Un entrepreneur étranger a-t-il le droit de s'implanter en refusant d'appliquer le droit du travail français ?

 Un entrepreneur étranger (aujourd'hui General Motors en Alsace, mais il n'y a pas si longtemps Continental à Clairoix) a-t-il le droit de s'installer en France en refusant d'appliquer le droit français ? La semaine de 35 heures (et les RTT qui en découlent) sont inscritesdans la législation du travail, et à ce titre, ne devraient pas être négociables. Or, le référendum organisé cette semaine auprès des employés pour les convaincre de renoncer à leurs RTT, est un véritable chantage à l'emploi.

 

employees-at-continental-factory-stand-around-a-bonfire-as-tyres-burn-in-the-courtyard-in-clairoix_47.jpgUn entrepreneur étranger (aujourd'hui General Motors en Alsace, mais il n'y a pas si longtemps Continental à Clairoix) a-t-il le droit de s'installer en France en refusant d'appliquer le droit français ? La semaine de 35 heures (et les RTT qui en découlent) sont inscritesdans la législation du travail, et à ce titre, ne devraient pas être négociables. Or, le référendum organisé cette semaine auprès des employés pour les convaincre de renoncer à leurs RTT, est un véritable chantage à l'emploi.

Entendons-nous bien: j'aurais probablement voté comme eux pour ne pas me retrouver sans emploi du jour au lendemain. Mais est-ce normal que les pouvoirs publics n'interviennent pas ? Est-ce normal qu'aucune garantie durable (et éventuellement celle d'un remboursement rétro-actif sur ce qu'ils auront concédé ponctuellement) ne soient pas exigées ? Aura bientôt tous les droits quand on fait du chantage à l'emploi ?

Quelles sont les garanties qu'ont les "GM" de ne pas se retrouver dans quelques mois comme les "Contis" ?

Lire aussi: http://www.mediapart.fr/journal/france/230710/strasbourg-les-salaries-de-general-motors-travailleront-plus-sans-gagner-plus

 

© Photo: Benoît Tessier/Reuters pour l'Express

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.