Stéphane Léger
Abonné·e de Mediapart

Billet publié dans

Édition

Revues & Cie

Suivi par 84 abonnés

Billet de blog 16 janv. 2011

Revues d’art : objets vivants explorés

De janvier à juin 2011, le dernier mercredi du mois, se tient à l’Institut national d’histoire de l’art (Inha) à Paris un séminaire consacré aux revues d’histoire et critique d’art, organisé par son équipe de recherche en histoire de l’histoire de l’art. 

Stéphane Léger
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bulletin de l’Effort moderne, n° 1, janvier 1924 © 

De janvier à juin 2011, le dernier mercredi du mois, se tient à l’Institut national d’histoire de l’art (Inha) à Paris un séminaire consacré aux revues d’histoire et critique d’art, organisé par son équipe de recherche en histoire de l’histoire de l’art.

Domaine particulier qui entend étudier la discipline au cœur même de ses formes et discours, l’histoire de l’histoire de l’art prétend dépasser l’historiographie comme étude comparative et horizontale selon un regard panoramique et en interrogeant l’agencement de son objet d’étude ; à savoir : comment ce champ académique se constitue dans le temps du point de vue des enjeux politiques et idéologiques qui traversent la pensée et les textes, et en étudiant ses formes discursives particulières aussi bien que ses organes de diffusion et ses institutions.


Parmi les projets à l’actif de ce groupe de recherche de l’Inha, le Répertoire de cent revues francophones d’histoire et de critique d’art dans la première moitié du XXe siècle. Enquête fondée à partir des collections de périodiques français de la bibliothèque de l’Inha.
C’est dans le cadre de ce projet que le séminaire tentera d’interroger l’objet revue d’art au pluriel. En six dates, il confrontera les questionnements d’époques, de mouvements et de style (le Jugendstil, le satirique), idéologiques (la modernité classique et française entre 1900 et 1930), stratégiques (la revue comme support d’expression de l’historien de l’art), ainsi que certains enjeux démocratiques (la revue comme vecteur d’éducation), pour finir sur un bilan des travaux et projets du groupe de recherche.

Indexée comme organe de diffusion en marge, la revue d’art est ici considérée comme support et objet de discours à la fois institutionnels et polémiques ; outil de propagande aussi bien que publicitaire et/ou informationnel, elle interroge, selon cette perspective, les pratiques de l’histoire de l’art pour mieux en repenser la discipline. Objet mouvant, chronique, collectif, hybride, elle est identifiée autant agent que reproducteur d’une circulation internationale des flux dans l’économie des savoirs et pratiques artistiques qui caractérise les avant-gardes et la modernité du XXe siècle, et donc terrain privilégié de l’actuel et de la mode du discours sur l’art.

C’est donc sous l'angle du vivant de la pensée, ses discours et ses formes en mouvement, que cette entreprise scientifique semble vouloir regarder l’objet revue. On repère aussi un intérêt sur la forme de l’objet à partir de l'esthétique et comment les agencements textes-images et leurs inventions formelles ont permis des perceptions singulières du discours sur l’art et de sa diffusion. Nous ne pouvons que saluer cette intention.

Revues : outils et objets de l’histoire de l’art

Séminaire sur les revues d’histoire et de critique d’art organisé par l’équipe de recherche Histoire de l’histoire de l’art.

De janvier à juin 2011, dernier mercredi du mois, 14h-16h

Galerie Colbert / Salle Giorgio Vasari, 1er étage
2, rue Vivienne 75002 Paris

accès : 6 rue des Petits-Champs

Programme détaillé

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Europe
En Ukraine, des militantes viennent en aide aux « survivantes » de viols de guerre
Un collectif encore très confidentiel de victimes de violences sexuelles dans le Donbass, membre du réseau mondial SEMA, se mobilise en Ukraine pour repérer et accompagner les rescapées des viols commis par les soldats russes. Mediapart a pu les suivre.
par Rachida El Azzouzi
Journal
« Travail dissimulé » : la lourde condamnation de Ryanair confirmée en appel
La compagnie aérienne a été condamnée, en appel, à verser 8,6 millions d’euros de dommages et intérêts pour « travail dissimulé ». La firme irlandaise avait employé 127 salariés à Marseille entre 2007 et 2010, sans verser de cotisations sociales en France. Elle va se pourvoir en cassation.
par Cécile Hautefeuille
Journal
Sur les réseaux sociaux, les jeunes chercheurs obligés de « se vendre »
Précaires et soumises à une concurrence croissante, les nouvelles générations de chercheurs sont incitées à développer leur « marque » personnelle sur Twitter, Instagram voire TikTok. Non sans effets pervers.
par Aurélien Defer
Journal — Santé
Clinea, la psychiatrie très lucrative façon Orpea
Les cliniques psychiatriques Clinea sont la filiale la plus rentable d’Orpea. Elles profitent des largesses de l’assurance-maladie, tout en facturant un « confort hôtelier » hors de prix à leurs patients. Pour les soins et le management, le modèle est un copié-collé du groupe.
par Caroline Coq-Chodorge

La sélection du Club

Billet de blog
Ce qu'on veut, c'est des moyens
Les salarié·es du médicosocial se mobilisent à nouveau les 31 mai et 1er juin. Iels réclament toujours des moyens supplémentaires pour redonner aux métiers du secteur une attractivité perdue depuis longtemps. Les syndicats employeurs, soutenus par le gouvernement, avancent leurs pions dans les négociations d'une nouvelle convention collective avec comme levier le Ségur de la santé.
par babalonis
Billet de blog
par Bésot
Billet de blog
Macron 1, le président aux poches percées
Par Luis Alquier, macroéconomiste, Boris Bilia, statisticien, Julie Gauthier, économiste dans un ministère économique et financier.
par Economistes Parlement Union Populaire
Billet de blog
Le service public d’éducation, enjeu des législatives
Il ne faudrait pas que l’avenir du service public d’éducation soit absent du débat politique à l’occasion des législatives de juin. Selon que les enjeux seront clairement posés ou non, en fonction aussi des expériences conduites dans divers pays, les cinq prochaines années se traduiront par moins ou mieux de service public d’éducation.
par Jean-Pierre Veran