Droit au logement pour toutes et tous. Cérémonie des vœux à la CGL

Le 10 janvier, la CGL (Confédération générale du logement) présentait ses vœux aux locataires, aux élus et à la presse. Regardactu qui était convié n'a pas pu s'y rendre comme l'explique Paul Crespin, qui fut par le passé Président de l'office HLM. Il réagit cependant au discours prononcé ce jour là...

Voeux de la CGL 2020 Voeux de la CGL 2020
Comme membre de la Confédération générale du logement j’étais invité, peut-être aussi comme ancien Président de L’office HLM de la ville de Montluçon, à la petite cérémonie annuelle des vœux de cette organisation de défense du droit au logement pour toutes et tous. Pris par d’autres rendez-vous en cette soirée du 10 janvier je m’étais fait excuser par des amis s’y rendant comme d’autres fois. J’ai l’habitude de traiter ici dans ces colonnes des questions de l’habitat et du logement, je n’y manque pas une fois encore.

Je me suis rapproché pour m’informer du contenu du discours de bienvenue de la Nouvelle Présidente de la CGL Allier, du texte diffusé à cet effet. J’en fais donc état, en soulignant que nous regrettons à Regard-Actu de ne pas être en liaison directe avec cette association présente sur le périmètre de l’activité de notre publication ouverte aux activités revendicatives et de luttes sociales nombreuses sur le secteur montluçonnais.

Pour dire les choses au plus net, notons que le discours de Madame Anne Marie LAMALLE, Présidente départementale, n’a pas échappé aux habituelles remarques tenues en une telle circonstance. Entre autre l’observation d’une dégradation continue de la situation du logement social, que ce soit au plan général de la politique nationale du gouvernement ou que ce soit au plan local… La Présidente en a brossé quelques traits assez sombres. Affirmant sur de nombreux points le rôle et les initiatives tenus par les militants CGL, regroupés dans sa fédération et agissant sur Moulins et sa région, sur la ville de Montluçon et son bassin d’habitat étendu, sur Vichy, Etc.

On en retiendra certaines actions assez significatives :

• Celles, des difficultés répétées atteignant les aides aux locataires parmi les plus en situation délicate. Les APL sont dans le viseur des économies de l’État et font réagir ainsi : « les attaques constantes du gouvernement Macron contre le secteur social ne peuvent plus durer. » et plus encore « les réductions nouvelles, avec le calcul de l’APL à partir du 1er Avril, de 1,2 milliards… », et de conclure ce passage avec un « cela est inacceptable ! » C’est un passage fort du discours.

• Celles, du refus des expulsions « malgré notre activité intense » a dit la Présidente, décidées par les bailleurs « qui ne cessent d’expulser à tour de bras, alors qu’il y a plus de 2000 logements inoccupés dans le département… »

• Celles, « contre la réorganisation des organismes HLM, sans pouvoir empêcher la fusion de Moulins Habitat-OPAC de Commentry-France Loire », est-il souligné dans la discours, seulement freiné (?) et d’ajouter à propos de la situation montluçonnaise : « Ces rapprochements sont l’aubaine pour les grands groupes comme Arcades avec l’incorporation d’EVOLEA, CDC HABITAT, qui va mettre la main sur Montluçon-Habitat si rien n’est fait », ou encore « le groupe OPHIS qui risque d’avaler Allier Habitat et ce n’est que la première étape vers la privatisation de nos organismes HLM. »

C’est noté et bien noté et cela ne fait que renforcer la situation de dangers énormes à voir se produire les rapprochements que l’on sait qui sont de fait des fusions imposées par les lois autoritaires de l’état… Question dont les lecteurs de Regard-actu connaissent les tenants et aboutissants. Dans la foulée, remarquons en le regrettant que rien n’est explicité sur les hausses de loyers qui durent et perdurent partout mais qui sont particulièrement dures à vivre en région montluçonnaise, sous l’ère de monsieur D.Dugléry président en exercice de Montluçon Habitat,

Des vœux globalement placés sous le signe de la combattivité comme il sied à une structure de défense du logement social démocratique, indépendante et autonome. Pourtant comment interpréter les passages sur les rapports aux élus locaux, les remerciements appuyés aux uns et aux autres dont la secrétaire de la section du PCF nommée es-qualité ? N’y voyons rien de particulier, sans doute juste de la sympathie, de soutien réciproque. Et surtout pas de confusion des genres ou des missions…

Souhaitons à la suite de cette cérémonie de début d’année une large et fructueuse année de luttes et de succès à la CGL départementale et dans la foulée un bon développement de ses structures de base , ses amicales de quartier tellement utiles dans le dialogue et le contact avec les familles dans le vivre ensemble.

Paul Crespin Montluçon le 15/01/2020

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.