Billet de blog 21 janv. 2022

Covid-19/santé mondiale, pour le Lancet : « Le système des brevets est cassé »

Alors que les débats s’enlisent sur le bien-fondé de la «levée des brevets», disposition prévue dans les accords de l’OMC, un constat s’impose : le système doit d’être réformé en profondeur. Car l’impossibilité de ce recours, en pleine pandémie mondiale, nous amène à la même conclusion que celle que le Lancet a formulé fin décembre dans un rapport : « le système des brevets est cassé ».

PaulineLondeix
Access to medicines advocate - Movies - Work in progress
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Communiqué de presse – 21 janvier 2022 – Observatoire de la Transparence dans les Politiques du Médicament (OTMeds)

Covid-19, santé mondiale : le Lancet appelle à sortir les médicaments du système des brevets

Alors que les débats en France s’enlisent sur le bien-fondé de la « levée des brevets », c’est-à-dire sur le recours à une disposition prévue dans les accords de 1994 fondant l’organisation mondiale du commerce (OMC), un constat s’impose : le système a besoin d’être réformé en profondeur. Car l’impossibilité du recours, en pleine pandémie mondiale, à des dispositions prévues par l’OMC, 15 mois après la demande initiale et alors qu’une majorité de pays soutient cette proposition, montre les limites du système actuel et nous amène à la même conclusion que celle du Lancet : « le système des brevets est cassé ».

« Il est urgent d'adapter et de réformer le système actuel de propriété intellectuelle pour un monde sujet à des épidémies et pandémies nouvelles et récurrentes. »

La Commission COVID-19 du Lancet a publié en décembre 2021 un bilan de la lutte contre la pandémie et émis des recommandations. Fruit d'un travail interdisciplinaire de 25 experts internationaux, soumis à une relecture par les pairs, le document recommande notamment une refonte du système de propriété intellectuelle : « A présent, il est clair que l'accord ADPIC [Accord sur la propriété intellectuelle] de l'OMC [Organisation Mondiale du Commerce] a échoué à répondre efficacement aux plus grandes crises de notre génération. Il est urgent de supprimer les médicaments et technologies essentielles de la santé du champ d'application de cet accord. »

Comme ces experts le rappellent, « les entreprises pharmaceutiques ont battu des records de profits, mais les discussions sur le prix réel et le coût de l'innovation ont été insuffisantes. » Cette situation n'a rien de nouveau. La Commission COVID-19 du Lancet rappelle une prise de position de la revue vieille de cinq ans : « Nous ne pourrons atteindre aucun objectif sans reconnaître que le modèle commercial actuel basé sur les brevets et la façon dont nous appliquons les règles sur les brevets doivent changer. Le système est cassé. » Et le document enchaîne implacablement : « Et cassé il reste, même au milieu de l'extraordinaire bilan humain du COVID-19. »

On note notamment que : « Les normes générales du régime actuel de propriété intellectuelle, de l'OMPI [Organisation Mondiale de la Propriété Intellectuelle] et de l'OMC, ont creusé la dépendance technologique des pays à bas et moyens revenus et fait des millions de morts en raison du manque d’accès aux médicaments, vaccins et diagnostics. » La conclusion s'impose : « Stimuler l'innovation dans le domaine des biens de santé essentiels doit être fait dans une optique d’élargir radicalement l'accès; réduire les prix ; et créer des environnements de recherche collaboratifs et open source […] Le seul médicament ou vaccin qui représente un progrès pour les patients est un progrès auquel ils ont réellement accès. »

Mercredi 19 janvier, Emmanuel Macron prétendait dans son discours devant les parlementaires européens que la propriété intellectuelle n’était pas un obstacle à l'accès aux technologies contre le COVID-19, dont les vaccins. Il piétinait ainsi l'expertise scientifique. Il est temps que nos dirigeants conduisent enfin une politique sanitaire rationnelle, car, comme le rappelle Le Lancet, « il est urgent d'adapter et de réformer le système actuel de propriété intellectuelle pour un monde sujet à des épidémies et pandémies nouvelles et récurrentes. »

Lire notre question/réponse sur la levée des brevets sur les vaccins contre le COVID-19

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Exécutif
Une seule surprise, Pap Ndiaye à l'Éducation
Après vingt-six jours d’attente, Emmanuel Macron a nommé les vingt-sept membres du premier gouvernement d’Élisabeth Borne. Un casting gouvernemental marqué par sa continuité et toujours ancré à droite. La nomination de l’historien Pap Ndiaye à l’Éducation nationale y fait presque figure d’anomalie.
par Ilyes Ramdani
Journal — Gauche(s)
Union de la gauche : un programme pour mettre fin au présidentialisme
Jean-Luc Mélenchon et ses alliés de gauche et écologistes ont présenté le 19 mai leur programme partagé pour les élections législatives, 650 mesures qui jettent les bases d’un hypothétique gouvernement, avec l’ambition de « revivifier le rôle du Parlement ». 
par Mathieu Dejean
Journal
Écologie politique : ce qui a changé en 2022
Les élections nationales ont mis à l’épreuve la stratégie d’autonomie des écologistes vis-à-vis de la « vieille gauche ». Quel dispositif pour la bifurcation écologique, comment convaincre l'électorat : un débat entre David Cormand, Maxime Combes et Claire Lejeune.  
par Mathieu Dejean et Fabien Escalona
Journal — France
À Romainville, un site industriel laissé à la spéculation par la Caisse des dépôts
Biocitech, site historique de l’industrie pharmaceutique, a été revendu avec une plus-value pharaonique dans des conditions étranges par un promoteur et la Caisse des dépôts. Et sans aucune concertation avec des élus locaux, qui avaient pourtant des projets de réindustrialisation. 
par Romaric Godin

La sélection du Club

Billet d’édition
Pour une alimentation simple et saine sans agro-industrie
Depuis plusieurs décennies, les industries agro-alimentaires devenues des multinationales qui se placent au-dessus des lois de chaque gouvernement, n’ont eu de cesse pour vendre leurs produits de lancer des campagnes de communication aux mensonges décomplexés au plus grand mépris de la santé et du bien-être de leurs consommateurs.
par Cédric Lépine
Billet de blog
Reculer les limites écologiques de la croissance… ou celles du déni ?
« À partir d’un exemple, vous montrerez que l’innovation peut aider à reculer les limites écologiques de la croissance ». L' Atécopol et Enseignant·es pour la planète analysent ce sujet du bac SES, qui montre l’inadéquation de l’enseignement des crises environnementales, et les biais de programmes empêchant de penser la sobriété et la sortie d’un modèle croissantiste et productiviste.
par Atelier d'Ecologie Politique de Toulouse
Billet de blog
Rapport Meadows 9 : la crise annoncée des matières premières
La fabrication de nos objets « high tech » nécessite de plus en plus de ressources minières rares, qu'il faudra extraire avec de moins en moins d'énergie disponible, comme nous l'a rappelé le précédent entretien avec Matthieu Auzanneau. Aujourd'hui, c'est Philippe Bihouix, un expert des questions minières, qui répond aux questions d'Audrey Boehly.
par Pierre Sassier
Billet de blog
Marche contre Monsanto-Bayer : face au système agrochimique, cultivons un autre monde !
« Un autre monde est possible, et il est déjà en germe. » Afin de continuer le combat contre les multinationales de l’agrochimie « qui empoisonnent nos terres et nos corps », un ensemble d'activistes et d'associations appellent à une dixième marche contre Monsanto le samedi 21 mai 2022, « déterminé·es à promouvoir un autre modèle agricole et alimentaire, écologique, respectueux du vivant et juste socialement pour les paysan·nes et l'ensemble de la population ». 
par Les invités de Mediapart