Petit lexique à l’usage des demandeurs d’emploi dans le vent

   Ne dites plus : « l’ANPE ». Dites : « Pôle emploi »Ne dites plus : « les Assedic ». Dites : « Pôle Emploi »Ne dites plus : « sans emploi » ou encore pire « chômeur ». Dites : « D.E. » (demandeur d’emploi) et ajoutez : « mais juste occasionnel, le temps de faire le point »Ne dites plus : « c’est quand que je commencerai à être payé(e) ? ». Dites : « quel est mon délai de carence ? »Ne dites plus : « je suis convoqué(e) ce matin ». Dites : « J’ai un training d’une demi-journée »Ne dites plus : « j’ai été licencié(e) économique ». Dites : « j’ai eu un petit souci professionnel »Ne dites plus : « par bouche à oreille ». Dites : « je fais fonctionner mon réseau »

anpe.gif

 

 

 

Ne dites plus : « l’ANPE ». Dites : « Pôle emploi »
Ne dites plus : « les Assedic ». Dites : « Pôle Emploi »
Ne dites plus : « sans emploi » ou encore pire « chômeur ». Dites : « D.E. » (demandeur d’emploi) et ajoutez : « mais juste occasionnel, le temps de faire le point »
Ne dites plus : « c’est quand que je commencerai à être payé(e) ? ». Dites : « quel est mon délai de carence ? »
Ne dites plus : « je suis convoqué(e) ce matin ». Dites : « J’ai un training d’une demi-journée »
Ne dites plus : « j’ai été licencié(e) économique ». Dites : « j’ai eu un petit souci professionnel »
Ne dites plus : « par bouche à oreille ». Dites : « je fais fonctionner mon réseau »
Ne dites plus : « je n’ai aucun piston ». Dites : « je cherche des passerelles »
Ne dites plus : « je fais les petites annonces ». Dites : « je me suis abonné(e) à une newsletter en ligne »
Ne dites plus : « la personne qui suit mon dossier ». Dites : mon « référent », ou encore mieux, « mon coach personnel »
Ne dites plus : « mon CV ». Dites : « mon parcours » et ajoutez-y si possible votre « Bilan de compétences approfondi »
Ne dites plus : « je cherche du boulot ». Dites : « en ce moment je suis assez disponible »
Ne dites plus : « retrouver du taff ». Dites : « rebondir »
Ne dites plus : « mais ce n’est absolument pas mon secteur ! ». Dites : « je suis sûr(e) que ça me passionnerait ! »
Ne dites plus : « mais c’est diantrement loin ! ». Dites : « une jolie région, sûrement ! »
Ne dites plus : « pas en dessous de 2500 net ». Dites : « le problème n’est pas là, le travail, c’est surtout une identité et l’impression de faire avancer la société ! »
Ne dites plus : « le marché est total bloqué ». Dites : « il existe sûrement aussi un marché caché »
Ne dites plus : « je suis complètement paumé(e). Dites : « je fais le point sur mes ressources »
Ne dites plus :« marié(e), trois enfants » . Dites : « libre de toute contrainte »
Ne dites plus : « tel ou tel secteur est peut-être un peu moins embouteillé ». Dites : « ça me tenterait terriblement ! »
Ne dites plus : « j’ai été délégué du personnel ». Dites : « j’ai un terrible besoin de m’impliquer »
Ne dites plus :« j’ai 59 ans et des poussières ». Dites : « je suis hautement qualifié(e) et ai envie de transmettre le savoir-faire et la mémoire de ce métier »
Ne dites plus : « j’ai 22 ans et ce sera mon premier vrai job » Dites : « je déborde d’énergie et d’envie de me frotter aux réalités »
Ne dites plus : « dans mon temps libre, je fais des mots croisés ou regarde la télé ». Dites : « je suis féru(e) de sports d’équipe et de vie associative »
Ne dites plus : « je crois être quelqu’un de travailleur, d’organisé ». Dites : « je suis celui(celle) que vous cherchez »
Ne dites plus : « mes amis me décrivent comme loyal(e), dévoué(e) ». Dites : « voulez-vous que j’aille vous chercher un café ? »

 

 

cartoon50.jpg

 

ANPE.jpg

 

 

 

 

71-chomage.jpg

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.