Précaire pride dans les rues de Toulouse

Les passants des artères commerçantes de Toulouse n'en sont pas encore revenus, mardi 7 mai après-midi elles avaient été rebaptisées : "rue de la Colère qui gronde" ou encore "rue du Partage des richesses".

Rues débaptisées  © RC Rues débaptisées © RC

 

Un collectif réunissant notamment le MNCP, l'APF, les retraités du syndicat Solidaires, DAL, l'association "Ni pauvres ni soumis" avaient appelé chômeurs, chômeuses et précaires mais aussi des handicapées à rendre visible leur action, leurs propositions et tout simplement leur existence. Appel entendu car les rues ont été particulièrement animées par le cortège qui a ponctué le parcours de prises de paroles suivant leurs différentes thématiques. Ce fut notamment l'occasion pour le MNCP de donner le coup d'envoi public de la Marche des chômeurs, chômeuses et précaires (15 juin - 6 juillet) qui doit parcourir la France pour porter leurs propositions d'urgence sociale. Et dont le parcours "sud" sera accueilli dans la ville rose samedi 22 juin.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.