Les chômeurs entrent dans Paris

Au mois d’avril dernier, l’idée était lancée : devant l’inaction des pouvoirs publics, les chômeuses, chômeurs et précaires marcheront depuis plusieurs villes de France pour porter leurs propositions. Samedi 6 juillet, ils entreront dans Paris par la Porte de Clichy (10 h 30).

Au mois d’avril dernier, l’idée était lancée : devant l’inaction des pouvoirs publics, les chômeuses, chômeurs et précaires marcheront depuis plusieurs villes de France pour porter leurs propositions. Samedi 6 juillet, ils entreront dans Paris par la Porte de Clichy (10 h 30). La dernière étape rejoindra la place Stalingrad où se déroulera un après-midi festif et revendicatif (à partir de 14 heures). Ils/elles ont bien mérité ça, après des milliers de kilomètres, des kilos d’actions et de rencontres, de débats quotidiens les plus divers. Certaines ou certains ont pris le départ de Montpellier, de Strasbourg, du Mans et même de Saint-Joseph à La Réunion. Venez manifester votre soutien à la Porte de Clichy (ou sur le parcours par la place de Clichy, La Chapelle…).

Rappelons que cette action est née dans les semaines qui ont suivi le suicide de Djamal Chaab dans un Pôle emploi de Nantes. Dans nos associations de chômeurs, comme dans les syndicats de l’organisme public de l’emploi, l’émotion était vive. Devant nos demandes de rencontre et nos propositions de mesures d’urgence, le gouvernement est resté aux abonnés absents. C’est pourquoi les organisateurs de la Marche ont pour objectif une rencontre avec le Premier ministre afin que celui-ci réponde à nos demandes. La plate-forme a été élaborée et validée par quatre associations de chômeurs et précaires (MNCP, APEIS, AC!, DAL) et deux syndicats, SNU Pôle emploi/FSU et Sud emploi/Solidaires. Nous voulons des réponses concrètes. Et que l’on nous respecte pour ce que nous sommes.

Des soutiens, individuels ou d’organisations, se sont manifestés, au-delà de ceux qui sont depuis longtemps à nos côtés. C’est un premier résultat de ce que nous avons semé. Et bien entendu, cela n’est qu’un début car il n’était pas dans nos objectifs de tout avoir réglé pour le 7 juillet. Au lendemain de la marche d’autres actions seront nécessaires, d’autres rassemblements aussi puisque nous le savons bien, du côté du mouvement social la partie n’est pas encore gagnée pour le « Tous ensemble ! ». Mais il faut bien commencer. Et notre conviction est que le chômage devrait être ce point de convergence sans lequel les luttes diverses et nombreuses se perdent dans les sables de l’étouffoir médiatique.

Allez, encore un effort. Rendez-vous Porte de Clichy samedi 6 juillet à 10 h 30. Puis place Stalingrad à partir de 14 heures. Dès 12 h 30 – 13 heures, la Cie Jolie Môme accueillera les randonneurs. Témoignages de marcheurs et marcheuses. Puis après Guyom Touseul et le rappeur Kash Leone, un bal populaire sera animé sur des rythmes latinos par le groupe Tu Infierno jusqu’à 18 h. Le 14 juillet débute tôt cette année, la Bastille reste à prendre !

**

La Marche organise un dernier débat à Montreuil vendredi soir : 18 h, rdv station de Métro Croix de Chavaux (marché) pour un délfilé puis à 18 h 30 à La Parole errante,  9 rue François Debergue.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.