Staff Benda Bilili, chaises musicales

Parfois, la cour des miracles mérite son nom. Celle-ci se trouve en Afrique, à Kinshasa, au bord du fleuve Congo.

Extrait inedit DVD - Derniere repetition avant l'Europe © BendaBilili
Parfois, la cour des miracles mérite son nom. Celle-ci se trouve en Afrique, à Kinshasa, au bord du fleuve Congo. Plus de 10 millions d'habitants, beaucoup de misère urbaine, salaires et repas irréguliers. Des dizaines de milliers de shégués, enfants des rues qui gardent les voitures, vendent de l'eau en sac plastique, détroussent le touriste à l'occasion et dorment la nuit sur des cartons. Et des musiciens chantant la rumba devant les restaus à blancs sur des instruments plus ou moins improvisés. Une carte postale.

Ceux de Staff Benda Bilili, en plus, sont en partie paraplégiques, coincés dans leurs fauteuils roulants bricolés. Rien de misérabiliste pourtant, car leur histoire est réjouissante. C'est celle de Papa Ricky, la cinquantaine bien tassée, polio depuis sa petite enfance, persuadé que le groupe qu'il a réuni sera bientôt le plus fameux d'Afrique. Celle de Coco, manière de fort des Halles, champion de bras de fer, grand customiseur de Peugeot et guitariste hors pair. De Théo, fan de James Brown, tombé à la rue à la chute de Mobutu, de l'hilare Junana, du mutique Zadis, de l'ombrageux Cabossé, de Cavalier, de Roger qui invente son satongé, un fil de fer tendu entre un bout de bois et une boîte de lait dont il tire des sons étonnants.

Rumba, funk, blues, reggae, accents urbains, virtuosité surtout. En 2004, deux Français, Renaud Barret et Florent de La Tullaye, partis à Kinshasa réaliser un documentaire sur un chanteur congolais, tombent sur eux. Ils vont les suivre pendant cinq années, des répétitions au zoo de Kinshasa jusqu'à ce qu'ils deviennent les chouchous des musiques du monde. Damon Albarn s'en entiche comme De la Soul, les Eurockéennes leur réserve un triomphe comme le festival de Cannes où est projeté le film ouvre la Quinzaine des réalistaeurs en 2010.

BENDA BILILI - Extrait #1 © BendaBilili
Extrait Musical #1 - BENDA BILILI! © BendaBilili
Extrait Musical #2 BENDA BILILI! © BendaBilili

 

  • Le 15 juillet à 23h30 aux anciens ateliers SNCF à Arles.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.