Solidarité avec les grecs... donc, RIEN.

 

25 janvier 2015... toujours rien.

A part quelques énergumènes agités et inaudibles dans leurs petits coins.

 
Radios, télés, journaux... rien.


A par Lambda, personne n'a eu quelque chose à dire.
Seuls ont été frappés les trois coups du spectacle.
Et déblatérées quelques spéculations de bookmakers cyniques ou de clercs de notaire vétilleux et rabougris.

Les grandes bouches de la gauche ont réservé les meilleures loges.
Le suspens est à son comble.
Et demain sera un autre jour, rempli de commentaires avisés.

Et gageons qu'aux charognards de Charlie, saurons succéder sans faiblesse ceux de Syriza, avec un égal appétit.
Victoire ou défaite, peu importe, la table est mise, quoiqu'il advienne ce soir ou dans six mois , tout fera ventre.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.