vernissage
De gauche à droite : Zdravko Mihevc, directeur de l'Office de Tourisme de Koprivnica - Marina Tomas-Billet - directrice de l'Office de Tourisme Croate à Paris - Masa Zamljacanec, directrice du Musée d'art Naïf de Koprivnica – Lisette Narducci, maire des 2e/3e ardts de Marseille- Darko Koren, préfet de la région de Koprivnica-Krizeva – Monique Beltrame, présidente du Comité Européen Marseille. Arrière-plan : 
 un œuf géant peint dans le style art naïf  offert par l’Office de Tourisme de Koprivnica-Krizevci. (Photo : Philippe Léger)

Marseille et la Provence sont plus européennes que jamais en cette année 2013, durant laquelle elles portent haut ce titre de Capitale européenne de la Culture. Une année qui coïncide avec l'élargissement de l'Union européenne à la Croatie...
Dans la métropole phocéenne, l'Europe se décline de la Baltique à la Méditerranée avec des expositions qui expriment le génie artistique des ses peuples et la richesse de leurs styles. Un hymne à la diversité !

Pas moins de 50 auteurs de la bande dessinée belge exposent au pavillon M
Dans le 2e arr., cœur historique et culturel de l'ancienne cité grecque, l'art populaire est à l'honneur tout le mois de mai.
Depuis le 4 mai, au Pavillon M de la place Bargemon, les visiteurs ont l'occasion de plancher sur les œuvres de 50 auteurs de la bande dessinée belge.
L'équipe de Cyril Robin Champigneul, le chef de la Représentation régionale de la Commission européenne en France, a concocté avec ses partenaires consulaires, relais européens et associations locales, un riche programme fait de détente, de réjouissance et rencontres, d'ateliers créatifs et d'exposition, de spectacles vivants, d'arts de la rue et de musique.
La journée de l'Europe du 9 mai s'annonce comme un temps fort des manifestations. Le 16 mai, dans l'hôtel de Ville tout proche, le public est convié à une conférence/débat : «La citoyenneté européenne par l’échange.»
Ces prochains jours, ils auront l'occasion de parfaire leurs connaissances de pays comme la Lettonie ou la Bulgarie grâce à des expositions et des rencontres.

Art naïf de Croatie : une exposition exceptionnelle à la mairie de la Major
Depuis le 6 mai, l'Art naïf de Croatie a rejoint les cimaises de la salle d'honneur Antoine Giannattasio de la mairie du 2e secteur (dite de la Major). Une exposition exceptionnelle. La mairie de Lisette Narducci expose 52 œuvres (peintures et sculptures) des plus grands artistes croates à l’occasion de l’entrée de la Croatie dans l’Union Européenne et de Marseille Provence 2013. L’Office de Tourisme de la ville et du comté de Koprivnica, l’Office de Tourisme de Croatie à Paris, et le Musée de Koprivnica se sont associés pour mettre en place cette magnifique exposition avec l'entregent du Comité Européen Marseille, une association 1901 présidée par Monique Beltrame. Le vernissage a eu lieu le 6 mai en présence de Darko Koren, préfet de la région de Koprivnica-Krizeva, accompagné de Masa Zamljacanec, directrice du Musée d'art Naïf de Koprivnica, Zdravko Mihevc, directeur de l'Office de Tourisme de Koprivnica et Marina Tomas-Billet, directrice de l'Office de Tourisme Croate à Paris. 


Danse des Vignes - Ivan Generalic
La Danse des Vignes - Ivan Generalic

Pour Lisette Narducci, maire du 2e secteur, « les 44 toiles et 8 sculptures des plus grands noms de l’Art Naïf de Croatie exposées dans la salle d’exposition de 200m² de la mairie de la Major donnent un aperçu de la beauté de la région des artistes et de l'esprit de ses habitants... Les œuvres, prêtées par le Musée de Koprivnica et la Galerie Hlebine, témoignent de la qualité et de la diversité de l’art naïf en Croatie et d'une région qui compte parmi les plus belles d'Europe... » La région de Koprivnica, ajoutons-nous, bucolique à souhait, avec ses paysages enchanteurs est située à une heure de route à peine de la capitale, Zagreb. Qu'on se le dise !
On retrouve avec l'exposition de Marseille les œuvres de peintres célèbres : Ivan Generalic, Mirko Virius, Ivan Vecenaj, Dragan Gazi, Mijo Kovacic, Josip Generalic, Franjo Filipovic, Stjepan Pongrac, Franjo Vujcec, Martin Mehkek…Il s’agit d’une des plus grandes expositions d’art naïf de Croatie en France.
Idéalement située dans un environnement culturel et artistique foisonnant (cathédrale la Major – Mucem – Villa Méditerranée – Musée Regard de Provence – vieux quartier du Panier avec ses musées et ses ateliers de céramistes et de créateurs ), – l'exposition qui s tient tout le mois de mai, devrait jouir d'une belle fréquentation durant les heures d'ouverture au public de la mairie, d'autant que l'entrée de l'exposition est gratuite comme au Pavillon M.

NB : La tradition pour Pâques en Croatie est de peindre des œufs et les offrir. S’inspirant de cette tradition, l’Office de Tourisme de Koprivnica-Krizevci offre chaque année à une ville un œuf géant peint dans le style art naïf.
Pour 2013, l’œuf géant est offert à la ville de Marseille et à ses citoyens dans la cadre de la grande exposition d’art naïf qui se tient à la mairie du 2e secteur jusqu'au 29 mai. Il a été peint par de célèbres artistes naïfs de Podravina: Stjepan Pongrac, Zlatko Strficek, Zdravko Sabaric, Josip Greguric et Vladimir Ivancan.

Dans toute l'Union Européenne, seulement 2 femmes maires  se sont vu décerner ce cadeau géant. Autre heureux récipiendaire... le pape !
À ce jour, seulement 2 mairies dans l'Union européenne ayant à leur tête une femme ont reçu ce cadeau très artistique. Autre heureux récipiendaire : le pape Jean-Paul II.
Lisette Narducci souhaite que l'œuf géant reste exposé "ad vitam aeternam" dans la cour de la mairie de la Major située... dans le quartier du "Panier". On ne pouvait rêver meilleur lieu pour une exposition permanente.

Le Panier est le cœur historique de Marseille, la plus ancienne ville de France. Son territoire recoupe l'antique Massalia et fait l'objet d'une occupation continue... depuis 2 600 ans ! Ce quartier populaire, emblématique et chaleureux, se trouve à moins de 5 minutes de l'esplanade du fabuleux Mucem (Musée des Civilisations de L'Europe et de la Méditerranée) et de la "Villa Méditerranée", à l'architecture hardie et innovante. N'hésitez pas à faire le détour ! Les "nice shops" du Panier et ses musées (comme ceux de la "Vieille Charité") sont adulés par les cadres d'Euroméditerranée et les  riches Américaines de "l'Intercontinental"... le palace 5 étoiles d'un quartier pour lequel la "diversité" n'est pas un vain mot. Plus qu'une devise, c'est son mode de vie.  

 

 Euroméditerranée : secteur portuaire, mais aussi haut tertiaire... et  vaste quartier d'affaires en devenir.

 

 

 

 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

Les commentaires sont réservés aux abonnés.