jean-marc gavanon
Abonné·e de Mediapart

Billet publié dans

Édition

Sarkopédia

Suivi par 9 abonnés

Billet de blog 26 oct. 2011

jean-marc gavanon
Dissident
Abonné·e de Mediapart

Sarkozy sur le grill des journalistes

jean-marc gavanon
Dissident
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Jeudi 27 octobre, en direct à l'heur de plus grande écoute, sur les premières chaines historiques (de la télévision d'Etat et de celle d'un ami), Notre Président sera confronté au très difficile exercice d'affronter deux brillants interviewers, sélectionnés pour leur pugnacité et leut opposition systématique à l'oeuvre prsésidentielle. On peut en effet se demander, pourquoi les télévisions, indépendantes et rebelles, ont fait le choix de Jean-Pierre Pernaud et d'Yves Calvi. Sans doute une nouvelle provocation du microcosme journalisto-gauchiste qui noyaute la sphère médiatique.

Nul doute cependant, que Notre Leader, en s'appuyant sur son bilan irréprochable en matière économique et sociale, ainsi que sur la transparence et l'honnêteté qui transpire de tout son gouvernement, saura, une nouvelle fois, comme jadis face à l'infâme Pujadas, se défendre de toutes les viles accusations qui ne vont pas manquer de lui être appliquées. Crise économique imaginaire, inégalités sociales fantasmées, injustices fiscales mensongères, le peuple voit de ses propores yeux les inepties de ces accusations infondées.

Faisons donc confiance à la répartie et à l'autorité naturelle de Notre Président, timonier durant la tempête, et saluons son courage de ne pas exiger des journalistes aux ordres mais plutôt de choisir des contradicteurs agressifs comme Pernaud et Calvi. Sans doute son amour inné du sport et de la joute oratoire le porte-t-il à faire ses choix, à moins que ce ne soit le respect qu'il porte, comme il en a si souvent fait la preuve, à l'indépendance de la presse. Les allégations colportées par les torchons trotskistes virtuels ne pourront pas modifier l'aura de sainteté qui entoure Notre Guide (Lien vers l'article de Mediapart).

Nous écouterons avec attention et concentration la parole présidentielle, nous la recevrons malgré le manque de respect que ne manquerons pas de montrer ces trublions de journalistes. Il serait d'ailleurs de bon ton de rétablir le ministère de l'information afin de recadrer le débat puisque le CSA ne s'attaque pas assez clairement à la racine du problème : l'omniprésence socialo-communiste sur les télévisions nationales.

Vive la France, vive Notre Président, vive l'indépendance de la presse de Notre Président!

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Europe
En Italie, l’abstention a fait le match
La victoire de la droite et de l’extrême droite en sièges cache une stabilité de son électorat. Le pays n’a pas tant viré à droite sur le plan électoral que dans une apathie et une dépolitisation dont le post-fascisme a su tirer profit.
par Romaric Godin et Donatien Huet
Journal — Europe
Le jour où le post-fascisme a pris le pouvoir en Italie
Le parti de Giorgia Meloni a largement dominé les élections italiennes du 25 septembre. La coalition de droite devrait obtenir une majorité absolue au Parlement. Le résultat de décennies de confusionnisme et de banalisation du fascisme dans lesquels se sont fourvoyés tous les mouvements politiques de la péninsule.
par Ellen Salvi
Journal — Gauche(s)
Julien Bayou démissionne, les écolos sidérés
Visé par une enquête interne de son parti pour « violences psychologiques », le secrétaire national d’Europe Écologie-Les Verts et coprésident du groupe écologiste à l’Assemblée nationale a démissionné de ses fonctions. Il dénonce une « instrumentalisation des souffrances » à l’ère de #MeToo et à deux mois du congrès des écologistes.
par Lénaïg Bredoux et Mathieu Dejean
Journal — Gauche(s)
Boris Vallaud : « Je ne crois pas aux privilégiés d’en bas »
Soucieux de parler aux « classes populaires laborieuses », le chef de file du groupe socialiste à l’Assemblée nationale estime que leurs intérêts sont conciliables avec la transition écologique. Et met en garde contre la banalisation de l’extrême droite.
par Mathieu Dejean, Fabien Escalona et Pauline Graulle

La sélection du Club

Billet de blog
Tenir bon et reprendre l’offensive
Sept mois de guerre et d’atrocités en Ukraine, un peuple héroïque qui ne rompt pas et reprend l’initiative. La perspective, même lointaine, d’une libération de l’Ukraine devrait faire taire ceux qui théorisaient l’inaction devant les chars russes, validant la disparition d’un peuple et de ses libertés.
par Yannick Jadot
Billet de blog
« Avoir 20 ans en Ukraine » : un témoignage plus nuancé
Dans son édition du 12 septembre 2022, l'équipe de « C dans l'air » (France 5) diffusait un reportage de 4 minutes intitulé : Avoir 20 ans à Kiev. Festif, le récit omettait que ces jeunes ukrainiens font face à des impératifs bien plus cruels. M'étant aussi rendu en Ukraine, j'écris à Maximal Productions un email ré-adapté dans le présent billet afin de rappeler une réalité moins télégénique.
par vjerome
Billet de blog
La gauche en France doit sortir de son silence sur la guerre en Ukraine
[Rediffusion] La majorité de la gauche en France condamne cette guerre d'agression de l'impérialisme russe, demande le retrait des troupes russes de l'Ukraine. Mais en même temps reste comme paralysée, aphone, abandonnant le terrain de la défense de l'Ukraine à Macron, à la bourgeoisie.
par Stefan Bekier
Billet de blog
Ukraine : non à la guerre de Poutine
Face à la guerre, la gauche au sens large a pris des positions divergentes, divergences largement marquées par des considérations géopolitiques. Le mot d'ordre « non à la guerre de Poutine » permet d'articuler trois plans : la résistance des Ukrainiens contre l'agression russe, les mobilisations contre la guerre en Russie, la course aux armements.
par denis Paillard