Paz, Portuondo et Fonseca, traits d'union à la cubaine

Omara Portuondo a démarré sa tournée pour présenter Magia Negra (2014, World Village), son dernier album qui reprend et revisite… son premier album comme soliste, paru en 1958 !

Omara Portuondo - Magia Negra © Omara Portuondo
Omara Portuondo a démarré sa tournée pour présenter Magia Negra (2014, World Village), son dernier album qui reprend et revisite… son premier album comme soliste, paru en 1958 ! Et, pour l'occasion, la grande chanteuse cubaine, l'une des dernières survivantes du Buena Vista Social Club, sera accompagnée de son compatriote pianiste Roberto Fonseca, son cadet de 45 ans, qui a régulièrement accompagné ces vétérans du son et du boléro, à commencer par Ibrahim Ferrer, même si son registre est plutôt le jazz.

J'en profite pour recommander le dernier album de Fonseca, Yo (2014, Jazz Village/Harmonia Mundi), un remarquable trait d'union entre Cuba et ses racines africaines:

Roberto Fonseca 80's © Dhoriane

 

Omara Portuondo et Roberto Fonseca seront en concert à L'Alhambra de Paris lundi 24 et mardi 25 novembre, et à l'Opéra de Rouen dimanche 30 novembre.

 

Dans un précédent billet, j'ai déjà évoqué les concerts de Raúl Paz. Le chanteur-guitariste franco-cubain a percé en France et s'est réinstallé à La Havane en 2010. Il vient de sortir Ven Ven (2014, Naïve) et a repris une tournée de présentation. Parce qu'il se sent « profondément caribéen », Raúl Paz est « un artiste libre de toute contrainte sociale, politique ou musicale »qui s'inspire de toutes les influences, de la salsa au funk, du mambo au reggae, pour livrer une musique cuivrée, métissée et colorée, comme la pochette de l'album. Energique et joyeuse c'est sûr, urbaine et actuelle, comme celle qu'écoutent les jeunes Cubains, et c'est bien pour ça qu'ils ont adopté les œuvres de l'expatrié, ce qui n'était pas gagné.

Raúl Paz sera ce soir, vendredi 21 novembre, à Paris (au Trianon), samedi 22 à Montpellier (au Rockstore), mercredi 26 à Toulouse (au Métronome) et samedi 29 à Villenave d'Ornon (au Cube).


Raul Paz - Ven Ven (2014) © Vedado SC

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.