Philippe Herzog - Referendum Irlandais

Philippe Herzog - Referendum Irlandais © Toute l'Europe

Philippe Herzog : "Il faut essayer à tout prix de tourner la page de la réforme institutionnelle"

 

 


Philippe Herzog est président de Confrontations Europe et ancien député européen PCF. "Touteleurope.fr" l'a rencontré à Marseille le vendredi 13 juin à l'occasion de "Paroles d'Européens!". Ecoutez sa réaction après la victoire du "non" irlandais au référendum sur le traité de Lisbonne.

13367-13.png

 

Philippe Herzog est président de l'association Confrontations Europe, ancien député européen PCF et ancien professeur des Universités. Il est né en 1940 à Bruay-en-Artois d'un père chimiste d'origine croate, qui a terminé sa carrière comme directeur de recherche chez Pont-à-Mousson et d'une mère d'une famille de mineurs du Pas-de-Calais.

Il adhère au PCF en 1965 où il est élu au Comité central (1972)puis au Bureau politique (1979).[1]. Il dirige la section économique du PCF et la revue Économie et Politique. Marxiste et keynésien, il est un des auteurs du Programme Commun de la Gauche et milite pour la participation des salariés à la gestion. La section économique, notamment avec l'apport du théoricien Paul Boccara, analyse la crise du capitalisme monopoliste d'État et propose de nouveaux critères de gestion.

Membre de la Commission nationale de planification de 1982 à 1988 et du Comité économique et social de 1984 à 1989, il publie notamment " L'économie à bras le corps " (1982,1984) et " La France peut se ressaisir " en 1987 (Éditions Sociales). Dans les entreprises et dans les régions, il intervient dans les processus de restructurations avec des propositions alternatives et préconise des réformes de structures.

Militant passionné de " l'Europe autrement ", il est tête de liste du PCF aux élections européennes de 1989. Après un long combat contre les éléments les plus orthodoxes, il quitte le parti en 1996, mais sera encore candidat apparenté communiste en 1999.

Député européen de 1989 à 1999, puis de 2000 à 2004 (groupe de la Gauche Unitaire Européenne), il a été président de la commission des Relations économiques extérieures, vice-président de la commission économique et monétaire, et vice-président de la Délégation Europe /États-Unis….

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.