Billet de blog 28 oct. 2021

Rapport sur la mortalité des personnes sans chez soi en France pour l’année 2020

Au moins 670 personnes ayant connu une période sans domicile personnel sont décédées en 2020. Parmi elles, 587 étaient sans chez-soi au cours de leurs trois derniers mois de vie. Rapport sur la mortalité des personnes sans chez soi en France pour l’année 2020

Morts de la Rue Collectif
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Résumé du Rapport 2021 sur les décès de 2020

Le rapport Dénombrer & Décrire décrit les principales caractéristiques des personnes sans chez-soi décédées en 2020. Il met en perspective les particularités de ce groupe vulnérable par rapport à la population générale. Il aborde les effets directs ou indirects de l’épidémie de SARS-CoV-2 et explore la situation de certains groupes spécifiques comme les 18-25 ans et les mineurs. Il dresse le triste constat que les personnes ayant été confrontées à la vie sans chez soi, en meurent :

  • 587 décès de personnes sans chez-soi ont été recensés en 2020, à 48 ans en moyenne.
  • Parmi elles, 24% avaient passé plus de dix ans en errance.
  • En dépit de l’augmentation des places d’hébergement durant la crise sanitaire, dans près d’un cas sur 4, les décès étaient consécutifs à des causes violentes (agression, suicide, noyade, accident).

Depuis sa création en 2002, Le Collectif Les Morts de la Rue recense les décès des personnes sans domicile en France. L’appui, depuis 2012, de la Direction Générale de la Cohésion Sociale a permis de structurer ce dispositif. qui reste à consolider et développer.

Ces 670 décès représentent autant d’histoires personnelles, de souffrances, d’espoirs auxquels font face les acteurs de l’accueil, l’hébergement et l’insertion. A travers ces personnes décédées, ce sont des travailleurs sociaux qui sont venus vers elles, qui les ont orientées, accompagnées qui sont aussi touchés.

La mise à l’abri et l’hébergement d’urgence ne suffisent pas à sortir durablement les personnes de la rue.  Mais les actions menées face au confinement au cours du printemps 2020 constituent un précédent. Elles montrent que les pouvoirs publics peuvent agir massivement auprès de ce public vulnérable. Les données de 2020 viennent d’ailleurs le rappeler : il ne suffit pas de prendre des mesures ponctuelles aussi importantes soient-elles pour réduire la mortalité des personnes sans chez soi, elles doivent être durables et soutenues dans le temps. La mise en place d’un service public « de la rue au logement » et l’engagement de la ministre déléguée au logement à en finir avec « la gestion au thermomètre » constituent ainsi des signaux encourageants si on y met les moyens suffisants, il s’agit de choix politiques, d’une détermination.

Car il est temps.

Il est temps d’investir dans une politique ambitieuse pour mettre fin au sans-abrisme.

Il est temps de cesser de dénombrer les décès de ces personnes sans chez soi. 

Pour cela, le CMDR réitère et complète ses recommandations :

  1. Mieux connaître
  • La population des personnes sans chez soi en France
  • Le nombre de décès et leurs causes
  1. Prévenir la perte de logement
  • Rendre effective la production de logement sociaux et très sociaux par une loi de finance sans coupes budgétaires
  • Prévenir les expulsions locatives
  • S’interroger sur l’utilité réelle des évacuations d’habitats informels
  • Assurer un revenu garanti pour les 18-25 ans
  • Accompagner la sortie des dispositifs de l’ASE
  1. Assurer l’accès au logement pour des populations fragiles
  • Les femmes enceintes et leurs familles
  • Les mineurs et jeunes en danger
  • Les demandeurs d’asile
  1. Renforcer l’effectivité de l’accès au logement des publics en situation de rue dans le cadre de la politique Un logement d’abord
  2. Accompagner le soin

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Migrations
Husain, Shahwali, Maryam... : ces vies englouties au large de Calais
Qui sont les vingt-sept hommes, femmes et enfants qui ont péri dans la Manche en tentant de rallier la Grande-Bretagne ? Il faudra des semaines, voire des mois pour les identifier formellement. Pour l’heure, Mediapart a réuni les visages de dix de ces exilés, afghans et kurdes irakiens, portés disparus depuis le naufrage du 24 novembre.
par Sarah Brethes (avec Sheerazad Chekaik-Chaila)
Journal
2022 : contrer les vents mauvais
« À l’air libre » spécial ce soir : d’abord, nous recevrons la rappeuse Casey pour un grand entretien. Puis Chloé Gerbier, Romain Coussin, et « Max », activistes et syndicalistes en lutte seront sur notre plateau. Enfin, nous accueillerons les représentants de trois candidats de gauche à l'élection présidentielle : Manuel Bompard, Sophie Taillé-Polian et Cédric van Styvendael.
par à l’air libre
Journal
LR : un duel Ciotti-Pécresse au second tour
Éric Ciotti est arrivé en tête du premier tour du congrès organisé par Les Républicains pour désigner leur candidat ou leur candidate à l’élection présidentielle. Au second tour, il affrontera Valérie Pécresse, qui a déjà reçu le soutien des éliminés Xavier Bertrand, Michel Barnier et Philippe Juvin.
par Ilyes Ramdani
Journal — Justice
La justice révoque le sursis de Claude Guéant, le procès des sondages de l’Élysée rouvert
La justice vient de révoquer en partie le sursis et la liberté conditionnelle dont l’ancien bras droit de Nicolas Sarkozy avait bénéficié après sa condamnation dans le scandale des « primes » du ministère de l’intérieur. Cette décision provoque la réouverture du procès des sondages de l’Élysée : le tribunal estime que Claude Guéant n’a peut-être pas tout dit lors des audiences sur sa situation personnelle.
par Fabrice Arfi et Michel Deléan

La sélection du Club

Billet de blog
Le bocal de la mélancolie
Eric Zemmour prétend s’adresser à vous, à moi, ses compatriotes, à travers son clip de candidat. Vraiment ? Je lui réponds avec ses mots, ses phrases, un lien vidéo, et quelques ajouts de mon cru.
par Claire Ze
Billet d’édition
2022, ma première fois électorale
Voter ou ne pas voter, telle est la déraison.
par Joseph Siraudeau
Billet de blog
L'extrême droite a un boulevard : à nous d'ériger des barricades
Un spectre hante la France… celui d’un pays fantasmé, réifié par une vision rance, une France qui n’a sûrement existé, justement, que dans les films ou dans les rêves. Une France muséale avec son glorieux patrimoine, et moi je me souviens d’un ami américain visitant Versailles : « je comprends mieux la Révolution française ! »
par Ysé Sorel
Billet de blog
Ne lâchons pas le travail !
Alors qu'il craque de tous côtés, le travail risque d'être le grand absent de la campagne présidentielle. Le 15 janvier prochain, se tiendra dans la grande salle de la Bourse du travail de Paris une assemblée citoyenne pour la démocratie au travail. Son objectif : faire entendre la cause du travail vivant dans le débat politique. Inscriptions ouvertes.
par Ateliers travail et démocratie