pierre guerrini
Abonné·e de Mediapart

Billet publié dans

Édition

Tibet

Suivi par 57 abonnés

Billet de blog 14 sept. 2017

U.S. Aprés la Chambre, le Sénat rétablit le financement des programmes tibétains.

pierre guerrini
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Après la Chambre, au tour du Sénat américain de valider le programme u.s. d'aide financière aux tibétains.

Au mois de Mai dernier, la Maison Blanche avait, à la surprise plutôt générale, annoncé la décision de surseoir aux importants financements des programmes et projets d’aides aux tibétains.

 Le 13 septembre 2017, après la Chambre des Représentants, le Sénat rétablit les aides et financements de ces programmes.

Washington D.C., le 13 septembre 2017,  la commission sénatoriale au Sénat américain ( Chambre haute, 100 sénateurs élus au suffrage universel direct, deux sénateurs, élus pour six ans, par état )  pour le ministère de l'État, les opérations à l'étranger et les programmes connexes a rétabli, pour l'année financière 2018, le financement des projets et programmes tibétains au Tibet et en exil.
La commission a approuvé un total de 18,25 millions de dollars américains pour les programmes liés au Tibet dans le projet de loi le 7 septembre 2017, où il a alloué 0,675 millions de dollars aux programmes universitaires; 0,575 million pour les échanges professionnels et culturels; 8 millions pour le soutien économique au Tibet; 6 millions pour le soutien économique en Inde et au Népal et 3 millions pour renforcer la capacité de l'institution tibétaine et la gouvernance en exil.
Le projet de loi propose de « charger les directeurs exécutifs américains de chaque institution financière internationale d'utiliser leur voix et le vote des États-Unis pour soutenir le financement de projets au Tibet. ... Le Fonds de soutien économique ... sera mis à la disposition des organisations non gouvernementales pour soutenir les activités qui préservent la culture et la promotion du développement durable, de l'éducation et de la conservation de l'environnement dans les communautés tibétaines du T.A.R.  et d'autres communautés tibétaines en Chine ".
La Loi recommande de mettre à disposition des fonds pour des programmes visant à promouvoir et à préserver la culture, le développement et la résilience tibétaine des communautés tibétaines en Inde et au Népal et à aider à l'éducation et au développement de la prochaine génération de dirigeants tibétains de ces communautés.
Il indique en outre que les fonds sont disponibles pour des programmes visant à renforcer la capacité des Institutions et de la Gouvernance tibétaines.

Le 19 juillet 2017, le comité de la Chambre des Représentants ( Chambre basse, 435 représentants élus au suffrage universel direct ) pour les crédits a  déjà approuvé le financement des projets et programmes tibétains qui soutiennent les communautés tibétaines au Tibet et en exil, au même niveau que le niveau de l'année précédente.
Le comité du Congrès est intervenu pour rétablir le financement d'un certain nombre de programmes qui soutiennent les communautés tibétaines au Tibet et les réfugiés tibétains en Asie du Sud dans le budget du Département d'état civil de l'année 2018.
Le 19 juillet 2017, le Comité des crédits de la Chambre a approuvé sa version du projet de loi sur les crédits d'opérations de l'État et des affaires étrangères de l'exercice financier 2018.
Dans le budget proposé, peu après son accession à la Maison Blanche, par le Président Trump, pour l'exercice 2018, les programmes tibétains étaient généralement, donc, tous, au moins sérieusement revus à la baisse, sinon carrément supprimés.
Le projet de loi de la Chambre recommandait un financement au même niveau que pour l'année 2017, en particulier, pour :
    - Soutenir les activités qui préservent les traditions culturelles et promouvoir le développement durable et la conservation de l'environnement dans les communautés tibétaines au Tibet;
    - Continuer à soutenir les communautés tibétaines en Inde et au Népal dans les domaines de l'Education, du développement des compétences et de l'esprit d'entreprise; et ainsi que :
    - Continuer d'allouer des fonds pour aider les réfugiés tibétains au Népal et en Inde à un niveau proportionnel aux années précédentes.
    -   recommande des fonds pour continuer à soutenir les échanges et les bourses tibétains ( y compris les programmes de bourses d'études tibétaines et la communauté pour les Tibétains du Tibet) ;
    -   recommande le financement du fonctionnement du Bureau du Coordonnateur spécial pour les questions tibétaines au sein du Département d’État;
    -   soutient les programmes de Démocratie et de Droits de l'Homme pour le Tibet par le biais de la Fondation Nationale pour la Démocratie; et,
    -   des fonds pour les services de langue tibétaine pour VOA et RFA.
    Le Comité des crédits du Sénat devait donc approuver sa version dans les semaines suivantes. C'est chose faite, ce 13 septembre.

La prochaine étape du processus est donc une réunion conjointe du comité de la conférence de la Chambre et du Sénat, qui devrait se tenir en décembre 2017 pour délibérer, discuter, négocier et finaliser le financement.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

Les articles les plus lus
Journal — Nouvelle-Calédonie: débats autour du colonialisme français

À la Une de Mediapart

Journal — France
L’encombrant « Monsieur sécurité » de Yannick Jadot écarté de la campagne écolo
Insultes, menaces, intimidations : depuis plusieurs années, militants et élus alertent les responsables d’EELV sur le comportement de Philippe Bouriachi. Ce conseiller régional, qui faisait office de garde du corps de Yannick Jadot, a été écarté de l’équipe de campagne parallèlement à notre enquête. Il dénonce une cabale.
par Mathieu Dejean et Sarah Brethes
Journal — France
Affaire Hulot : Jadot met « en retrait » un pilier de sa campagne
Proche de Nicolas Hulot, Matthieu Orphelin a été mis « en retrait » de la campagne de Yannick Jadot, en raison d’interrogations sur la connaissance qu’il aurait pu avoir des agissements de l’ancien ministre, accusé de violences sexuelles et sexistes. Une « décision courageuse » de la part du candidat écologiste à la présidentielle, salue Sandrine Rousseau.
par Mathieu Dejean
Journal — France
Dans le Béarn, des jeunes empêchés de s’installer en maraîchage bio
La communauté de communes de Pau a lancé un projet de « Ceinture verte » : l’installation d’une dizaine de paysannes et paysans par an autour de l’agglomération. Mais six jeunes sont actuellement suspendus au bon vouloir de la Safer, qui privilégie l’agrandissement des fermes existantes.
par Amélie Poinssot
Journal — France
Le procès des attentats du 13-Novembre
Le procès des attentats du 13-Novembre a débuté mercredi 8 septembre à Paris. Durant neuf mois, vingt accusés vont devoir répondre du rôle qu’ils ont joué dans cette tuerie de masse. Retrouvez ici tous nos articles, reportages, enquêtes et entretiens, et les chroniques de sept victimes des attentats.
par La rédaction de Mediapart

La sélection du Club

Billet de blog
Militer pour survivre
Quand Metoo à commencé j’étais déjà féministe, parce qu’on m’a expliqué en grandissant que les gens étaient tous égaux, et que le sexisme c’était pas gentil. Ce qu’on ne m’avait pas expliqué c’est à quel point le sexisme est partout, en nous, autour de nous. Comment il forge la moindre de nos pensées. Comment toute la société est régie par des rapports de forces, des privilèges, des oppressions, des classes sociales.
par blaise.c
Billet de blog
Un jour dans ma vie militante : l’Etat réprime impunément des familles à la rue
[Rediffusion] Jeudi 28 octobre, soutenues par Utopia 56, plus de 200 personnes exilées à la rue réclamant l’accès à un hébergement pour passer l’hiver au chaud ont été froidement réprimées. L’Etat via son organe répressif policier est en roue libre. Bénévole au sein de l’association, j’ai été témoin direct de scènes très alarmantes. Il y a urgence. Voici le témoignage détaillé de cette journée.
par Emile Rabreau
Billet de blog
Escale - Le cinéma direct, un cinéma militant qui veut abolir les frontières
Briser le quatrième mur, celui entre cinéaste et spectateur·rices, est un acte libérateur, car il permet de se réapproprier un espace, une expérience et permet d'initier l'action. C'est tout le propos de notre escale « Éloge du partage » qui nous invite en 7 films à apprendre à regarder différemment.
par Tënk
Billet de blog
Faire militance ou faire communauté ?
Plus j'évolue dans le milieu du militantisme virtuel et de terrain, plus il en ressort une chose : l’impression d’impuissance, l’épuisement face à un éternel retour. Il survient une crise, on la dénonce à coups de critiques et d’indignation sur les réseaux, parfois on se mobilise, on tente tant bien que mal d’aider de manière concrète.
par Douce DIBONDO