Le green deal, proposition pour une sortie de crises

Jean-Marc Nollet : "Le green deal" © EELV Europe Ecologie Les Verts

Entretien avec Jean-Marc Nollet, député "ecolo" belge, suite à la sortie de son livre intitulé : "Le green deal".


1° pourquoi ce livre ? pourquoi ce titre ? pourquoi maintenant ?
2° peux-tu nous faire un bref état des lieux
des crises financières, économiques et écologiques ?
3° quelles sont les différences entre la croissance verte et ce "green deal" que tu proposes ?
4° Quelles principales solutions aux crises financières et environnementales donnes tu dans ton livre intitulé "le green deal ?"
5° ces solutions constituent-elles des réponses à court terme aux crises que nous traversons ou bien visent elles plus ambitieusement à proposer un modèle économique de substitution ?
6° quelles seraient à ton avis les 3 ou 4 mesures phares et immédiatement applicables
du "Green deal" à l'échelon européen ?
7° Par rapport à la campagne des européennes,
ou en est écolo, où en sont les verts belges ?
8° très concrétement, quelles seraient à ton avis
les priorités européennes à mettre en oeuvre dans la prochaine mandature ?
9° quel message souhaites tu faire passer aux membres du rassemblement "Europe-Ecologie" ?

 

***********

 

 

arton1005-200x267.jpgNous sommes arrivés au carrefour de toutes les crises : financière, bien entendu, mais aussi énergétique, sociale et environnementale. Leur source est double : la dictature du court-terme et l’exploitation effrénée de l’homme et de la nature.

 

 

Ce ne sont pas les dysfonctionnements du système qui sont intenables, mais son fonctionnement même.

 

 

Nous ne pouvons dès lors nous contenter d’un ravalement de façade. Une régulation plus stricte de la finance ne suffira pas. Le dérèglement climatique pourrait très bien amener demain un emballement plus fort, plus rapide et plus violent encore que celui rencontré sur les places boursières.

 

 

Et que dire alors des inégalités sociales toujours plus criantes : entre personnes, territoires et générations. Le compromis historique entre capital et travail doit désormais s’ouvrir à une troisième composante : la nature. L’environnement devient alors un puissant facteur de relocalisation de l’emploi.

 

 

A crise systémique, réponse systémique.

 

 

Le Green Deal est une rupture et une invitation. Une rupture avec le sacro-saint « toujours plus » : plus riche, plus grand, plus vite. Mais également une invitation à rechercher désormais un « toujours mieux ». Il s’agit de remettre la question du sens de l’activité humaine au centre du jeu et, sur cette base, de construire une alternative politique pour une autre société.

 

 

153 pages. Publié par Le Cri Edition et Etopia

 

 

Ce livre est en vente chez votre libraire. Vous pouvez aussi le commander en ligne sur le site d’Etopia en cliquant ici

 

 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.