Jean-Luc GASNIER
Abonné·e de Mediapart

Billet publié dans

Édition

Vert-tige

Suivi par 437 abonnés

Billet de blog 21 mai 2022

Une marche de protestation qui tombe à point nommé

Jean-Luc GASNIER
Enseignant, membre d'ATTAC33
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

L’agriculture  et notre alimentation constituent des leviers essentiels de la transition écologique.  En effet le contenu de notre assiette mais aussi les méthodes de production des végétaux et animaux que nous consommons - directement ou indirectement -  ont un impact majeur sur la qualité de notre environnement. Au niveau mondial, l’agriculture est en effet la cause d’un quart environ des émissions de gaz à effet de serre. Le passage d’une agriculture spécialisée, intensive, consommatrice d’intrants divers, et notamment de pesticides, à une agriculture biologique tournée avant tout vers la  satisfaction de besoins locaux doit être un objectif prioritaire dans la lutte contre le réchauffement climatique

La marche organisée ce samedi, comme chaque année, contre Bayer-Monsanto,  un groupe emblématique d’une agriculture polluante, au service de l'agro-industrie, destructrice de la paysannerie et responsable de la malbouffe généralisée,  s'inscrit dans ce cadre.  Cette marche contre Bayer-Monsanto est destinée à dénoncer l’usage inconsidéré des pesticides en agriculture. Hasard du calendrier, la manifestation intervient le  jour suivant l’installation du nouveau gouvernement et peut aussi servir de marche de protestation contre  la nomination au poste de Ministre de l’agriculture de Marc Fesneau. 

Le nouveau quinquennat écologique de Macron débute en effet  avec la nomination à ce poste déterminant  d’un ardent défenseur de l’agriculture industrielle : Marc Fesneau avait ainsi voté en mai 2018 contre l’interdiction du glyphosate et avait également défendu  l’instauration de distances de sécurité entre les zones d’épandage et les habitations  jugées notoirement insuffisantes par les associations de défense de l’environnement. 

Pour parachever ce tableau, Marc Fesneau est également chasseur et opposé à l’interdiction de la chasse durant les week-ends et les vacances scolaires. Mais il est vrai que c'est un chasseur à l’arc.  Sans doute pourra-t-il se targeur de promouvoir une chasse plus naturelle et écologique que la chasse au fusil ! Avec Emmanuel Macron, les ambitions en matière d’écologie ne peuvent être que très modestes. . .

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Inflation : en France, grèves partout, augmentations nulle part
Depuis des semaines, des arrêts de travail éclatent dans toute la France, et dans tous les secteurs. Le mot d’ordre est toujours le même : « Tout augmente sauf nos salaires. » Après des négociations décevantes, les travailleurs se mobilisent pour obtenir des augmentations à la hauteur de l’inflation.
par Khedidja Zerouali
Journal — Économie
Le risque d’une crise systémique de l’économie
Avec l’irruption de l’inflation s’engage une nouvelle phase de la crise du capitalisme. Désormais, celle-ci semble totale et multidimensionnelle. En trouver l’issue sera de plus en plus complexe. 
par Romaric Godin
Journal — États-Unis
Attaque du Capitole : Donald Trump plombé par un témoignage dévastateur
Une membre du cabinet de l’ancien président états-unien a témoigné mardi devant la commission d’enquête sur les événements du 6 janvier 2021. Elle affirme que Donald Trump savait que ses partisans étaient armés et qu’il a voulu les rejoindre.
par François Bougon
Journal
La crise politique de 2019 secoue encore la Bolivie
L’ancienne présidente par intérim, Jeanine Áñez, a été condamnée à 10 ans de prison pour non-respect de la Constitution et manquement à ses devoirs, pour s’être installée à la présidence sans en avoir le droit, en 2019, après le départ d’Evo Morales. Une procédure judiciaire loin d’être finie. 
par Alice Campaignolle

La sélection du Club

Billet d’édition
Covid-19, 7ème vague : l'État se rend encore « fautif »
Une septième vague de contaminations au COVID-19 frappe la France. Alors que le tribunal administratif de Paris a reconnu l'État « fautif » pour son impréparation lors de la première vague, le gouvernement ne semble pas tenir compte des remarques passées ni des alertes de la société civile.
par Mérôme Jardin
Billet de blog
« Very bad trips » à l’Organisation mondiale du commerce
20 mois et 6 jours de négociations à l’Organisation mondiale du commerce (OMC) pour finalement acter, une nouvelle fois, que le commerce prime sur la santé. L’OMC et l’Union européenne (UE) se gargarisent aujourd’hui d’un accord sur la levée temporaire des brevets (TRIPS) sur les vaccins anti-COVID.
par Action Santé Mondiale
Billet de blog
Innovation et Covid : demain, rebelote ?
La quiétude retrouvée dans nos pays n’est pas de bon augure. S’il y a résurgence du Covid, tout est en place pour revivre ce qui a été si cruellement vécu: l’injustice dans l’accès aux vaccins à l’échelon mondial et le formatage de la gestion de la pandémie au gré des priorités économiques des pays riches et intérêts financiers des firmes pharmaceutiques ... Par Els Torreele et Daniel de Beer
par Carta Academica
Billet de blog
Pour un service public de santé territorial 3/3
Publié sur le site ReSPUBLICA et écrit avec Julien Vernaudon, le premier volet de cet article donnait le contexte historique, le second une analyse de la situation actuelle des professionnels de santé de premier recours et de leur évolution. Ce troisième et dernier volet propose la création d'un vaste et nouveau service public se santé territorial.
par Frédérick Stambach