histoires, c’est au gré des rencontres – volontaires ou forcées par l’exil économique et politique – que ces musiques se sont fécondées les unes les autres… créant une expression originale totalement renouvelée ! Aujourd’hui l’aventure Lamomali de Matthieu Chedid avec le maître Toumani Diabaté, son fils Sidiki et la divine Fatoumata Diawara, dessine l’illustration la plus éloquente de ce programme.

Et si Orpheus XXI, l’initiative de Jordi Savall avec les musiciens réfugiés, ou La Caravane Culturelle Syrienne initient cette semaine de festival avec de très beaux projets en faveur de la dignité et de la paix entre les peuples, les Soirées Suds et les Nuits des Forges invitent des artistes entrés en résistance : BCUC de Soweto, Bombino et son blues touareg, l’Afrique révoltée de King Ayisoba, le militantisme légendaire de The Ex… D’autres encore laisseront exulter des rythmes d’une énergie irrésistible (Calypso Rose, Gaye Su Akyol, Romperayo) ou caresseront nos âmes en douceur (Sílvia Pérez Cruz, Noureddine Khourchid et les Derviches Tourneurs de Damas, Derek Gripper…). 

Ainsi par le multiple et le pluriel, se recompose une musique unique et singulière : la Musique du Monde. Ou plutôt, la musique que fait et qui fait notre monde aujourd’hui ; celle aussi de notre Sud et d’autres régions de France encore dont nous avons à cœur de faire découvrir l'immense richesse (avec des formations de Bretagne, Rhône-Alpes, Nouvelle-Calédonie, Occitanie, Nouvelle-Aquitaine…).

Ce mouvement dynamique d’interculturalités réunies à l’échelle du désormais village planétaire, irrigue activement toute l’économie de notre secteur où création artistique, production et diffusion internationales évoluent en un écosystème vertueux. Nous nous en inspirons au sein même de notre territoire national et régional lorsque nous nouons des liens généreux avec l’ensemble des partenaires qui participent au rayonnement du Festival, et plus largement de nos actions à l’année.

Nous vous convions sans plus tarder à ces partages chaleureux autour du bonheur de la diversité culturelle. Avec un esprit de fête qui prend le temps de la réflexion, cette édition fait alors sienne ces mots de la poétesse, Andrée Chedid2 : "TOI, Qui que tu sois, Je te suis bien plus proche qu’étranger". 


Marie Josée Justamond
Directrice de SUDS,à ARLES
www.suds-arles.com

 

 Edouard Glissant, poète, romancier et essayiste martiniquais.
2  Andrée Chedid, poétesse française d’origine syro-libanaise, par ailleurs grand-mère de Matthieu Chedid.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.