Déclaration de soutien des insoumis au secrétaire de l'UD CGT Allier

Semaine déterminante pour les opposants à contre-réforme des retraites. Sur l'Allier, une seule manif le 14 janvier à 10h 30, Place jean Dormoy à Montluçon, car l'après midi, il y aura aussi un rassemblement devant le tribunal en soutien au secrétaire de l'UD CGT convoqué au tribunal pour des "manifs non déclarées". Les insoumis appellent à participer massivement à cette journée.

Les annonces du gouvernement samedi soir dans le dossier de la retraite à points n'apportent rien que l'on ne savait déjà. Chacun sentait bien depuis plusieurs semaines que le stratagème de l'âge pivot était destiné, avec la complicité, notamment, de la CFDT, à tenter d'éteindre le grand mouvement social en cours. Peine perdue, à l'évidence, car les gens, dans leur grande majorité, ont bien compris que les projets du gouvernement en matière de retraite visent à une baisse généralisée des pensions et à un allongement de la durée du travail.

Les organisations syndicales CGT, FO, FSU, Solidaires, CFE/CGC et des organisations de jeunesse appellent à de nouvelles journées d'action cette semaine, notamment les 14, 15 et 16 janvier sous des formes diverses.

Dans l'Allier, les syndicats, unitairement, ont décidé de faire du mardi 14 un grand moment de mobilisation contre la retraite à points et également pour les libertés, du fait de la convocation au tribunal du Secrétaire Général de l'UD CGT. Ainsi, il n'y aura pas de manifestation à Vichy ni à Moulins, tous les Bourbonnais étant invités à participer à la manifestation de Montluçon (départ 10h30 place Jean Dormoy).

bandeau1
À l'issue de cette manifestation qui se terminera devant le Tribunal, des prises de parole auront lieu pour rappeler les enjeux du procès. Cette initiative a une envergure régionale, voire plus, car des cars sont attendus du Puy-de-Dôme, de l'Isère, des covoiturages du Rhône, de la Creuse.

Les Insoumis.es font savoir qu'ils participeront pleinement à cette journée de mobilisation pour la défense de retraites par répartition, mais aussi en solidarité avec le secrétaire départemental de la CGT convoqué le même jour devant le tribunal, car pour eux  « la bataille contre les atteintes aux libertés ne se divisent pas ».

Dans ce sens, les insoumis ont rédigé une déclaration de soutien à Laurent Indrusiak (voir ci-dessous) :

Déclaration de soutien des insoumis Montluçon/Commentry au secrétaire de l'UD CGT Allier (pdf, 304.5 kB)

Des casse-croûte et des boissons seront proposés par la CGT devant le Tribunal.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.