OTMeds : les rendez-vous de la rentrée

OTMeds participera à plusieurs débats sur les thèmes "Epidémies: lutter pour les oublié-es" (21/08) avec notamment la députée Danièle Obono, "Relocaliser l'industrie pharmaceutique" (22/08), avec notamment le député européen Manuel Bompard et "La vie politique" (23/08) avec le philosophe Mathieu Potte-Bonneville et le sociologue Antonio Casilli.

visuel-rentre-e-otmeds

 

Les rendez-vous de la rentrée pour OTMeds :



- 21/08 : "Epidémies : lutter pour les oublié-es", débat - Danièle Obono, députée de Paris, la France Insoumise (LFI), Fabrice Torro, co-animateur de l'équipe LGBTI de la France Insoumise (LFI), et Jérôme Martin, co-fondateur d'OTMeds
Vendredi 21 août, Valence (26), AMFiS



- 22/08 : "Relocaliser l'industrie pharmaceutique", débat - Manuel Bompard, député européen, la France Insoumise (LFI), Jean-Louis Peyren, porte-parole CGT Sanofi, Pauline Londeix, co-fondatrice d'OTMeds
Samedi 22 août, Valence (26), AMFiS



- 23/08 : "La vie politique" à la Manufacture d'Idées, dialogue entre Mathieu Potte-Bonneville, philosophe, Antonio S. Casilli, sociologue, et Pauline Londeix, co-fondatrice d'OTMeds
Dimanche 23 août, Hurigny (71), La manufacture d'idées

dimanche 23 août 2020 à 14:00

Dialogue entre le sociologue Antonio Casilli, la chercheure Pauline Londeix et le philosophe Mathieu Potte-Bonneville

Que la vie et la maladie soient choses politiques, c’est désormais une évidence – et un mystère. Car l’invocation de la valeur absolue de la vie aura cette année justifié non pas une politique, mais une nuée d’options, de décisions parfois erratiques, de conflits et de contestations à l’échelle nationale ou internationale ; elle aura plaidé pour la mise entre parenthèses des libertés publiques, mais aussi bien relancé l’exigence de justice en faisant apparaître l’inégalité des conditions de vie. Entre dépolitisation et repolitisation, renforcement du contrôle gouvernemental et appel à un droit de regard citoyen sur les décisions sanitaires, comment entendre le lien de la politique avec la vie ? Faut-il, pour parler comme Michel Foucault, s’inquiéter du biopouvoir ou inventer face à lui une autre bio-politique ? Antonio Casilli, dont les recherches portent sur le travail des plateformes numériques, la vie privée et les libertés publiques, Pauline Londeix, co-fondatrice de l’Observatoire de la transparence dans les politiques du médicament, et Mathieu Potte-Bonneville, spécialiste de l’oeuvre de Michel Foucault, débattront de ces questions. 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L'auteur a choisi de fermer cet article aux commentaires.