Convergence des luttes à partir du 5 décembre

Plus la date fatidique du 5 décembre approche, plus le gouvernement donne des signes de fébrilité. Réaction pitoyable, les ministres vont se réunir en séminaire pour tenter de reprendre la main. Le collectif "Changer de cap", lui se réjouis de la mobilisation qui s'annonce.

 

bandeau2

Appel du Collectif « Changer de cap »
Tous participer au mouvement qui commence le 5 décembre

Nous avons plusieurs raisons de nous réjouir de la mobilisation et des grèves du 5 décembre, de leurs suites.

La réforme des retraites envisagée par Emmanuel Macron suscite une immense mobilisation, car elle constitue une attaque frontale sans précédent contre la solidarité intergénérationnelle entre les salariés, au profit des actionnaires et des spéculateurs. Résultats : la retraite plus tard et des pensions plus faibles pour chacun et chacune, l’insécurité pour tous.tes. Avec la force de la protestation qui naît dans le pays, la réforme des retraites peut être mise en échec. Mieux encore, une victoire peut donner de la force à ceux qui veulent dégager ce gouvernement et construire une société solidaire, appuyée sur l’intérêt général.

Notre seconde raison, c’est que dans cette lutte, des forces qui se parlaient peu se rencontrent et dialoguent, en particulier les syndicats, les Gilets jaunes, les associations citoyennes, les marcheurs pour le climat et la biodiversité, et ceux qui agissent dans des secteurs divers, transports, hôpitaux, étudiants, services publics, éducation, chimie, … privés et publics.

Cette convergence est nourrie par les liens noués sur les territoires, les expériences locales de riposte commune et d’auto-organisation. D’ores et déjà on voit se multiplier les alternatives concrètes ici et maintenant pour répondre à l’urgence sociale et écologique grandissante.

Nous pensons que toutes ces luttes sociales, écologiques et démocratiques convergent parce qu’elles ont un ennemi commun : le capitalisme financier, destructeur de l’humain comme de la planète, et ceux qui, comme Emmanuel Macron en France, le servent et s’en servent de façon irresponsable pour maintenir les privilèges de quelques-uns contre le bien commun. Les mobilisations à travers la planète doivent ici nous conforter. Au Chili, à Hong-Kong, en Algérie, en Colombie, et dans bien d’autres pays, le soulèvement des peuples fait trembler les gouvernements.

Nous souhaitons que de nouveaux dialogues féconds voient le jour dans cette lutte qui s’engage, et permettent aux plus grand nombre de mieux voir les enjeux d’aujourd’hui. Que naissent les idées nouvelles et les inventions qui surgissent à chaque fois que de grandes luttes sont menées. C’est une des conditions du changement de système que nous appelons de nos vœux.

C’est le sens de notre appel à tous participer à ce mouvement pour en faire un immense refus et un point de départ.

Collectif Changer de cap

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.