Rocío Márquez & Fahmi Alqhai

Retour sur le concert de Rocío Márquez & Fahmi Alqhai à l'occasion de la Fira Mediterranea de Manresa en octobre 2017.

Rocío Márquez & Fahmi Alqhai - Diálogos de viejos y nuevos sones © AccademiadelPiacere

Rocío Márquez a su conquérir le monde du flamenco et au-delà, tant par la clarté exceptionnelle et la douceur de sa voix que par la précision et la maîtrise de ses palos, de ses chants. Boulimique de travail – elle a obtenu l’été dernier un doctorat en musicologie -, elle sait aussi s’aventurer dans des expérimentations artistiques (saluées même par les puristes) avec des musiciens venus d’ailleurs. Elle se positionne clairement dans la famille des rénovateurs du flamenco. Elle vient de sortir un nouvel album "Firmamento" au répertoire inédit avec le groupe Proyecto Lorca.¹

Nous l’avons écouté à l’occasion de la Fira Mediterranea de Manresa, samedi 7 octobre 2017, dans un autre programme en compagnie du gambiste espagnol Fahmi Alqhai (qui s’est souvent produit au sein du fameux Hespérion XXI de Jordi Savall, et dirige l’Accademia del Piacere), de son frère Rami, qui a utilisé sa viole à l’égard d’une guitare, et du talentueux percussionniste Agustin Diassera.

L’interprétation de Fahmi ne se limite pas à transposer simplement un ouvrage dans un autre registre, il sait utiliser les points forts de son instrument pour préserver l’essence de l’œuvre avec ses propres ressources techniques et ses possibilités harmoniques. Le jeu de viole est très contemporain. Côté voix, les échos baroques se font entendre dans une lumière moins cristalline, plus sobre, plus suave. La sensibilité exceptionnelle du chant de Rocío, dans une période de maturité interprétative, donne une intensité particulière à la rencontre.

Tous deux procèdent d’un désir de recherche musicale similaire, reposant sur un socle historique commun : la musique populaire.

Le résultat² est intelligent, émouvant, savoureux, en tout cas. 

Bernard Deliane

¹Elle sera en concert au Théâtre de la Ville à Paris le 7 novembre 2017.
²A découvrir le 5 décembre 2017 à Rouen et en 2018, pourquoi pas à Arles…

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.