Jour du printemps.
Ces 501 personnes "SDF" dont nous annonçons le décès en 2016 ne verront pas ce printemps.
D’où une installation de verdure qui recouvrira la place du Palais Royal : un cimetière éphémère. Une prairie verdoyante, provisoire, avec des allées où il sera possible de se promener, de déposer des fleurs


De 12h30 à 18h
Quelques artistes, danse et musique en accompagnement des personnes qui viennent se recueillir en ce lieu.
Quelques ateliers, pour laisser une parole, détricoter des préjugés. 
Les noms des 501 personnes "SDF" dont nous avons appris le décès en 2016 seront lus. 

A18h30 un rassemblement, durant lequel les noms des personnes dont nous avons appris le décès en 2017 seront lus. 
Et un texte autour des thèmes présents sur l'affiche de cet hommage

  • Liberté, inégalité, mortalité
  • ils ne verront pas ce printemps
  • en honorant ces morts, nous agissons pour les vivants.


Puis une collation que nous offrent, à tous ceux qui seront présents, les restaurants du coeur : tous les participants seront du même côté du banquet. 

Nous souhaitons que ce temps d'hommage soit beau, visuel, poétique, reconnaissant l'humanité de chacune de ces personnes, mortes à 49 ans en moyenne.

  • Qu’il permette à la fois les gestes de deuil et la dénonciation.
  • Qu’il permette de dénoncer des préjugés, les détricoter.
  • Qu’il permette de vraies rencontres entre personnes sans abri, riverains, associations, passants, tout public. 


En interpellant la société, en honorant ces morts, nous agissons pour les vivants.

Merci de nous rejoindre et diffuser.

 

Collectif les Morts de la Rue
En interpellant, en honorant ces morts, nous agissons aussi pour les vivants !

72 rue Orfila 75020 Paris
01 42 45 08 01 / 06 82 86 28 94
mortsdelarue@wanadoo.fr
http://mortsdelarue.org/

Facebook la page: https://www.facebook.com/mortsdelarue
https://www.facebook.com/collectif.lesmortsdelarue
https://www.facebook.com/collectif.lesmortsdelarue 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

Tous les commentaires

Il est beau, le pays des Droits de l'Homme !

En 2016, des gens meurent dans la rue dans la 5e puissance économique mondiale, et sous un gouvernement "socialiste".