Le Net à la chambre noire : Sanders McNew, portraits à nu

Financial service, Minnesota© Sanders McNew Sanders McNew réalise des portraits de femmes.

sandersnyc2_p.jpg

Financial service, Minnesota

© Sanders McNew

 

Sanders McNew réalise des portraits de femmes.

Ni des mannequins, ni des modèles. Des étudiantes, employées, cadres, amies, rencontres… des femmes parmi la foule de la société, américaine, allemande, russe, française parfois.
Il les photographie sur un fond blanc, dans une clarté diffuse qui estompe les ombres. Il les photographie sans accessoire, avec de la pellicule et sans retoucher ses photos.
Il les photographie nues.

 

Sous son objectif, les regards et les visages s’animent, jouent avec la situation. Les corps dénudés investissent l’espace épuré, selon les envies, les émotions et les sensations, en toute liberté.
Ses photos captent un mouvement de la personnalité comme elle se donne, avec timidité, courage, fierté, inquiétude ou humour dans l’échange entre le modèle et le photographe.

 

 

sandersnyc1.jpg

Financial service, Minnesota

© Sanders McNew

 

 

Alors que l’exposition Richard Avedon se tient à Paris (au musée du Jeu de paume jusqu’au 28 septembre), il est difficile de ne pas voir une filiation avec les intenses portraits de In the American West, en particulier pour sa série de photos qui porte sur les « corps de métier ».

 

Des femmes, gérantes de magasin, B-girl, manager de crise, analystes financier, consultantes de la police, militaire, avocate, journaliste, dentiste… déshabillées de leur « uniforme » professionnel. Se superposent alors, de manière troublante, les images associées à leur métier et leur image, leur attitude, dans un jeu de sens inépuisable. Certaines conservent les gestes et les qualités propres à leur profession. Tout en dévoilant ce qui est caché dans leur vie quotidienne, de leur corps (tatous, piercings…) comme de leurs expressions. Avec une fragile beauté.

 

Sanders McNew réalise des portraits de femmes dénudées d'artifice, dans leur complexité.

 

 

 

Pour voir son diaporama (qui comprend aussi des portraits intimes et amicales, comme Mary Alice nous montre comment le faucon prend son envol dans le jardin le soir de Noël) c’est ici.

 

Pour voir sa galerie de portraits c’est .

 

Pour découvrir les nouvelles photos de Sanders McNew, au fur et à mesure qu’il les met en ligne, c’est ici.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.