Le collectif créé par des élus de gauche organise une réunion publique le 9 novembre

Sur Montluçon, deux élus PS, un élu EELV et un élu de la liste "L'humain d'abord" ont constitué un collectif pour préparer les municipales de 2020. Ils organisent une réunion publique le samedi 9 novembre 2019 à 10h 30, salle Henry Nourissat (anciennement Salle C26) à l'Espace Boris Vian. Focus sur certaines de leurs propositions...

communique

Juliette WERTH Pierre MOTHET Frédéric KOTT Philippe BUVAT

 

Fidèles à notre démarche de construction d’un projet municipal par et pour les montluçonnaises et les montluçonnais, nous proposons une nouvelle réunion publique qui se déroulera samedi 9 Novembre à 10h30 salle C26 (Espace Boris Vian), sur le thème suivant :

« Lutter contre les fractures et mieux vivre sa ville »

Dans cet esprit seront mises en débat les propositions suivantes*, afin de répondre aux besoins de la population et aux impératifs de développement social, écologique et économique de Montluçon:

• Le parking est gratuit devant les centres commerciaux, les parkings sont payants en Centre Ville : il est temps de mettre fin à cette distorsion de concurrence qui pénalise le commerce traditionnel.


• Par ailleurs, l’accès à l’Hôpital doit redevenir gratuit, pour tous les usagers.

- Avec la généralisation de la dématérialisation, une nouvelle fracture apparaît pour ceux qui ne possèdent pas ou ne maîtrisent pas l’outil informatique :

• création d’un un service municipal de proximité d’accompagnement au numérique.

- Le centre Ville traditionnel se vide de ses habitants, tant sur la rive droite qu’autour de l’avenue de la République, avec l’apparition de zones insalubres et insécures.

• Un plan de revitalisation urbaine avec à la fois une aide financière pour les propriétaires bailleurs souhaitant rénover leurs logements, et avec Montluçon Habitat, pour re-densifier ces zones sera mis en place, avec des critères d’attribution favorisant la mixité intergénérationnelle.

- Notre Ville a beaucoup souffert sous l’impact de crises industrielles à répétition.

• Il est indispensable de se réapproprier notre mémoire collective pour développer le sentiment d’appartenance et construire l’avenir.
Nous proposons la création d’un « Centre de la mémoire montluçonnaise » sur un site culturel existant ou à créer.

Montluçon a besoin de panser ses plaies. Nous travaillons, sans esprit revanchard, pour apaiser, rassembler, et construire en s’appuyant sur l’expertise et la volonté de nos concitoyens.

* à fiscalité constante

Juliette WERTH Pierre MOTHET Frédéric KOTT Philippe BUVAT

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.