Billet de blog 13 sept. 2021

En Algérie, le pouvoir répond par la peur aux revendications populaires

Le pouvoir contesté par la mobilisation sociale et populaire cherche à instaurer un climat de terreur par la répression et les disparitions. Derniers éléments à notre disposition...

Marc Tertre
Education populaire (science et techniques), luttes diverses et variées (celles ci qui imposent de "commencer à penser contre soi même") et musiques bruitistes de toutes origines
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

COMMUNIQUÉ DU PST (PAR AILLEURS MENACÉ DE DISSOLUTION ET D'EMPRISONNEMENT PAR LE POUVOIR EN PLACE 

Parti Socialiste des Travailleurs (PST)
Section de Bejaia
COMMUNIQUE
Le pouvoir qui peine à se fabriquer une nouvelle légitimité populaire se lance dans une fuite en avant répressive sans précèdent depuis 2001. Sous le signe d’une guerre contre des fantomes, il entreprend d’instaurer un climat de terreur sur le territoire de la wilaya de Bejaia et au niveau national. Ce climat se caractérise par une chasse aux militants du Hirak sous couvert d’accusation fantaisiste d’appartenance à un groupe terroriste. Plusieurs arrestations et kidnappings sont opérés, des provocations et des insultes sont proférées, une chasse à l’homme est en cours et les simples expressions par des posts Facebook conduisent à des poursuites. 
La répression en cours et les arrestations tout azimut à Kherrata, à Aokas, Adekar, Ait Rezine, … vise à inoculer la peur à la population. Les renforts de policiers acheminés sur le territoire de la wilaya et qui nous rappelle les sinistres journées d’avril 2001, participe de cette volonté de soumettre une population historiquement rebelle attachée à la poursuite du hirak.
Au-delà du hirak, cette offensive participe de cette volonté de briser le mental des gens et d’inhiber toute résistance sociale en perspective des attaques sur les acquis sociaux qui se préparent. Le pouvoir n’a-t-il pas annoncé la privatisation prochaine des banques et des entreprises publiques au profit d’une nouvelle oligarchie ? N’a-t-il pas annoncé la fin des subventions sociales au lendemain des élections locales ?
Dans ce contexte de répression aveugle, de verrouillage du champ politique et de détentions arbitraires d’activistes innocents, est-il politiquement et démocratiquement soutenable de participer à la mise en place formelle d’APC/APW dont la mission annoncée est de gérer la misère promise pour les larges masses populaires et la prédation pour les nouvelles oligarchies. Dans ces conditions, participer à ces élections n’est-ce pas cautionner la poursuite imposée de la normalisation institutionnelle d’un régime en déficit de légitimité ? N’est ce pas tourner le dos aux millions d’algériens qui aspirent au changement, au progrès et à la liberté, mais qui ont montré leur rejet des élections, par dizaines de millions, lors du scrutin du 12 juin passé ?
Le PST section Bejaia dénonce cette dérive répressive qui remet en cause les libertés démocratiques et porte atteinte aux droits fondamentaux des citoyens. Le PST appelle la population à ne pas céder à la panique, à construire des solidarités et coordonner les initiatives.
Béjaïa, le 11 Septembre 2021

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Politique
Pap Ndiaye fait déjà face au cyclone raciste
La nomination de Pap Ndiaye au ministère de l’éducation nationale a fait remonter à la surface le racisme structurel de la société française et de sa classe politique, une vague qui charrie avec elle la condition noire et la question coloniale. La réaction de l’exécutif, Emmanuel Macron en tête, donnera une première indication sur la tonalité du quinquennat.
par Ilyes Ramdani
Journal — États-Unis
Dans le Missouri, l’avortement a déjà presque disparu
En juin prochain, la Cour suprême des États-Unis abrogera probablement l’arrêt « Roe v. Wade », qui a fait de l’accès à l’IVG un droit constitutionnel. Mais dans le Missouri, État conservateur du Midwest, cela fait des années que les interruptions volontaires de grossesse se réduisent à peau de chagrin.
par Alexis Buisson
Journal — Violences conjugales
Johnny Depp/Amber Heard : un risque que les procès en diffamation sapent #MeToo
Le procès en diffamation qui oppose depuis plusieurs semaines Johnny Depp à son ex-épouse, l’actrice Amber Heard, ne cesse de susciter le malaise. Outre le côté spectacle, la diffamation apparaît ici détournée de son objectif premier. Au risque de bâillonner de potentielles victimes dans d’autres affaires. 
par Patricia Neves
Journal — International
« Sauver l’Amérique », huit ans dans les pas de ceux qui prêchent l’intolérance
Qui sont ces prédicateurs qui tentent d’imposer leur radicalisation religieuse aux États-Unis ? Qui parviennent, alors qu’une majorité d’Américains soutiennent l’IVG, à guider le bras de la Cour suprême dans un projet de décision très défavorable au droit constitutionnel à l’avortement ? Thomas Haley a suivi l’un d’entre eux, filmant ses prêches, ses actions, sa vie de famille. Glaçant.
par Thomas Haley

La sélection du Club

Billet de blog
Marche contre Monsanto-Bayer : face au système agrochimique, cultivons un autre monde !
« Un autre monde est possible, et il est déjà en germe. » Afin de continuer le combat contre les multinationales de l’agrochimie « qui empoisonnent nos terres et nos corps », un ensemble d'activistes et d'associations appellent à une dixième marche contre Monsanto le samedi 21 mai 2022, « déterminé·es à promouvoir un autre modèle agricole et alimentaire, écologique, respectueux du vivant et juste socialement pour les paysan·nes et l'ensemble de la population ». 
par Les invités de Mediapart
Billet de blog
Rapport Meadows 9 : la crise annoncée des matières premières
La fabrication de nos objets « high tech » nécessite de plus en plus de ressources minières rares, qu'il faudra extraire avec de moins en moins d'énergie disponible, comme nous l'a rappelé le précédent entretien avec Matthieu Auzanneau. Aujourd'hui, c'est Philippe Bihouix, un expert des questions minières, qui répond aux questions d'Audrey Boehly.
par Pierre Sassier
Billet de blog
L'effondrement de l'écologie de marché
Pourquoi ce hiatus entre la prise de conscience (trop lente mais réelle tout de même) de la nécessité d’une transformation écologique du modèle productif et consumériste et la perte de vitesse de l’écologie politique façon EELV ?
par jmharribey
Billet de blog
Reculer les limites écologiques de la croissance… ou celles du déni ?
« À partir d’un exemple, vous montrerez que l’innovation peut aider à reculer les limites écologiques de la croissance ». L' Atécopol et Enseignant·es pour la planète analysent ce sujet du bac SES, qui montre l’inadéquation de l’enseignement des crises environnementales, et les biais de programmes empêchant de penser la sobriété et la sortie d’un modèle croissantiste et productiviste.
par Atelier d'Ecologie Politique de Toulouse