Billet de blog 3 juin 2013

Plaidoyer d'un jeune entrepreneur tunisien

Voici le texte publié par un jeune Tunisien sur un blog de Facebook, je colle la version originale, à laquelle j'adjoins progressivement sa traduction française. Ce texte est un vibrant plaidoyer pour que les pays "arabes" se saisissent de l'espéranto.Il y a quelques erreurs ou approximations, malheureusement, que je corrigerai quand j'aurai fini la traduction. Et le texte original n'est pas toujours clair à mes yeux (vous voudrez donc bien excuser d'éventuelles approximations).... Mais il est tout de même intéressant de voir que l'espéranto convainc la jeunesse dans des pays où jusqu'à présent, cette langue n'était guère présente.

Dominique C
J'étais enseignante en milieu rural. Maintenant j'agis dans le domaine associatif...
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Voici le texte publié par un jeune Tunisien sur un blog de Facebook, je colle la version originale, à laquelle j'adjoins progressivement sa traduction française.
Ce texte est un vibrant plaidoyer pour que les pays "arabes" se saisissent de l'espéranto.
Il y a quelques erreurs ou approximations, malheureusement, que je corrigerai quand j'aurai fini la traduction. Et le texte original n'est pas toujours clair à mes yeux (vous voudrez donc bien excuser d'éventuelles approximations).... Mais il est tout de même intéressant de voir que l'espéranto convainc la jeunesse dans des pays où jusqu'à présent, cette langue n'était guère présente.

----------------------------

En complément ou en introduction, visionnez la vidéo qu'il a envoyée sur Youtube, (parlée en espéranto et sous-titrée en anglais)

Plaidoyer d'un jeune entrepreneur tunisien

Esperanto: La ŝlosilo al paco

 Peace is the dream that all nations have always wanted to achieve, or at least to defend. So many definitions and interpretations have been attached to this topic that might seem unrealistic because of what’s happening and what has been happening during thousands of years of Human history. The ultimate dream of achieving peace between people is an old topic that is not actually having that much of a progress. The reasons for this can be a never-ending list, and no one actually knows them, or at least wants to know them. Scientists say it’s a natural behaviour, or an innate need that Human Kind can’t avoid.

La paix est le rêve que toutes les nations ont toujours voulu réaliser, ou au moins défendre. Tant de définitions et interprétations ont été associés à ce thème que ça pourrait sembler irréalistepar rapport à ce qui se passe et ce qui s'est passé au cours des milliers d'années de l'histoire humaine. Le rêve ultime de parvenir à la paix entre les peuples est un sujet rebattu qui  n'a pas vraiment progressé. Les raisons en sont innombrables, et nul ne les connaît vraiment, ou du moins ne veut les connaître. Les scientifiques disent que c'est un comportement naturel, ou un besoin inné que l'espèce humaine ne peut éviter

 1887 was the year when a Polish linguistic and doctor, Dr. Zamenhof, wanted to do something about it. This initiative was a language that he named “Esperanto”. Esperanto is now 125 years old and it’s the world’s most spoken constructed auxiliary language. The word “Espeanto” itself translates to “the one who hopes”.

 C'est en 1887 qu'un linguiste et médecin polonais, le Dr Zamenhof, voulut faire quelque chose à ce sujet.  Son initiative était une langue qu'il nomma "espéranto". L'espéranto a maintenant 125 ans, et c'est la langue auxiliaire construite la plus parlée dans le monde.

The aim of creating such a language is not to compete with other widely spoken languages like English or Spanish. Its goals are actually much more important than that. Because of its neutrality, no country and no people will be favoured at the expense of another. It’s considered to be a simple, effective and easy solution to fight misunderstandings and miscommunication, and when avoiding that, we will get to avoid much more serious issues like racism, xenophobia, discrimination and inequality.

Le but de la création d'une telle langue n'est pas de remplacer d'autres langues très répandues comme l'anglais ou l'espagnol. Ses buts sont en fait bien plus importants que cela. En raison de sa neutralité, aucun pays ou peuple ne serait favorisé au détriment d'un autre.  On le considère comme une solution simple, efficace et facile de combattre les incompréhensions, et, en évitant ça, on est amené à éviter nombre d'écueils tels que le racisme, la xénophobie, la discrimination et l'inégalité.

 Esperanto is not only a tool of international communication between people, but also a way to promote peace by giving its simplest meaning to every single person in every part of the globe. It actually helps make us live in line with the principles that we hold closest to our hearts, because human values like respect, love and tolerance will be a part of us, something that Esperanto teaches unconsciously.

L'espéranto n'est pas seulement un outil decommuncation internationale entre les peuples, mais aussi un moyen de promouvoir la paix en offrant à chaque individu du globe sa plus simple signification. Il aide en fait à nous rendre capables de vivre en direct selon les principes qui nous tiennent le plus à coeur, car les valeurs humaines telles que le respect, l'amour, la tolérance seront une part de nous, quelque chose qye l'espéranto enseigne implicitement.

 Moreover, when teaching or learning to speak this language, we actually carry responsibility and respect towards each other and towards our humanity and eventually towards our functioning as human beings.  

En outre, en enseignant ou apprenant cette langue, nous réalisons en fait notre responsabilité et notre respect des uns envers les autres, envers notre humanité et finalement notre fonctionnement d'êtres humains

 The World Esperanto Association or the Universala Esperanto-Asocio UEA as it is in Esperanto is the largest Esperanto international organization, based in the Netherlands. It actually has members in 121 countries around the world. This organization has been putting a lot of effort in order to make this language as useful as possible as well as to amplify its use among people. As part of the UEA, people are able to learn, practice, exchange information, publish, read, and even organize concerts and cultural events.

L'Association mondiale d'espéranto (ou Universala Esperanto-Asocio: UEA comme cela se dit en espéranto), est la plus grande organisation internationale d'espéranto, basée aux Pays-Bas. Elle a des membres dans 121 pays du monde. Cette organisation s'est efforcée de rendre la langue aussi utile que possible et d'augmenter son utilisation par les gens. Dans le cadre de UEA, les gens peuvent apprendre, pratiquer, échanger des informations, publier, lire et même organiser des concerts et des manifestations culturelles.

Unfortunately, there are still many countries with no UEA representatives such as Tunisia and so many other African and Asian countries. However, this doesn’t mean that there is no possibility to interact with the UEA and be in touch with Esperanto experts and highly qualified mentors that can assist anyone in their learning processes.

Malheureusement, il reste beaucoup de pays qui n'ont pas de représentants UEA, comme la Tunisie ainsi que de nombreux autres pays africains et asiatiques. Toutefois, cela ne signifie pas qu'il n'y ait pas pour eux de possibilité d'interagir avec l'UEA ni d' être en contact avec des experts espéranto et des tuteurs très qualifiés qui peuvent aider n'importe qui dans son processus d'apprentissage.

 More than two million people have now been introduced to Esperanto, and the number is still in progress, which is an easy proof that this language actually works. Those two million people are mostly from European countries, North America, or China, which means that the use of this language is not spread among Arab countries yet. However, a few Esperantists (people who speak Esperanto) from the Mena region, such as Egypt, Iran and Tunisia were able to get in touch with the UEA and to have access to different resources and material that would enhance their motivation as well as the motivation of other people who might have not heard about this yet.

A l'heure actuelle, plus de deux millions de gens ont été initié à l'espéranto, et leur nombre est toujours en progression, ce qui est une preuve que la langue fonctionne. Ces deux millions de personnes sont majoritairement des Européens, des Nord-Américains et des Chinois, ce qui signifie que la langue n'est pas encore diffusée  dans les pays arabes.. Malgré tout, quelques Espérantistes (des gens parlant espéranto) de la "Mena" (Moyen-Orient et Afrique du Nord), comme l''Egypte, l'Iran et la Tunisie ont pu maintenir des contacts avec UEAet avoir accès à différentes ressources en matériel qui pourraient accroître leur motivation, ainsi que celle d'autres gens qui n'auraient pas encore eu vent de cela.

 As it has already done a lot to many communities and societies, Esperanto would be a useful tool of communication to be used in Arab countries. Although Arabic is the most spoken language in these countries, this doesn’t mean that it’s unnecessary to use another language that would unite people in every part of the globe including the Mena region which is considered to be a region of a great importance, that is now working on building a new democracy based on the respect of Human Rights. It would empower young people to promote active participation to integrate Human Rights values into all areas of life and using this neutral language to inspire people to protect and defend their rights and the rights of others.

Comme il l'a déjà largement fait dans de nombreuses communautés et sociétés, l'espéranto serait un outil de communication très utile à utiliser dans les pays arabes. 

(suite de la traduction à venir...)

Esperanto holds much more than simple words and verbs and phrases, it holds true meaningful human values that sometimes we don’t even find in new modern constitutions. It does not belong to anyone, it belongs to everyone. It’s the key to peace, to all races, to all nations, to all of us.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Politique
L’IVG dans la Constitution française : le revirement de la majorité
Alors que La République en marche a refusé d’inscrire le droit à l’avortement dans le marbre de la Constitution durant la précédente législature, elle opère désormais un changement de cap non sans arrière-pensée politique, mais salutaire face à la régression américaine.
par Pauline Graulle
Journal — Écologie
L’industrie de la pêche est accusée d’avoir fraudé les aides Covid de l’Europe
Alors que s’ouvre le 27 juin la Conférence des Nations unies sur les océans, Mediapart révèle avec l’ONG Bloom comment les industriels de la mer ont fait main basse sur les indemnités destinées aux pêcheurs immobilisés durant la pandémie. Des centaines de navires, aux pratiques de pêche les plus destructrices pour les écosystèmes marins, auraient fraudé près de 6 millions d’euros de subventions publiques.
par Mickaël Correia
Journal
Le RN et l’Algérie : le mythe colonial au mépris de l’histoire
À quelques jours des 60 ans de l’indépendance de l’Algérie, le maire de Perpignan, Louis Aliot (RN), met à l’honneur l’Organisation armée secrète (OAS) et les responsables du putsch d’Alger pendant un grand week-end d’hommage à «l’œuvre coloniale».
par Lucie Delaporte
Journal — Fil d'actualités
L’Ukraine demande plus d’armes et de sanctions contre Moscou après des frappes sur Kiev
Le gouvernement ukrainien a réclamé dimanche plus d’armes et de sanctions contre Moscou aux pays du G7, réunis en sommet en Bavière (Allemagne), à la suite de nouvelles frappes russes survenues à l’aube sur un quartier proche du centre de Kiev.
par Agence France-Presse

La sélection du Club

Billet de blog
France-Algérie : une autre commémoration est-elle possible ?
L’Algérie hante la France, tel un spectre chiffonné, sûrement autant que les Français obsèdent les Algériens. Malgré le travail déjà fait, il y a tant de vérités enfouies, tant de paroles non entendues qui font défaut et empêche de construire un récit collectif. Et surtout tant de rendez-vous à ne plus manquer. Pour participer à cette libération de la mémoire et de nos imaginaires, le Club vous propose un travail collectif pour honorer cette 60e année de paix.
par Le Club Mediapart
Billet de blog
Macron s’est adressé aux rapatriés d’Algérie en éludant les crimes de l’OAS
Le 26 janvier, le président s’est adressé à des « représentants des pieds-noirs » pour « continuer de cheminer sur la voie de l’apaisement des mémoires blessées de la guerre d’Algérie ». Les souffrances des Européens qui quittèrent l’Algérie en 1962 ne sauraient être contestées. Mais certains propos laissent perplexes et ont suscité les réactions des défenseurs de la mémoire des victimes de l’OAS.
par Histoire coloniale et postcoloniale
Billet de blog
Glorification de la colonisation de l’Algérie et révisionnisme historique : le scandale continue… à Perpignan !
Louis Aliot, dirigeant bien connu du Rassemblement national et maire de Perpignan, a décidé de soutenir politiquement et financièrement la 43ème réunion hexagonale du Cercle algérianiste qui se tiendra au Palais des congrès de cette ville, du 24 au 26 juin 2022. Au menu : apologie de la colonisation, révisionnisme historique et glorification des généraux qui, pour défendre l’Algérie française, ont pris les armes contre la République, le 21 avril 1961.
par O. Le Cour Grandmaison
Billet de blog
Pacification en Algérie
Témoignage d'un militaire engagé en Algérie ayant participé à la pacification engagée par le gouvernement et ayant rapatrié les Harkis de la D.B.F.M en 1962
par Paul BERNARDIN