Eau : alerte pollution à Strasbourg

Scénario-catastrophe à Strasbourg ce mardi 9 octobre 2103. Les fontaines de la capitale alsacienne ont pris une coloration verdâtre. Extinction Rébellion recommande de ne plus utiliser l'eau courante. Souvenez-vous, il y a bientôt 82 ans, l'État Français avait imposé le confinement des 42 000 tonnes de déchets toxiques dans la mine de Stocamine. Ce qui était à craindre se produit...

Mise à jour le 10 octobre 2021 à 12h09

Un accident improbable (un incendie) et... 20 ans de lutte pour demander un déstockage complet des 42 000 tonnes de déchets toxiques restant au fond de l'ancienne mine de potasse de Wttelsheim (Haut-Rhin). La réponse de l'État : bétonner et confiner les déchets ! Les risques de pollution de la nappe phréatique rhénane aux oubliettes ! © Créateur : Vincent VOEGTLIN  |  Crédits : PHOTOPQR/L'ALSACE/MAXPPP Un accident improbable (un incendie) et... 20 ans de lutte pour demander un déstockage complet des 42 000 tonnes de déchets toxiques restant au fond de l'ancienne mine de potasse de Wttelsheim (Haut-Rhin). La réponse de l'État : bétonner et confiner les déchets ! Les risques de pollution de la nappe phréatique rhénane aux oubliettes ! © Créateur : Vincent VOEGTLIN | Crédits : PHOTOPQR/L'ALSACE/MAXPPP
[ Voilà, les déchets de Stocamine ont été confinés il y a 82 ans ]

À la suite du séisme enregistré le 2 août dernier sur la région de Bâle (Suisse), des cours d'eau ont commencé à prendre des couleurs inquiétantes depuis mi-septembre dans la plaine d'Alsace. Ce 9 octobre, les fontaines de Strasbourg connaissent une pollution jamais observé. Les services de la ville sont en alerte. Depuis plusieurs jours, les hôpitaux de la région voient affluer des malades pris de maux de ventre et de vomissant. Les taux de mercure sont anormalement élevés. Lien est fait. Les déchets toxiques confinés en octobre 2021 sur une décision imposée de l'État, font leur première victime. Colère des Alsaciens... les coupables ne sont plus là !
.

 © Extinction Rébellions Strasbourg © Extinction Rébellions Strasbourg


STOCAMINE • FONTAINES VERTES • EAU VERTE

« Ce matin à 10 h les activistes d'Extinction Rebellion Strasbourg ont verdi plusieurs fontaines de la ville pour dénoncer la gestion étatique désastreuse du site de Stocamine.

Iels ont déversé de la fluoresceine dans les différents bassins et fontaines de la ville. La fluoresceine est un produit biodégradable et totalement inoffensif pour la faune et la flore, il est utilisé en spéléologie et en milieu médical.

L'Etat a décidé d'enfouir définitivement les 42000 tonnes de déchets toxiques de catégorie 0 (arsenic, cyanure, chrome, pesticides) et 1 (déchets amiantés et résidus d'incinérations de déchets ménagers) ainsi qu'une part de déchets inconnus voire illégaux, car non conformes qui sont entreposés sous la plus grande nappe phréatique d'Europe depuis 1999.

Un incendie en 2002 a généré des déchets supplémentaires et a fragilisé la mine qui s'effrite et commence à s'effondrer partiellement. De nombreuses études ont démontré que le déstockage était possible.

Depuis vingt ans, des collectifs, associations et élus demandent le déstockage du site pour éviter les risques de contamination de la nappe phréatique.

Alors que l'enfouissement va démarrer mi-octobre, Extinction Rebellion se joint à ces demandes et exige de l'État le déstockage de ces déchets pour protéger les 7 millions de personnes qui seront touchées en Alsace, en Allemagne et en Suisse, ainsi que toutes les espèces animales et végétales qui seront concernées par la pollution engendrée.

Seule une pression publique importante pourrait infléchir la décision de l'Etat. »

| source : page facebook d'Extinction Rebellion Strasbourg

© Extinction Rebellion Strasbourg

Le Rapporteur public demande la suppression de l'arrêté préfectoral autorisant les travaux

Ce lundi 11 octobre, la cour administrative d'appel de Nancy va se prononcer sur le recours des associations contre l’arrêté préfectoral autorisant le confinement définitif des déchets. Le rapporteur demande la suppression de cet arrêté.


Pour comprendre la situation :

Stocamine : le rapporteur va demander l'annulation de l’arrêté autorisant les travaux – 10 octobre 2021

Déchets de Stocamine : en Alsace, les écologistes veulent « lutter jusqu’au bout » – du 20 septembre 2021

En Alsace, des déchets toxiques sous la plus grande réserve d’eau potable d’Europe du 19 avril 2021


Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.