Judith Silberfeld
Abonné·e de Mediapart

Billet publié dans

Édition

Rainbow warriors

Suivi par 25 abonnés

Billet de blog 25 oct. 2010

Aimer "The L Word" et "Gazon maudit"? Pas de ça au Front National!

Judith Silberfeld
Cofondatrice et ex-rédactrice en chef de Yagg.com
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Au milieu des querelles intestines au Front National – entre ceux qui soutiennent Marine Le Pen et ceux qui soutiennent Bruno Gollnisch dans la guerre de succession pour remplacer Jean Marie Le Pen à la tête du parti d'extrême droite – une jeune militante "mariniste" (comme ils disent), visiblement très attirée par la culture LGBT, crée la polémique et se retrouve obligée de quitter des groupes Facebook gay-friendly auxquels elle s'était inscrite sous peine de se faire virer du FN.

Vénussia Myrtil est une jeune femme métisse de 20 ans, qui est passée ces derniers mois de militante NPA à militante FN, ou plus précisément à secrétaire départementale adjointe du FNJ (Front National de la Jeunesse) des Yvelines. Elle défendait corps et âme son nouvel engagement politique, le mois dernier, sur le site d'extrême droite Riposte laïque: "Le discours de Besancenot n’est pas très logique (…) les gens du NPA, les communistes, sont très internationalistes. Et cela ne peut pas véritablement avoir de sens social. Puisque, pour qu’une personne aille bien, il faut qu’elle ait un travail. (…) Il faut penser aussi à nos compatriotes, et ça, c’est véritablement social, puisqu’en même temps, on les fait travailler. (…) Le Front National n’est pas un parti extrémiste. (...) Pour moi, la France est ce qu’il y a de plus cher à mon cœur. (…) C’est pourquoi j’étais à l’apéro saucisson-pinard. Parce qu’on est en France, et qu’en France on mange du saucisson, on mange du cochon, on boit du vin. Ça fait partie de nos traditions et de notre culture. Donc c’est parfaitement logique d’aller à cet apéro et d’y chanter la Marseillaise, qui est le plus beau chant qui soit. (…) J'estime que Marine est la plus à même à nous amener à la victoire, à redresser notre pays. Quand on la voit à la télé, elle est rayonnante (…), les adhérents du Front National qui apprécient Marine ont su ouvrir les yeux, comme c’est bien heureusement mon cas. Nous voulons tout simplement aider la personne qui est la plus à même, selon nous, de pouvoir nous sauver. Ce n’est pas un culte de la personnalité. Marine, je l’adore (...) j’estime que c’est elle notre chef…".

"THE L WORD", "STOP AUX HOMOPHOBES": DES GROUPES FACEBOOK CONTRAIRES AUX VALEURS DU FN
La jeune femme semblait donc très emballée par ses nouvelles convictions politiques. Pourtant, ces derniers jours, Vénussia Myrtil s'est attirée les foudres de ses nouveaux "camarades". Les raisons de la non-réciprocité de tant d'amour? La militante s'était inscrite à quelques groupes pro-LGBT sur Facebook , parmi lesquels: "Journée Mondiale contre l’Homophobie et la Transphobie", "J’ai deux mamans", "Stop aux homophobes", "Se rendre dans un concert néonazi déguisé en rabbin et avec un drapeau gay", "Je recherche 1000000 de personnes qui ne sont pas homophobes!", "Déprogrammation de tous les concerts de Sexion d'Assaut"; ainsi qu'à quelques groupes pro-sexe tels que: "Faire l'amour, là, comme ça, sans prévenir…", "Passer une journée à 2 sous la couette", "Quand "Relation Libre" signifie: "Plan Cul"", etc. Elle citait également parmi ses films préférés Gazon Maudit et parmi ses séries-télés préférées The L Word.

Il n'en fallait pas plus pour provoquer l'indignation des militants FN. Le blog extrémiste e-deo (qui aime visiblement beaucoup dire "homofolie" pour homosexualité et "homofou" pour homosexuel) de commenter: "Cette demoiselle n'a rien à faire à un poste de responsabilité au FNJ comme Cyril Delmas n'avait rien à faire à un poste de responsabilité aux JPF [Jeunes pour la France, au sein du MPF, ndlr]. À l'époque, le MPF avait fini par nous entendre et le blog mariniste en question avait relayé notre indignation. Nous demandons la démission immédiate de Vénussia Myrtil!". Le Cyril Delmas auquel ce blog fait référence avait dû démissionner du JPF, il y a un an, après avoir parlé de son fiancé Cédric dans un post sur sa page Facebook et sur son blog perso.

"ON PEUT PENSER CE QU'ON VEUT D'ADOLF HITLER…"
Sur le site des Intransigeants, Vénussia Myrtil est ainsi accusée d'être "ouvertement pro-lesbianisme, obsédée, pro-avortement et féministe", pas facile… "C'est du beau!", commente le site, qui s'indigne également de ses gouts musicaux: "Cette jeune féministe qui a participé à l'"apéro-saucisson" en juin 2010, a pour chanteurs préférés le rasta Bob Marley et les gauchistes Manu Chao ou encore Ska-P qui prône dans ses productions la légalisation du cannabis". Et de continuer: "C’est du propre! Voilà où mène la "dédiabolisation" voulue par Marine Le Pen, comme nous l’avons toujours dit (...) nous sommes certains que Vénussia Myrtil est loin d’être un cas à part… À force de ne voir que l’insécurité et l’immigration massive doublée d’un islam ostentatoire comme seuls maux de la société, voila ce que ça donne, un parti comme un autre qui finira par se rallier au système… À moins que Bruno Gollnisch ne fasse un peu de ménage… (…) Si la France souffre autant, ce n’est pas tant à cause du règne des mauvais que des gens tels que Marine Le Pen qui prétendent pouvoir la "sauver" avec des "remèdes" de mous! On peut penser ce qu’on veut d’Adolf Hitler qui a effectivement fait quelques erreurs durant son mandat, mais lui au moins n’a pas eu besoin de se "dé-diaboliser" face à ses opposants pour se faire élire par son peuple et reconstruire l’Allemagne! Lui au moins, il avait un programme et des idées claires!".

CONTRE MARINE LE PEN
L'hebdomadaire d'extrême droite Rivarol s'est également servi de cette "affaire Vénussia Myrtil"
pour prendre position contre Marine Le Pen, et écrit: "À quoi ressemblera le FNJ si Marine Le Pen l’emporte le 16 janvier prochain? Il est permis de s’inquiéter quand on voit que David Rachline, coordinateur national du FNJ, et Marine Le Pen ont promu comme secrétaire départementale adjointe du FNJ des Yvelines (chargée de la communication) une jeune Française noire de 20 ans, Vénussia Myrtil, transfuge du NPA de Besancenot et favorable à la légalisation des drogues, à l’avortement, au mariage homosexuel et à l’adoption par les invertis". Des positions "totalement incompatibles avec le nationalisme français et plus encore bien sûr avec la morale et la religion chrétiennes", selon Jérôme Bourbon, directeur de l'hebdomadaire, qui continue: "Marine Le Pen s’appuie sur les médias dont elle est la coqueluche. (…) De plus elle ne dérape pas sur les questions historiques interdites. Elle a parfaitement fait siennes les deux religions officielles de la Ve République, l’avortement et la Shoah".

"CAUSES SOCIÉTALES INCOMPATIBLES"
Par conséquent, sur les conseils bienveillants des siens, Vénussia Myrtil a revu ses goûts culturels et ses convictions personnelles. Le week-end dernier, elle quittait les groupes auxquels elle appartenait sur Facebook, bien décidée à garder son poste dans ce parti.

Pour accompagner cette démarche, un communiqué de presse du Front National était publié lundi sur le site "mariniste" Nation Presse: "Le FNJ se désolidarise de tout propos de militants dont les idées entrent en contradiction directe avec les fondamentaux du Front National. Suite à la récente polémique mettant en cause un membre du bureau du FNJ Yvelines, Vénussia Myrtil, issue des rangs du NPA, le FNJ tient à préciser que si cette jeune militante se revendiquait auparavant de certaines causes sociétales incompatibles avec le corpus de valeurs défendu par notre mouvement, elle a renoncé, depuis son engagement au FNJ, à nombre d’idées bien-pensantes émanant de l’antichambre trosko-mondialiste (sic)".

Et e-deo de commenter: "Sous la pression, la secrétaire départementale adjointe du FNJ des Yvelines a quitté tous les groupes tendancieux auxquels elle appartenait", mais "comme [ses prises de position publiques] sont radicalement contraires au programme du Front National, nous considérons que Vénussia Myrtil ne doit pas rester secrétaire départementale adjointe du FNJ des Yvelines".

Audrey Banegas

Envie de plus d’infos Yagg? Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter.

Soutenez votre média LGBT indépendant sur le mur de Yagg!

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Violences sexuelles
À LREM, des carences systématiques
Darmanin, Hulot, Abad : depuis 2017, le parti d’Emmanuel Macron a ignoré les accusations de violences sexuelles visant des personnalités de la majorité. Plusieurs cas à l’Assemblée l’ont illustré ces dernières années, notamment au groupe, un temps présidé par Gilles Le Gendre. 
par Lénaïg Bredoux, Antton Rouget et Ellen Salvi
Journal
Total persiste et signe pour le chaos climatique
Dans une salle presque vide à la suite du blocage de son accès par des activistes climatiques, l’assemblée générale de Total a massivement voté ce 25 mai pour un pseudo-plan « climat » qui poursuit les projets d’expansion pétro-gazière de la multinationale.
par Mickaël Correia
Journal
Fusillades dans les écoles : le cauchemar américain
Une nouvelle fusillade dans une école élémentaire a provoqué la mort d’au moins 19 enfants et deux enseignants. L’auteur, âgé de 18 ans, venait d’acheter deux armes à feu de type militaire. Le président Joe Biden a appelé à l’action face au lobby de l’industrie des armes. Mais, à quelque mois des élections de mi-mandat, les républicains s’opposent à toute réforme. 
par François Bougon et Donatien Huet
Journal — France
Le candidat Gérald Dahan sait aussi imiter les arnaqueurs
Candidat Nupes aux législatives en Charente-Maritime, l’humoriste a été condamné en 2019 par les prud’hommes à verser plus de 27 000 euros à un groupe de musiciens, selon les informations de Mediapart. D’autres artistes et partenaires lui réclament, sans succès et depuis plusieurs années, le remboursement de dettes.
par Sarah Brethes et Antton Rouget

La sélection du Club

Billet de blog
Portrait du ministre en homme fort (ou pas)
Le nom de Damien Abad m'était familier, probablement parce que j'avais suivi de près la campagne présidentielle de 2017. Je n'ai pas été surprise en voyant sa photo dans la presse, j'ai reconnu son cou massif, ses épaules carrées et ses lunettes. À part ça, je ne voyais pas trop qui il était, quelles étaient ses « domaines de compétences » ou ses positions politiques.
par Naruna Kaplan de Macedo
Billet de blog
Pour Emily et toutes les femmes, mettre fin à la culture du viol qui entrave la justice
[Rediffusion] Dans l'affaire dite du « viol du 36 », les officiers de police accusés du viol d'Emily Spanton, alors en état d'ébriété, ont été innocentés. « Immense gifle » aux victimes de violences masculines sexistes et sexuelles, cette sentence « viciée par la culture du viol » déshumanise les femmes, pour un ensemble de collectifs et de personnalités féministes. Celles-ci demandent un pourvoi en cassation, « au nom de l’égalité entre les hommes et les femmes, au nom de la protection des femmes et de leur dignité ».
par Les invités de Mediapart
Billet de blog
Violences faites aux femmes : une violence politique
Les révélations de Mediapart relatives au signalement pour violences sexuelles dont fait l'objet Damien Abad reflètent, une fois de plus, le fossé existant entre les actes et les discours en matière de combat contre les violences sexuelles dont les femmes sont victimes, pourtant érigé « grande cause nationale » par Emmanuel Macron lors du quinquennat précédent.
par collectif Chronik
Billet de blog
Amber Heard et le remake du mythe de la Méduse
Depuis son ouverture le 11 avril 2022 devant le Tribunal du Comté de Fairfax en Virginie (USA), la bataille judiciaire longue et mouvementée qui oppose Amber Heard et Johnny Depp divise l'opinion et questionne notre société sur les notions fondamentales de genre. La fin des débats est proche.
par Préparez-vous pour la bagarre