Billet de blog 28 juil. 2011

Comment je n’ai pas rencontré la Marine Le Pen norvégienne

Trans-Europe-Extrêmes
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Siv Jensen © FrP

Alice Rougerie est partie en Norvège sur les traces du Parti du progrès (FrP), une formation d’extrême droite. Elle revient ici sur la difficulté pour les journalistes étrangers de rencontrer la chef du FrP, Siv Jensen, qui ne supporte plus d’être cataloguée par eux à la droite de la droite.

Siv Jensen, c’est la Marine Le Pen norvégienne. Jeune, blonde et charismatique, elle dirige le parti norvégien d’extrême droite, le Parti du progrès (FrP), deuxième formation politique du pays. Véritable star locale, les médias se l’arrachent. Alors moi aussi, une fois en Norvège, j’ai voulu la rencontrer.

Bien avant mon départ pour Oslo, je contacte le service communication du FrP, visiblement prêt à m’accorder une interview de leur leader. Après plusieurs tentatives d’approche, le parti refuse toute proposition de rendez-vous pour causes « d’emploi du temps chargé en vue des commémorations du 1er mai [discours et défilé similaires au rassemblement du FN en France, ndlr]». Je propose alors une interview le 2 ou 3 mai « quand elle veut, où elle veut ».

Finalement, l’attaché de presse du parti craque et m’avoue les dessous de ce refus : Siv Jensen en a marre d’avoir à se justifier auprès des médias étrangers. Elle ne veut plus être comparée à des personnalités politiques comme Marine Le Pen. « Le Parti du progrès n’est pas un parti d’extrême droite comme les journalistes aiment le dire, mais un parti libéral classique ». Ah bon?

Tor Björklund, professeur de sciences politiques à Oslo, précise : « Le Parti du progrès a toujours nié son affiliation à l’extrême droite traditionnelle. On le qualifie aujourd’hui de néo-libéral populiste, combinant autoritarisme, conservatisme et libéralisme ».

A l’approche des élections de 2013, les membres du FrP tentent d’adoucir leur image. Pas question pour le parti d’être une fois de plus emporté médiatiquement dans la « vague brune européenne ». Mais certaines propositions du FrP, comme leur politique d’immigration restrictive (voir leur programme en français), confirment que le Parti du progrès a bien sa place dans un sujet sur les extrêmes en Europe, avec ou sans Siv Jensen.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
À LR, des alertes jamais vraiment prises au sérieux
L’affaire Damien Abad concerne d’abord la majorité d’Emmanuel Macron qui l’a promu ministre. Mais elle interpelle aussi son ancien parti, Les Républicains, alors que plusieurs élus affirment avoir été alertés de longue date.
par Lénaïg Bredoux et Ilyes Ramdani
Journal — Politique
Le « parachutage », révélateur des dilemmes de la représentation
Les élections législatives fourmillent de cas de « parachutages ». Volontiers dénoncés, sont-ils si choquants ? La pratique, parfois assumée, n’a pas toujours été mal vue par le passé. Si elle reste sulfureuse, c’est à cause des failles de la représentation dont elle est le symptôme. 
par Fabien Escalona et Ilyes Ramdani
Journal — International
Au Pakistan, la température frôle les 50 °C et accable les plus pauvres
Classé en 8e position parmi les pays les plus à risques face au changement climatique, le Pakistan vient de subir une vague de chaleur quasi inédite. D’Islamabad à Karachi, des millions de personnes ont fait leur possible pour assurer le quotidien dans des conditions extrêmement difficiles.
par Marc Tamat
Journal — Écologie
Planification écologique : un gouvernement à trous
Emmanuel Macron avait promis, pendant l’entre-deux-tours, un grand tournant écologique. Si une première ministre a été nommée pour mettre en œuvre une « planification écologique et énergétique », le nouvel organigramme fait apparaître de gros trous et quelques pedigrees étonnants.
par Mickaël Correia, Jade Lindgaard et Amélie Poinssot

La sélection du Club

Billet de blog
L’Âge de pierre, de terre ou de raison ?
Le monde du BTP doit se réinventer d’urgence. Les récents événements internationaux ont révélé une nouvelle fois son inadaptation face aux crises de l’énergie et des matières premières. Construire avec des matériaux locaux et peu énergivores devient une évidence de plus en plus difficile à ignorer pour ce secteur si peu enclin au changement.
par Les Grands Moyens
Billet de blog
Quartier libre des Lentillères : construire et défendre la Zone d’Ecologies Communale
« Si nous nous positionnons aux côtés des Lentillères et de la ZEC, c’est pour ce qu’elles augurent de vraies bifurcations, loin des récits biaisés d’une transformation urbaine encore incapable de s’émanciper des logiques délétères de croissance, d’extractivisme et de marchandisation. » Des architectes, urbanistes, batisseurs, batisseuses publient une tribune de soutien aux habitants et habitantes du Quartier libre des Lentillères à Dijon.
par Défendre.Habiter
Billet de blog
L'espace public, un concept « vide » ?
Comme le souligne Thierry Paquot dès l’introduction de son ouvrage, « l’espace public est un singulier dont le pluriel – les espaces publics – ne lui correspond pas. » Alors que le premier désigne grossièrement la scène du débat politique, les seconds renvoient à une multiplicité de lieux (rues, places, jardins, etc.) accessibles à tous et la plupart du temps relevant d’une propriété collective.
par Samuel PELRAS
Billet de blog
Habiter
Les humains ne sont pas les seuls à « habiter » : pour les animaux aussi, c'est une préoccupation. Sous la pression économique, les humains n'abandonneraient-ils pas la nécessité d'«habiter » pour se résigner à « loger » ?
par Virginie Lou-Nony