Billet de blog 4 juil. 2012

Nouveaux médias participatifs: derniers jours pour vous inscrire au Labo des projets

Géraldine Delacroix
Journaliste.
Journaliste à Mediapart

Les projets de nouveaux médias indépendants intégrant d'emblée la participation du public sont aujourd'hui nombreux. Mais il leur manque souvent une première évaluation pour se consolider, affirmer leurs points forts, corriger leurs points faibles… Le Labo des projets proposé par l'Université populaire pour une information citoyenne (Upic) permettra de présenter à Poitiers (dans le cadre des Assises internationales du journalisme, du 2 au 4 octobre 2012) cinq projets innovants de médias d'information participatifs, de recueillir les réactions du public et de mobiliser un jury de professionnels (sur l'approche éditoriale, la dimension multimédia, l'apport démocratique, le modèle économique, l'appropriation déontologique…) pour évaluer le projet, désigner un lauréat, l'accompagner pendant un an pour le faire grandir.

Types de projets à proposer

Il doit s'agir de médias d'information émergents, portés par une équipe (si possible déjà constituée) d'au moins deux personnes, assis sur un véritable projet éditorial et sur la volonté d'impliquer le public dans un esprit de co-production de l'information. Et ce, quels que soient le support, les fondateurs, le mode de diffusion et la périodicité (à condition qu'il ne s'agisse pas d'un « one shot »).

Mode de sélection des projets

Il s'effectuera selon trois étapes successives.

• Dans un premier formulaire à remplir ci-dessous, vous proposerez un résumé de votre projet et ferez acte de candidature. Nous vous transmettrons alors le lien vers le dossier de candidature complet que vous devrez à son tour compléter. La date limite de réception des dossiers complets est fixée au 20 septembre. Une première sélection permettra de retenir cinq projets pour le Labo des projets qui se réunira à Poitiers. Si votre projet n'est pas choisi à ce stade, vous en serez informé par un entretien téléphonique qui précisera les raisons pour lesquelles vous n'avez pas été retenu.

• Le Labo lui-même, à Poitiers, permettra une présentation orale de chaque projet (en dix minutes). Les réactions du jury (dix minutes pour chaque projet) et du public (encore dix minutes) serviront aux porteurs de projet à identifier leurs points forts et leurs points faibles, et à réfléchir aux améliorations possibles. Le jury délibérera ensuite pour désigner le lauréat, annoncé lors de la soirée officielle des Assises (mercredi 5 octobre).

Outre le remboursement de leurs frais pour venir aux Assises, les quatre projets non lauréats bénéficieront, après Poitiers, d'une séance de diagnostic plus approfondi (plus le label apporté par l'Upic et la communication faite sur nos réseaux).

• Le lauréat, choisi parmi les cinq projets présentés à Poitiers, bénéficiera :
– du label Upic, qui représente une validation du projet auprès d'éventuels partenaires ;
– d'un accompagnement sous forme de conseils avec accès au réseau des professionnels partenaires de l'Upic ;
– d'un module de formation à l'École des métiers de l'information ;
– de la notoriété apportée par les Assises et de la communication faite sur nos réseaux.

Communication et confidentialité

Participer au Labo des projets de l'Upic suppose d'accepter le principe de libre circulation et de partage des idées et des projets. Et les organisateurs considèrent que la communication faite autour de projets de nouveaux médias participatifs ne peut que leur être bénéfique. Mais si vous préférez que certains éléments de votre dossier de candidature restent confidentiels, veuillez nous indiquer très précisément lesquels. A défaut, c'est l'ensemble du dossier qui pourra être communiqué à des tiers.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Médias
La commission d’enquête parlementaire ménage Bernard Arnault…
L’audition du patron de LVMH par la commission d’enquête du Sénat sur la concentration des médias s’est déroulée de manière aussi calamiteuse que celle de Vincent Bolloré. La plupart des dangers qui pèsent sur l’indépendance et l’honnêteté de la presse ont été passés sous silence.
par Laurent Mauduit
Journal — Médias
… après avoir tenu café du commerce avec Vincent Bolloré
Loin de bousculer Vincent Bolloré, la commission d’enquête du Sénat sur la concentration des médias s’est montrée approximative et bavarde, mercredi, au lieu d’être rigoureuse et pugnace. L’homme d’affaires a pourtant tombé un peu le masque, laissant transparaître ses attaches nationalistes.
par Laurent Mauduit
Journal
Éthiopie, de la guerre civile au nettoyage ethnique
Le sociologue Mehdi Labzaé et l’historien Paulos Asfaha dissèquent les mécaniques du conflit qui déchire le nord de l’Éthiopie depuis novembre 2020. Parti de désaccords sur la forme de l’État fédéral éthiopien, il a fait des dizaines de milliers de morts et conduit à un nettoyage ethnique visant les Tigréens.
par Justine Brabant
Journal
Les députés français condamnent le génocide des Ouïghours
À la quasi-unanimité, l’Assemblée nationale a invité ce jeudi le gouvernement français à reconnaître le génocide commis envers la minorité turcique, à majorité musulmane, du nord-ouest de la Chine. La France Insoumise s’est abstenue, tout comme un élu communiste, évoquant soit le manque de consensus au sein de la communauté des experts, soit la guerre froide menée par Washington contre Pékin. Le seul à avoir voté contre appartient à La République en marche.
par François Bougon

La sélection du Club

Billet de blog
Fission ou fusion, le nucléaire c’est le trou noir
Nos réacteurs nucléaires sont en train de sombrer dans une dégénérescente vieillesse ; nos EPR s’embourbent dans une piteuse médiocrité et les docteurs Folamour de la fusion, à supposer qu’ils réussissent, précipiteraient l’autodestruction de notre société de consommation par un effet rebond spectaculaire. Une aubaine pour les hommes les plus riches de la planète, un désastre pour les autres.
par Yves GUILLERAULT
Billet de blog
Notre plan B pour un service public de l'énergie
[Rediffusion] Pour « la construction d’un véritable service public de l’énergie sous contrôle citoyen » et pour garantir efficacité et souveraineté sur l’énergie, celle-ci doit être sortie du marché. Appel co-signé par 80 personnalités politiques, économistes, sociologues, historiens de l’énergie dont Anne Debrégeas, Thomas Piketty, Jean-Luc Mélenchon, Aurélie Trouvé, Gilles Perret, Dominique Meda, Sandrine Rousseau…
par service public énergie
Billet de blog
Électricité d'État, non merci !
La tension sur le marché de l’électricité et les dernières mesures prises par l’Etat ravivent un débat sur les choix qui ont orienté le système énergétique français depuis deux décennies. Mais la situation actuelle et l'avenir climatique qui s'annonce exigent plus que la promotion nostalgique de l'opérateur national EDF. Par Philippe Eon, philosophe.
par oskar
Billet de blog
Le nucléaire, l'apprenti sorcier et le contre-pouvoir
Les incidents nucléaires se multiplient et passent sous silence pendant que Macron annonce que le nucléaire en France c'est notre chance, notre modèle historique.
par Jabber