Billet de blog 19 mai 2016

Daniel Mennechet est mort le lendemain d'une hospitalisation pour une jambe cassée.

Quand l’institution hospitalière fait le mort face à la mort d’un homme. Est-ce parce qu'il avait vécu à la rue et en restait marqué ? Daniel Mennechet est mort le 17 janvier au lendemain de sa sortie d’hôpital en chirurgie orthopédique où il était hospitalisé pour une fracture de la jambe. Je l’ai retrouvé chez lui, inquiète de son absence de réponse au téléphone.

Morts de la Rue Collectif
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Daniel Mennechet © Jean-Luc Bertini, pour La Croix

 La publication de cet article a pour objectif de faire avancer le dossier...

Ci-dessous les échanges courriels.

Mais il  y a eu plusieurs échanges non écrits. Un dysfonctionnement était possible. Une enquête interne a eu lieu à la demande de la direction de l'hôpital. Il semble que ceux qui ont décidé de son retour à domicile étaient persuadés qu’il logeait dans une structure collective du samu social et non un logement privé où Daniel était isolé. Certains assureraient même qu’ils ont appelé le médecin de la structure pour préparer la sortie… Or Daniel vivait seul dans un studio...

Dernier message, envoyé le 19 mai, annonçant cet article dans Mediapart.

Bonjour Madame,
cela fait 4 mois hier que Daniel est décédé.
Je trouve le temps très long, y compris pour recevoir le courrier que vous m'annonciez le 22 avril dernier.
l'impatience monte.
je pense que je vais écrire dans la journée de demain, un article sur Mediapart, où notre association a une tribune... peut-être que de rendre publique cette situation aidera à la faire avancer.

bien à vous.
cordialement

Cécile Rocca

--- ci-dessous, ma réponse faite le mois dernier.... et le fil de nos échanges.


j'ai bien reçu ce message. et j'attends avec impatience la réponse annoncée.
très bonne journée
Cécile Rocca

Collectif les Morts de la Rue
En interpellant, en honorant ces morts, nous agissons aussi pour les vivants !

----- message d'origine -----
De : "C(…) Fabienne" (…)
date ven. 22/04/2016 18:18 (GMT +02:00)
À : "COLLECTIF LES MORTS DE LA RUE"
Objet : RE: RE :RE :RE :RE :RE: RE :RE :RE :RE: Daniel MENNECHET décédé au lendemain de sa sortie d'hôpital pour une fracture de la jambe /// Décédé il y a un mois, jour pour jour

Bonjour Madame Rocca, 

Soyez assurée que vous allez prochainement obtenir une réponse à votre demande.

 Cordialement 

F. C. (anonymisé pour l’article)

Chargée des relations avec les usagers
Direction des Affaires Générales et des Relations avec les usagers 01.45.21.XXXXX 

 De : COLLECTIF LES MORTS DE LA RUE [mailto:m...@wanadoo.fr]
Envoyé : lundi 18 avril 2016 12:00
À :  C. V. (anonymisé pour l’article)
Objet : RE :RE :RE :RE :RE: RE :RE :RE :RE: Daniel MENNECHET décédé au lendemain de sa sortie d'hôpital pour une fracture de la jambe /// Décédé il y a un mois, jour pour jour

3 mois que Daniel est mort.
auriez vous des nouvelles ?
Un grand merci.
Cécile Rocca

Collectif les Morts de la Rue
En interpellant, en honorant ces morts, nous agissons aussi pour les vivants !

----- message d'origine -----
De : "COLLECTIF LES MORTS DE LA RUE" <m...@wanadoo.fr>
date jeu. 17/03/2016 10:42 (GMT +01:00)
À :  "C. V. (anonymisé pour l’article)" <f...@aphp.fr>
Objet : RE :RE :RE :RE: RE :RE :RE :RE: Daniel MENNECHET décédé au lendemain de sa sortie d'hôpital pour une fracture de la jambe /// Décédé il y a un mois, jour pour jour

2 mois tout juste...
auriez vous des nouvelles... je sais que ça peut paraître harcelant... mais sans nouvelle de votre part, je ne peux être sûre que vous ayez les messages. Pour nous, Daniel est aussi cet homme qui peignait des oiseaux comme ci-dessous.
et j'aimerais, nous aimerions savoir ce qui s'est passé...
un très grand merci de nous tenir au courant de ce qui est ressorti de la réunion de bureau demandée par la direction du Kremlin Bicêtre.
bonne journée
Cécile Rocca

Collectif les Morts de la Rue
En interpellant, en honorant ces morts, nous agissons aussi pour les vivants !

----- message d'origine -----
De : "COLLECTIF LES MORTS DE LA RUE

 (anonymisé pour l’article)" <f...@aphp.fr>
Objet : RE :RE :RE: RE :RE :RE :RE: Daniel MENNECHET décédé au lendemain de sa sortie d'hôpital pour une fracture de la jambe /// Décédé il y a un mois, jour pour jour

bonjour
je viens de laisser un message téléphonique...
un grand merci de nous tenir au courant.
2 mois dans 3 jours que Daniel est décédé...

merci.
Cécile Rocca

Collectif les Morts de la Rue
En interpellant, en honorant ces morts, nous agissons aussi pour les vivants !

----- message d'origine -----
De : "COLLECTIF LES MORTS DE LA RUE" <m...@wanadoo.fr>
date lun. 07/03/2016 14:52 (GMT +01:00)
À : "C. V. (anonymisé pour l’article)" <f...@aphp.fr>
Objet : RE :RE: RE :RE :RE :RE: Daniel MENNECHET décédé au lendemain de sa sortie d'hôpital pour une fracture de la jambe /// Décédé il y a un mois, jour pour jour

Bonjour
je me permets de revenir vers vous pour savoir si cette réunion du Bureau Evènement Analyse a pu avoir lieu ? et ce qui en ressort ?
un grand merci.

Cécile Rocca

Collectif les Morts de la Rue
En interpellant, en honorant ces morts, nous agissons aussi pour les vivants !

----- message d'origine -----
De : "C. V. (anonymisé pour l’article)" <f...@aphp.fr>
date mer. 17/02/2016 18:25 (GMT +01:00)
À : "COLLECTIF LES MORTS DE LA RUE" <m...@wanadoo.fr>
Objet : RE: RE :RE :RE :RE: Daniel MENNECHET décédé au lendemain de sa sortie d'hôpital pour une fracture de la jambe /// Décédé il y a un mois, jour pour jour


Madame, 

Faisant suite à mon précédent message, je vous informe que la Direction de l’établissement saisit le Bureau Evènement Analyse, qui permet d’analyser de façon collective, sous la responsabilité de la Direction Qualité Gestion des Risques, en présence des différents intervenants dans la prise en charge du patient, les circonstances qui ont amenées à l’incident ou accident. Cette analyse permet de mettre en lumière les éventuels dysfonctionnements et d’y remédier.

 En l’espèce, la réunion de ce Bureau (qui n’est pas systématique pour toutes les réclamations) est nécessaire car elle  permettra de retracer chronologiquement et de façon très précise la prise en charge et surtout l’organisation de la sortie de Monsieur Mennechet.

 Aujourd’hui, je ne suis pas encore en mesure de vous dire si la prise en charge globale de Monsieur Mennechet a souffert de dysfonctionnements.

 Je vous tiendrai informée des résultats de cette analyse.

Je vous prie de croire, Madame, en l’assurance de ma parfaite considération

F. C. (anonymisé pour l’article)

Chargée des relations avec les usagers 

Direction des Affaires Générales
et des Relations avec les Usagers

Hôpitaux Universitaires Paris Sud


De : COLLECTIF LES MORTS DE LA RUE [mailto:m...@wanadoo.fr]
Envoyé : mercredi 17 février 2016 16:46
À : C. V. (anonymisé pour l’article)
Objet : RE :RE :RE :RE: Daniel MENNECHET décédé au lendemain de sa sortie d'hôpital pour une fracture de la jambe /// Décédé il y a un mois, jour pour jour
Importance : Haute

C'était le mois dernier.
le 17 janvier, que j'ai retrouvé Daniel Mennechet mort chez lui, au lendemain d'une sortie d'hôpital...
je pense que vous devez être très occupée, mais pour moi, nous, la réponse est importante...
il est difficile d'attendre. Car l'imagination est toujours pire que le réel.
Je serais vraiment heureuse de votre réponse.
cordialement
Cécile Rocca


Collectif les Morts de la Rue
En interpellant, en honorant ces morts, nous agissons aussi pour les vivants !

----- message d'origine -----
De : "COLLECTIF LES MORTS DE LA RUE" <m...@wanadoo.fr>
date jeu. 11/02/2016 15:09 (GMT +01:00)
À : "C. V. (anonymisé pour l’article)" <f...@aphp.fr>
Objet : RE :RE :RE: Daniel MENNECHET décédé au lendemain de sa sortie d'hôpital pour une fracture de la jambe

bonjour,
je reviens encore vers vous pour savoir si vous avez obtenu la réponse qui vous manquait pour me faire parvenir les informations concernant le contexte du décès de Daniel MENNECHET ?
un grand merci

Cécile Rocca

Collectif les Morts de la Rue
En interpellant, en honorant ces morts, nous agissons aussi pour les vivants !

----- message d'origine -----
De : "COLLECTIF LES MORTS DE LA RUE" <m...@wanadoo.fr>
date mer. 03/02/2016 17:22 (GMT +01:00)
À : "C. V. (anonymisé pour l’article)" <f...@aphp.fr>
Objet : RE :RE: Daniel MENNECHET décédé au lendemain de sa sortie d'hôpital pour une fracture de la jambe

Bonjour,
je viens aux nouvelles : avez vous eu quelques réponses à mes questionnements ?
un grand merci
bonne soirée
Cécile Rocca

Collectif les Morts de la Rue
En interpellant, en honorant ces morts, nous agissons aussi pour les vivants !

----- message d'origine -----
De : "C. V. (anonymisé pour l’article)" <f...@aphp.fr>
date jeu. 21/01/2016 17:06 (GMT +01:00)
À : "COLLECTIF LES MORTS DE LA RUE" <m...@wanadoo.fr>
Objet : RE: Daniel MENNECHET décédé au lendemain de sa sortie d'hôpital pour une fracture de la jambe

A l’attention de Madame Cécile ROCCA

 Madame,  

 J’ai bien pris connaissance de votre message ci-dessous et vous présente mes sincères condoléances pour le décès de Monsieur Daniel Mennechet.

 Je transfère votre message aux différents secteurs l’ayant pris en charge, et vous transmettrai, dans la mesure du possible, des réponses à vos différentes interrogations.

 Je vous prie de croire, Madame, en l’assurance de ma parfaite considération.

 F. C. (anonymisé pour l’article)

Chargée des relations avec les usagers

 Direction des Affaires Générales et des Relations avec les Usagers
Hôpitaux Universitaires Paris Sud


De : COLLECTIF LES MORTS DE LA RUE [mailto:m...@wanadoo.fr]
Envoyé : jeudi 21 janvier 2016 13:14
À : C. V. (anonymisé pour l’article)
Objet : Daniel MENNECHET décédé au lendemain de sa sortie d'hôpital pour une fracture de la jambe
Importance : Haute

 Daniel Mennechet, né en 1949 était connu de notre association où il était benévole depuis 2003 ou 2004
C'est un homme qui a vécu à la rue.
Il avait un logement dans une résidence logement de la ville de Paris, 91 rue haxo, Paris 20e

Nous le voyions régulièrement au moins une fois par semaine depuis des années. la dernière fois que nous l'avons vu c'est le 12 janvier en début de soirée, autour d'un temps convivial que nous vivions dans notre association. Daniel allait bien. à part un cor au pied (!). il a discuté avec plusieurs, ri avec plusieurs... et semblait clair dans son esprit et n'avait aucun signe visible de malaise. je peux dire que Daniel est bénévole une journée par semaine aux Restaurants du Coeur, où il est apprécié et donne un sérieux coup de main. et qu'il accompagne régulièrement les morts isolés au cimetière dans le cadre de notre convention avec la ville de Paris. 

Je reçois un message téléphonique vers 22h me disant qu'il est aux urgences de Tenon. nous échangeons au téléphone, il en a marre d'attendre, mais je le comprends très bien. sa voix est articulée. il a très mal au pied. mais aucun signe de confusion, ou d'autre dysfonctionnement.
J'ai l'intention d'aller le voir le lendemain à Tenon, mais les appelle d'abord et apprend qu'il a été transporté en chirurgie orthopédique au Kremlin Bicêtre. J'essaie en vain de l'appeler le 13 et le 14 janvier, et finit par appeler le service : on me dit que son téléphone est au coffre, qu'il n'y a pas de téléphone dans sa chambre, mais que sa douleur est bien prise en charge et qu'il va bien.
je leur dis de lui transmettre que je viendrai le voir le samedi 16 janvier après midi.
le vendredi 15 au soir, j'ai un message de Daniel sur ma messagerie : sa voix est mal articulée, je n'en distingue pas les mots. Un seul mort est audible "sortie". Je rappelle le service pour avoir plus d'information : on me dit qu'il est sortant le lendemain. Je 'narrive pas à joindre à nouveau Daniel sur le téléphone.

le samedi je n'arrive pas non plus à joindre Daniel : sa messagerie seulement.
le dimanche 17 janvier, je n'arrive pas non plus à le contacter : j'appelle l'hôpital pour savoir si il a été orienté vers une maison de convalescence ? l'interlocuteur me répond : "non, il a été envoyé vers le samu social" : je marque mon étonnement, Daniel ne vit pas à la rue, je ne comprends pas cette orientation et demande s'ils peuvent me préciser l'adresse. il m'est répondu : "91 rue Haxo Paris 20e", or, ce n'est pas du tout le samu social, mais l'adresse de son domicile, dans un foyer logement, où il n'y a que des studios où les personnes vivent de manière indépendante sans aucune aide. 

 J'appelle alors le gardien du foyer logement : il me confirme que les ambulanciers ont amené Daniel la veille. qu'il était confus "pas comme d'habitude", qu'il ne comprenait pas comment on laissait des gens comme ça rentrer chez eux. Et que si il ne répondait pas au téléphone, c'est peut-être qu'il n'était pas capable d'aller recharger son téléphone.

je panique : s'il ne peut pas recharger son téléphone, comment peut-il boire, aller aux toilettes, manger ??? et je décide de venir le voir avec un peu de ravitaillement. j'arrive à 17h. Le gardien me donne le numéro de sa chambre. Il y a de la musique à l'intérieur. je frappe et il ne répond pas. Je pense que peut-être qu'il ne m'entend pas. sa porte n'étant pas vérouillée, je l'entrouvre pour l'appeler : et je le vois par terre, sur le ventre, nu. j'ai appelé les pompiers et le samu qui ont constaté son décès qui aurait eu lieu ce même jour vers 13 heures.

Je viens vers vous pour essayer d'éclaircir quelques questions que je me pose. Nous sommes environ 30 personnes à l'avoir vu le mardi 12 janvier en bonne santé. dans sa tête comme dans son corps.

et après une fracture de la jambe, au lendemain de son retour à domicile il est décédé. (ce qui a été vu en détail dans le récit ci-dessus)

- L'hôpital serait-il passé à côté d'une autre pathologie ? le manque d'articulation que nous avons perçue au téléphone (un bénévole des restos du coeur et moi-même) était-il signe d'une autre pathologie.

- Le suivi médical et social à domicile a-t-il été prévu ?

- Y a-t-il eu confusion sur le lieu de retour, qui était un domicile et non une structure collective avec accompagnement ?

Nous sommes nombreux a être dans une grande peine. Je vous envoie en pièce jointe l'article de La Croix (une double page) où il parlait de sa vie.
Est-ce que son look d'homme de la rue l'a désservi et a amené à une prise en charge indadaptée ???

Entre tristesse et peine... nous avons besoin d'éclaircissement à nos questions.

un grand merci d'y répondre dans la mesure du possible.

 bien cordialement

Cécile Rocca, coordinatrice 

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Politique
Quand le candidat parle, ses militants frappent
À Villepinte comme à Paris, des antifascistes se sont mobilisés pour ne pas laisser le premier meeting d’Éric Zemmour se tenir dans l’indifférence. Dans la salle, plus de 10 000 personnes s’étaient réunies pour l’entendre dérouler ses antiennes haineuses, dans une ambiance violente.
par Mathieu Dejean, Mathilde Goanec et Ellen Salvi
Journal — Politique
En marge du meeting de Zemmour, des habitants de Seine-Saint-Denis fustigent « sa politique remplie de haine »
Éric Zemmour a tenu le premier meeting de sa campagne présidentielle dans un département qui représente tout ce qu’il déteste. Cibles quotidiennes des injures du candidat d’extrême droite, des citoyens de Villepinte et des alentours témoignent.
par Hannah Saab (Bondy Blog)
Journal — Gauche(s)
À La Défense, Jean-Luc Mélenchon veut montrer qu’il est le mieux armé à gauche
Lors de son premier meeting parisien, le candidat insoumis à la présidentielle s’est posé comme le pôle de résistance à la droite et à l’extrême droite. Il a aussi montré sa capacité de rassemblement en s’affichant aux côtés de nombreuses personnalités de gauche.
par Pauline Graulle
Journal — Europe
En Andalousie, la colère intacte des « travailleurs du métal »
Après neuf jours d’une grève générale qui a embrasé la baie de Cadix, le retour au calme semble fragile. Nombre d’ouvriers des chantiers navals ou de l’automobile n’en peuvent plus de la flambée des prix comme de la précarité du secteur. Ils se sentent abandonnés par le gouvernement – de gauche – à Madrid.
par Ludovic Lamant

La sélection du Club

Billet de blog
J'aurais dû m'appeler Aïcha VS Corinne, chronique de l'assimilation en milieu hostile
« J’aurai dû m’appeler Aïcha » est le titre de la conférence gesticulée de Nadège De Vaulx. Elle y porte un regard sur les questions d’identité, de racisme à travers son expérience de vie ! Je propose d'en présenter les grands traits, et à l’appui d’éléments de contexte de pointer les réalités et les travers du fameux « modèle républicain d’intégration ».
par mustapha boudjemai
Billet de blog
Ah, « Le passé » !
Dans « Le passé », Julien Gosselin circule pour la première fois dans l’œuvre d’un écrivain d’un autre temps, le russe Léonid Andréïev. Il s’y sent bien, les comédiens fidèles de sa compagnie aussi, le théâtre tire grand profit des 4h30 de ce voyage dans ses malles aérées d’aujourd’hui.Aaaaah!
par jean-pierre thibaudat
Billet de blog
« Une autre vie est possible », d’Olga Duhamel-Noyer. Poings levés & idéaux perdus
« La grandeur des idées versus les démons du quotidien, la panique, l'impuissance d’une femme devant un bras masculin, ivre de lui-même, qui prend son élan »
par Frederic L'Helgoualch
Billet de blog
Get Back !!!
Huit heures de documentaire sur les Beatles enregistrant « Let it Be », leur douzième et dernier album avant séparation, peuvent sembler excessives, même montées par Peter Jackson, mais il est absolument passionnant de voir le travail à l'œuvre, un « work in progress » exceptionnel où la personnalité de chacun des quatre musiciens apparaît au fil des jours...
par Jean-Jacques Birgé