La mort de Cao Shunli, un " coup énorme " porté aux droits de l'homme

f2g8.jpg

                Cao Shunli 曹顺利 (1961 - 2014)



Dharamshala, le 19 mars,

Les Tibétains en exil ont exprimé leur profonde tristesse devant la mort d'une militante chinoise des droits de l'homme, Cao Shunli, 52 ans, qui est décédée, la semaine dernière, dans un hôpital de Pékin . Condamnant le traitement infligé à Cao par les autorités pénitentiaires chinoises, le Centre Tibétain pour les Droits de l'Homme et de la Démocratie a déclaré que le mort de Cao est " un coup dur " pour le mouvement des droits de l'homme en Chine.


wnqo.jpg



Le Centre tibétain pour les Droits de l'Homme et de la Démocratie a déclaré que les autorités chinoises doivent être tenues pour responsables de la mort de Cao qui se produit,  tout juste,  cinq jours avant l'évaluation prévue du Conseil des droits de l'Homme des Nations Unies, de la deuxième présentation  du dossier des droits de l' Homme en Chine, dans le cadre du mécanisme d'Examen Périodique Universel ( UPR ), auquel Cao a présenté à la session précédente,  un rapport de la société civile détaillant le sort des pétitionnaires en Chine. Cao avait  été arrêtée  le 14 Septembre 201, alors qu'elle s'apprêtait à prendre un vol à destination de la Suisse pour  participer à une formation sur les droits de l'homme et les mécanismes des Nations Unies à Genève.

« La mort de Cao Shunli illustre de manière absolument tragique que la détention arbitraire, la torture, et, la mort en détention, sont répandus partout  dans la République Populaire de Chine, et ne se limitent pas au Tibet et aux minorités ethniques et religieuses ",  a déclaré Mme Tsering Tsomo,  directeur exécutif du
Tibetan Centre for Human Rights and Democracy  ( TCHRD ).

" L'arrestation
de Cao Shunli, sa  torture puis sa mort suivent le même schéma que la mort des Tibétains au cours de leur détention. " C'est aussi un rappel que les violations des droits de l'homme universels méritent l'attention et de la condamnation de la communauté internationale. Les personnes responsables de violations des droits de l'homme doivent être tenues pour responsables . "

Le 20 Février 2014, Cao Shunli a été transférée à un hôpital militaire dans  " un état extrêmement critique " a ajouté Tsomo.  Elle a obtenu une libération conditionnelle médicale le 27 Février 2014, et, est décédée deux semaines plus tard .

Le frère de Cao a dit que sa sœur a été privée de soins médicaux pendant plusieurs mois en détention .  « C'est si impitoyable, si triste " a déclaré le frère de Cao Cao Yunli, au service Mandarin de RFA .

" Je n'ai jamais vu quelqu'un qui regarde de la façon dont elle le fait maintenant. J'étais même effrayé de la regarder. Je n'aurais pas pu traiter, même un chien, comme ça.  Je ne comprends pas pourquoi les gens sont si impitoyable. Pourquoi ne l'ont-ils pas tout simplement abattue ? "

Matteo Mecacci, Président de la Campagne Internationale pour le Tibet, a déclaré que la mort de Cao est  " un rappel frappant et choquant des persécutions que les dirigeants de Pékin sont en train de mettre en œuvre  pour réduire au silence les citoyens modérés et raisonnables qui cherchent à protéger leurs droits . "  "  Matteo :  " sa mort ne doit pas être oublié . " ...  " Nous soutenons les efforts déployés par les braves défenseurs des droits de l'homme chinois, y compris son avocat, qui  demandent une enquête immédiate sur son décès. Chaque délégation au Conseil des droits de l'homme devrait également évoquer  la mort de Cao Shunli au cours du processus d'examen des droits de l'homme, cette semaine, 
à Genève " .

Pendant ce temps, les militants des droits de l'homme chinois ont lancé une campagne de signatures pour demander une enquête sur sa mort et de condamner sa persécution .

Cao Shunli était une citoyenne militante qui est toujours demeurée, dans son combat pour les droits de l'homme en Chine, dans la légalité, et qui s'est efforcée de contraindre  le gouvernement chinois à respecter ses propres normes en s'appuyant sur les  lois du pays,  et de faire progresser des droits de l'Homme en Chine au regard de  la communauté internationale .


l372.jpg

La vie et la mort de Cao Shunli



Depuis sa mort, les États-Unis, la Grande-Bretagne, l'Union européenne, le Canada et d'autres gouvernements et les organisations internationales des droits de l'homme ont exprimé leur  tristesse, et,  ont fait état de leur trouble.  « Mais je me sens il y a comme une inertie générale et comme  une mollesse dans toutes les condamnations.  C'est comme si la seule chose que la communauté internationale a toléré faire, parler pour parler .

L'automne dernier, lors de l'examen Périodique Universel au Conseil des Droits de l'homme, le nom de Cao Shunli n'a jamais été mentionné, mais elle était le seul Chinois qui avaient eu foi dans le système des Nations Unies, qui a interessé les victimes chinoises ordinaires des violations des droits de l'homme, à la structure des droits humains de l'ONU, et qui a inspiré beaucoup plus de Chinois afin qu'ils exigent leurs droits civils et politiques universels.

Michelle Obama et ses filles arriveront mercredi à Beijing. Les responsables de la Maison Blanche ont annoncé que la première dame entendait " éviter les sujets controversés, y compris les violations des droits de l'homme en Chine . "

Lorsque la première dame et ses filles s’assoiront  avec la première dame de la Chine, pour une conversation pleine de prévenance, appréciant la Chine de leur mieux, elles auront à cœur d'éviter de parler de Cao Shunli, l'un des plus courageuses guerrières que la Chine ait connue, et, qui se trouve être du  même âge que les deux premières et illustres dames, ou de n'importe quel   chinois languissant derrière des barreaux parce qu'il lutte pour une autre Chine.

Dommage,  Michelle ne verra pas la vraie Chine, parce Cao Shunli est la Chine, et que la Chine est Cao Shunli.

 

fsol.jpg

        La première Dame des États-Unis, à son arrivée, ce 20 Mars, à Beijing.

 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.