Le Théâtre atelier Bûle présente sa nouvelle saison

C'est une nouvelle saison qui débute pour le théâtre Atelier Bûle, avec des nouveaux projets et un programme d'une grande richesse culturelle. Suivez le guide...

bandeau5

Après une année théâtrale 2018/2019 en compagnie de Sartre, Maupassant et du Chat Perché, le Théâtre Atelier Bûle a débuté une nouvelle saison riche en nouveaux projets, entre l'atelier théâtre adultes en pleine expansion, les P'tibûle toujours aussi nombreux et motivés et la poursuite des tournées des spectacles.

Dans la continuité des représentations à Gannat et Clermont-Ferrand, "Huis-Clos" de Jean-Paul Sartre est repris cette année dans une toute nouvelle proposition scénographique. La pièce sera d'abord présentée dans le cadre feutré, intime et chargé d'histoire du tribunal de Gannat, avant de rejoindre le programme de la saison culturelle de Romagnat
 

  • Samedi 16 novembre à 20h30 et Dimanche 17 novembre à 17h  : Tribunal - Mairie de Gannat (03).
    UNIQUEMENT SUR RÉSERVATION au 04 70 91 11 79 ou sur contact@theatrebule.fr
  • Samedi 30 novembre à 20h30  : Salle André-Raynoird - Romagnat (63)
     

L'atelier théâtre adultes a présenté avec succès une nouvelle version des narrations dramatisées autour des contes de la Peur de Guy de Maupassant, "MOTS DITS MAUX PASSANTS" au musée Josette Bournet à St-Félix (03) et travaille actuellement sur une nouvelle création.

"Un problème sans queue ni tête", la dernière création des P'tibûle autour des contes du Chat Perché de Marcel Aymé, a été accueillie avec enthousiasme lors de leur traditionnelle représentation de fin d'année au cinéma Le Chardon de Gannat. Les 13 apprentis comédiens vous donnent déjà rendez-vous en juin 2020 pour présenter leur travail autour du "Petit Prince" d'Antoine de Saint-Exupéry.

Une saison culturelle ambitieuse et chargée, n'oubliez pas de regarder notre site pour connaître les avancées de toutes nos créations !

L'équipe du Théâtre Atelier Bûle

bandeau1

bandeau2

bandeau3

bandeau4

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.