Billet de blog 18 sept. 2022

Bruno Dalpra
Citoyen engagé
Abonné·e de Mediapart

Autoroutes (routes), logistique et camions : il faut changer le logiciel économique !

55 projets d'infrastructure routière pèsent 18 milliards dont 13 milliards d'argent public. À ces projets, combien de zones industrielles, logistiques ou commerciales ? L'urgence climatique doit obliger nos décideurs politiques à revoir leurs logiciels d'aménagement du territoire. Nous ne pouvons plus continuer comme ça !

Bruno Dalpra
Citoyen engagé
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Une nouvelle route engendre une augmentation du trafic sur son secteur de 3 % en moyenne. Avec elle, des zones d'activités s'agrandissent ou sont créées. L'intérêt économique face aux pertes de surfaces agricoles ou naturelles n'est pas justifié dans bon nombre de projets. La coalition La Déroute des Routes, veut remettre au centre des discussion d'aménagement du territoire le vrai intérêt général et non celui qui sert quelques personnes.

Autoroutes (routes) : stop à l'arnaque du dégorgement et baisse de la pollution :

Sous couvert de faire croire au désengorgement des axes reliant nos villes, avec l'espoir vendu d'une baisse de la pollution, l'État se rend complice d'un système perfide au service du capital. Les vraies raisons d'une nouvelle route, sont surtout de pouvoir faciliter les déplacements des marchandises et de créer ou dynamiser des espaces logistiques ou commerciaux et donc, d'encore plus bétonner.

C'est le constat que font des militants à Strasbourg avec l'ouverture de l'A355 de contournement ouest de Strasbourg, le GCO : "Les utilisateurs/trices de l'A35 et les habitants de l'Eurométropole de Strasbourg se sont fait flouer par les porteurs du projet de contournement. L'État et les collectivités locales ont fait allégeance à la CCI et surtout à Vinci, le principal bénéficiaire de cette opération, deal de compensation à l'abandon du projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes."

– à lire : 
Autoroutes, logistique et camions : 2e effet du GCO à Strasbourg !

– les couloirs à camions, l'exemple du GCO :
Sans surprise, à Strasbourg, l’autoroute GCO est bien un couloir à camions

« Nous en sommes de plus en plus persuadés. Dans ce dossier, il n’y a aucun intérêt public majeur. Nous sommes face à un intérêt privé majeur, c’est-à-dire le seul intérêt de Vinci », martèle Maurice Wintz de l'association Alsace Nature et membre du collectif GCO NON MERCI © L'Ami Hebdo

L'Etat doit accepter un moratoire sur les projets d'infrastructure 

55 projets d'infrastructure routière pèsent 18 milliards dont 13 milliards d'argent public. À ces projets, combien de zones industrielles, logistiques ou commerciales, qu'elles soient des extensions sur de l'existentielles ou de nouveaux espaces totalement créés ? Quelles elles le réel impact sur l'emploi, quand on sait que ces extensions ou nouvelles zones sont le moyen de regrouper des activités et donc de fermer ou réduire d'autres sites ailleurs dans la région, voir sur le territoire ? 
Soutenir l'économie locale, martèle les promoteurs de ces routes et de ces zones. Vraiment ? Relocaliser des productions, diversifier l'agriculture nourricière locale pour l'humain, développer les mobilités vers les zones rurales et permettre l'interconnexion entre les petites villes, les moyennes et métropole, sont autant de possibles qui peuvent être réellement créatrice d'emplois.

Nos décideurs politiques doivent absolument changer leurs logiciels, notamment celui de l'aménagement du territoire et arrêter leur allégeance aux puissances économiques détenues par quelques-uns dont leur intérêt général n'a d'intérêt que pour eux-mêmes!

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Violences sexistes et sexuelles
Ce que deviennent 100 affaires révélées depuis #MeToo
Que sont devenues les révélations en avalanche dans les médias français depuis #MeToo, en 2017 ? Ont-elles été judiciarisées ? Quelles en ont été les conséquences ? Mediapart a décortiqué 100 dossiers parmi les plus retentissants.
par Lénaïg Bredoux, Donatien Huet et Marine Turchi
Journal — Violences sexistes et sexuelles
Deux magistrats sur #MeToo : « C’est un moment historique, il ne faut pas le rater »
Mediapart s’est entretenu avec un tandem qui a multiplié les innovations dans la lutte contre les violences faites aux femmes. Pour Gwenola Joly-Coz, première présidente de la cour d’appel de Poitiers, et Éric Corbaux, procureur général, l’institution judiciaire a besoin de plus de moyens.
par Marine Turchi
Journal — Asie et Océanie
En Chine, la politique « zéro Covid » est de plus en plus contestée
Des chiffres de contamination record en Chine poussent les autorités à décréter de nouveau des mesures de confinement un peu partout dans le pays. Ce qui entraîne des réactions de plus en plus vives, y compris des émeutes, comme récemment dans la plus grosse usine d’iPhone au monde dans le centre du pays.
par François Bougon
Journal
Les frappes aériennes russes contre les infrastructures : des crimes sans châtiment ?
Depuis le 24 février et l’invasion de l’Ukraine, les opérations aériennes russes interrogeaient les spécialistes par leur faible volume et leur apparente retenue. Mais depuis le 10 octobre, les choses ont brutalement changé. Quels sont les objectifs de l’armée russe et dans quelle mesure ces attaques constituent-elles des crimes contre l’humanité ? Une chronique de Cédric Mas, historien militaire.
par Cédric Mas

La sélection du Club

Billet de blog
Publicité : l'industrialisation de la manipulation
On lit souvent que la pub « nous manipule », mais qu'est-ce que ça veut dire ? Le débat à ce sujet se réduit souvent à l'alternative entre liberté absolue ou déterminisme fatal. À la veille du Black Friday, un évènement reposant entièrement sur la pub pour exister, il faut analyser en détail les techniques de discours manipulatoire, leurs usages en publicité et leurs effets sociaux.
par Résistance Agression Pub
Billet de blog
Voilà ce qu’il va se passer avec vos achats du Black Friday
Vendredi, c’est le Black Friday, et vous allez être tenté d’acheter de nouveaux vêtements. Et on vous comprend : c’est difficile de résister à ce t-shirt bon marché qui vous fait de l'œil et qui est soudainement à - 70%. Avant de faire quelque chose que vous allez sûrement regretter, on doit vous dire ce qui risque de se passer avec votre t-shirt.
par StopFastFashion
Billet de blog
De quoi avons-nous vraiment besoin ?
[Rediffusion] Le choix de redéfinir collectivement ce dont nous avons besoin doit être au centre des débats à venir si l'on veut réussir la bifurcation sociale et écologique de nos sociétés, ce qui est à la fois urgent et incontournable.
par Eric Berr
Billet d’édition
Besoins, désirs, domination
[Rediffusion] Qu'arrive-t-il aux besoins des êtres humains sous le capitalisme ? Alors que la doxa libérale naturalise les besoins existants en en faisant des propriétés de la «nature humaine», nous sommes aujourd'hui forcé·es, à l'heure des urgences écologique, sociale et démocratique, à chercher à dévoiler et donc politiser leur construction sociale.
par Dimitris Fasfalis