Archive de 1960, sur la réception dans la presse, du Prix Nobel de Saint-John Perse

Dans l'actualisation de juin 2017 de Sjperse.org, une archive qui illustre la réception dans la presse de 1960, du Prix Nobel de Littérature attribué à Saint-John Perse.

informationsetdocuments1960b
Une archive assez rare pour terminer l'actualisation de juin 2017 de Sjperse.org, à lier à celle de Mars 2015, où il était question de l'attribution du Prix Nobel de Littérature à Saint-John Perse, en guise de complément à la commémoration du cinquantenaire de l'événemment, que nous avions célébrée en 2010 à la BnF. Aujourd'hui, un complément d'archive, qui, provient d'un organe de presse aujourd'hui disparu, alors lié à l'ambassade américaine en France et au Centre culturel américain (aujourd'hui remplacé par l'American Center), Informations et Documents. Revue bimensuelle publiée par le Centre culturel américain. Dans son numéro 132, daté du 15 novembre 1960, après l'annonce de l'attribution du Prix Nobel de Littérature à Saint-John Perse, figure un article où sont repris deux extraits du numéro 10 des Cahiers de la Pléiade (été-automne 1950) consacré à Perse : les articles fameux de Paul Claudel (« Un poème de Saiont-John Perse : Vents »)et Denis de Rougemont (« Saint-John Perse et l'Amérique », texte repris dans la Pléiade). Avec notamment les très belles photos de Gisèle Freund aux Vigneaux. Archive délicieusement jaunie de ce numéro où est célébrée par ailleurs l'élection de John Kennedy comme 35e Président des États-Unis.

sjpvigneaux3

On en trouvera ici les pages consacrées au Prix Nobel de Saint-John Perse, proposées sur Sjperse.org.

 

 

 

 

 

 

parismatchsjp24121960

 

 

À lier, par exemple, à cette double page consacrée par Paris-Match, dans son édition du 24 décembre 1960, à la remise du Prix Nobel de Littérature à Saint-John Perse, intervenue le 10 décembre à Stockholm (page extraite, sur Sjperse.org, de la rubrique relative au cinquantenaire mené par le site en 2010 à la BnF).

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.