Le tramway 1 divise Colombes

Quel tracé empruntera le tramway 1 à Colombes ? Les concertations avec les habitants viennent de s’achever et les résultats seront publiés en janvier, mais la question reste sans réponse. Un trajet par le nord de la ville, zone d’activité industrielle et densément peuplée, ou par le centre avec ses habituels problèmes de stationnement ?« Un sujet sensible ». A la mairie de Colombes, on ne s’éparpille pas en commentaires. Annick Bergeron est responsable d’études au service développement et environnement urbain.

Quel tracé empruntera le tramway 1 à Colombes ? Les concertations avec les habitants viennent de s’achever et les résultats seront publiés en janvier, mais la question reste sans réponse. Un trajet par le nord de la ville, zone d’activité industrielle et densément peuplée, ou par le centre avec ses habituels problèmes de stationnement ?

« Un sujet sensible ». A la mairie de Colombes, on ne s’éparpille pas en commentaires. Annick Bergeron est responsable d’études au service développement et environnement urbain. Pour elle, difficile de se prononcer pour l’un ou l’autre des tracés. « Chaque option a ses avantages et ses inconvénients ». Elle reconnaît à demi-mot avoir ressenti une ambiance tendue lors de la première réunion de concertation à Colombes le 18 octobre. « Lors de la présentation des deux tracés, de nombreuses personnes ont réagi dans la salle ». Le problème ? Le tracé centre concentre les angoisses des Colombiens. Et la question « Où vont se garer les véhicules ? » revient souvent parmi les avis déposés par les riverains sur le site t1ouest.fr.

 

tram-1-trace-1024x753.jpg

 

Les tracés s’opposent en effet sur l'objectif final: faciliter les déplacements dans la ville et encourager le commerce ou transporter un maximum de gens entre leurs lieux de travail et leurs domiciles ?

Le trajet par le centre ville permettrait en effet de booster l'activité des commerces et de relier la gare centrale de Colombes au centre-ville. La variante nord relie elle les populations des villes voisines à la Zone commerciale Kléber, au nord de Colombes. Elle a aussi l’avantage de désengorger la partie nord de la ville, très peuplée et aussi plus défavorisée. « Le nord souffre terriblement de l’absence de mixité sociale et le tramway doit se développer dans ce but d’équilibrer l’urbanisme et le social » commente un habitant sur le site.

Reste que le tracé centre permettra pour 1€70 de rejoindre les commerces pour effectuer ses emplettes. Mais là aussi le bât blesse car les commerçants craignent le manque de places de stationnement.

 

Un tracé politique ?

 

Le choix final du trajet cache aussi une volonté politique. Partisan de l’option par le centre-ville, le maire (PS) de Colombes, Philippe Sarre retourne peu à peu sa veste. Il rejoint en cela sa prédécesseur Nicole Goueta, partisane ( UMP) du tracé nord. La raison invoquée : trop de contraintes techniques engendrées par le passage en plein centre-ville, et surtout par l’avenue de l’Agent-Sarre, principal lieu de crispation. « L’étroitesse des rues est réellement problématique » nous dit-on à la mairie, mais sans avouer pour autant privilégier le trajet Nord, pour l’instant.


La décision quant au tracé devrait être prise dans les mois à venir. Le dernier mot revient au Syndicat des transports d'Ile-de-France (STIF) et au conseil général.

 

Les chiffres clés

200 000 habitants et 70 000 emplois concernés

80 000 à 110 000 voyageurs attendus par jours sur le nouveau parcours

11 (traçé Centre) ou 12 (traçé Nord) nouvelles stations 3 nouvelles correspondances

4 minutes. Fréquence de passage du tramway

4 milliards d’euros. Coût du prolongement du tramway 1 par Colombes (région 1,25M€, département 2,75M€)

125M€. Coût de l’infrastructure (hors achat de terrains et rames

 

Les dates clés

1992 Le tramway 1 relie Saint-Denis à Bobigny

2003 Prolongement jusqu’à Noisy-le-Sec

2012 Reliera Saint-Denis et Asnières-Gennevilliers-les-Courtilles

2017 ralliement des lignes 1 et 2 du tramway par Asnières, Bois-Colombes et Colombes

Lucie Tanneau

Source images. STIF

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.