Moment de lutte et campagne électorale …« Montluçon pour tous, j’en suis ! »

La France Insoumise dont les résultats électoraux sont depuis l’élection présidentielle de 2017 parmi les meilleurs sur le bassin montluçonnais, étonne par sa stratégie électorale pour les municipales de 2020.

Décidée à jouer la carte de la mobilisation citoyenne, la FI a affirmé sa volonté de ne pas construire une liste en son nom, de ne pas s’inscrire dans une recherche de place privilégiant untel ou untel de ses amis. Reste-t-elle l’arme aux pieds ? Surtout pas !

On connait le poids des usages et traditions électorales, les mœurs de la personnalisation à outrance et les travers auxquels cela peut conduire. On en a mesuré certain effets plus que délicats sur notre périmètre urbain… Nous sommes résolus à faire ce qui est en notre pouvoir afin de dépasser ces travers qui conduisent au rejet de la politique et vers des attitudes abstentionnistes nuisibles à la défense et le développement du bien commun. Rendre le pouvoir au peuple dès le niveau municipal est une démarche innovante qui reste à construire.

De là, on remarquera que sur le terrain du lancement de la campagne présente, différentes manières de faire s’expriment, se concurrencent. Un nombre élevé de listes s’annoncent. Nous avons choisi nous de casser les habituelles manières de faire, et donc, de procéder par la sollicitation des gens eux-mêmes. Avec des rencontres de terrain appropriées, des échanges avec le monde associatif, nous tentons de redessiner le cadre d’une future gestion au service de chacun, faite par et pour tous. De recréer du lien social assez distendu sous les effets des difficultés sociales, de travail, de santé, etc… qui isolent, renferment les gens sur eux-mêmes.

En ce moment pré-électoral, nous ne nous éloignons pas du contexte des luttes nombreuses, dont celle du refus de la réforme des retraites que veut imposer contre l’avis majoritaire des français le gouvernement Philippe. Nous le voyons bien, le 5 décembre sera une grande journée de mobilisation. Avec nos diffusions de tracts, nos rencontres multiples, nous apportons notre pierre à la réussite de ce mouvement de justice sociale, de caractère civilisation aussi … Nous nous orientons comme insoumis résolument dans cette voie de lutte à tous les niveaux.

Nous nous tournons vers les groupes d’action, les comités, les collectifs qui s’attachent déjà à aller au-devant des gens par des initiatives qui leur sont propres et s’attachent à les faire devenir acteurs de leur devenir. Et sur notre terrain local, celui de la vie sociale et solidaire, celui des conditions de l’habitat et du vivre ensemble, celui de l’engagement éco-socialiste, « Fin de mois et fin de monde », combien d’autres combats communs et de convergences intergénérationnelles sont possibles, là, devant nous… (1).

Dans l’état actuel des choses et à plus de trois mois et demi de l’échéance des municipales 2020, on constate dans notre environnement, que le collectif « Tournons la page en 2020 ! » apparait le plus proche de notre démarche pour ce qui concerne Montluçon et son devenir. Ajoutons pour que les choses soient claires que ce sont là des éléments de constat que tous ceux qui participent à leurs rencontres, assez largement ouvertes, leurs ateliers de construction programmatique, peuvent faire…

Une démarche donc, une méthode de travail pour des objectifs politiques que nous apprécions, pouvant conduire à la proposition d’une liste de rassemblement citoyen le moment venu. Nous aurons alors à décider de nous engager au nom de la France Insoumise envers cette liste, son programme, sa composition, en mesurant que nos engagements seront alors le produit de nos rencontres de terrain, de nos réflexions et échanges politiques en cours.

bandeau1
(1) Nos rencontres de terrain se tiennent au rythme de visites répétées, au porte à porte, depuis plusieurs semaines. Des heures de discussion sur la base du questionnaire intitulé « Montluçon pour tous, j’en suis !». Un écho particulièrement riche de préoccupations concrètes au niveau de la vie réelle souvent difficile de ces familles. Après les Guineberts, Buffon (cité er pavillons) après Fontbouillant, visité en partie, ce seront en suivant des rencontres programmées à Rimard, Bien Assis, etc. Montluçon pour tous : J’en suis ! » Mptjs2020@gmail.com

 Paul Crespin Animateur La France Insoumise du groupe Montluçon-Ouest.

 

 

 

 

 

 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.