Edmond KOBER
Abonné·e de Mediapart

241 Billets

0 Édition

Billet de blog 20 oct. 2021

La laïcité devient d'état et la République est emprisonnée !

JM Blanquer, plus que jamais autoritaire, voire pire encore, fossoyeur de la laïcité et de la République ! Voilà maintenant qu'il se prend pour un ex-dirigeant soviétique à imposer ses dogmes officiels comme "vérité" avec sa langue totalitaire.

Edmond KOBER
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

L'exercice mérite d'être remarqué : le ministre de l'Educ Nat mène actuellement une opération de destruction de la laïcité car il définit ce qu'est la République en imposant sa vision tyrannique ! La République, désormais, est la propriété de Baltringue 1er, dixit lui !

En imposant son dogme, sa "vérité", un peu comme il n'y a pas longtemps et encore actuellement, des états totalitaires (mais d'autres, soi-disant démocratiques, ne font pas mieux, cf.... la France !)  imposent leur "vérité" avec cette manière qui n'appartient qu'à ces pays, avec force coups de menton, d'oukase, de mots dont le sens est dévoyé et truqué et surtout en nommant des ennemis imaginaires, des boucs émissaires (qui seront immanquablement celles et ceux qui ne partagent pas les visions tyranniques), en les invitant même à quitter le navire, s'ils contestent cette violence absolue du nouveau dogme !

Voilà, dit en substance Baltringue 1er à tous les profs, la laïcité et la définition de la République, c'est moi qui les tient, qui dit, c'est moi le chef, et vous allez tous vous soumettre à moi moi moi et ma vision (oui, Baltringue 1er a une vision) et si par hasard vous ne vous y soumettez pas, alors zou, la porte !

Bref, la laïcité et la définition de la République de Baltringue 1er, tu l'aimes ou tu la quittes ! Soit vous adoptez ma vision et seulement celle-ci, soit vous vous démettez, point, circulez, c'est moi le chef en haillons !

Et après, ces gens là tels Baltringue 1er seraient le barrage érigé par les castors pour faire face à l'extrême-droite. Je sens que les frais d'orthodontie des castors vont être déremboursés, tant ils doivent avoir mal aux gencives, les castors ! Dites, elles saignent, vos gencives ?

Je fais le lien indéfectible entre laïcité et République, car après avoir dénoncé les islamo-gauchistes  à l'école (comme sa compère Vidal, pendant que les étudiants criaient famine, littéralement !), puis ce truc nommé "woke" (dont on se fiche un peu, non, ce n'est pas LE problème actuel, non, sauf dans certains "milieux" très réduits et donc très limités, dans tous les sens du terme !),.... * , voilà que Baltringue 1er lance un avertissement aux profs ; soumettez-vous à mon dogme, ou cassez-vous.

Les mots de l'extrême-droite. Le vocabulaire, l'imaginaire, les passions tristes de l'extrême-droite, dans toute sa rance posture.

Baltringue 1er mène un projet, inlassablement, avec détermination, sans dévier de son chemin, tous les jours, systémiquement, avec le soutien total du président. Ce projet, et ce n'est pas un fantasme de l'écrire, c'est celui de la plus grande casse possible de l'éducation nationale, afin de laisser un champ de ruines.

Le "marché "va y suppléer, mais certainement pas pour tous, oh non ! Il y a là des sommes phénoménales en jeu, des sommes immenses, un "marché" juteux, pour assouvir les pulsions de ceux qui sont déjà gavés mais qui ne peuvent pas faire autrement que d'accumuler, faire un tas immense, la possession démoniaque n'est qu'un des aspects de ces pulsions montueuses.
Et je sais que je suis encore en dessous de la réalité de ce que ces gans gavés sont en capacité de faire, pour atteindre leurs objectifs : ils savent qu'ils peuvent compter sur Baltringue 1er pour l'éducation nationale comme sur Véran sur la santé publique comme sur ..... tous, finalement ! Voyez la sortie de cette ministre sur la "magie" que vit l'ouvrier quand il va bosser ! Purée, ils sont irrécupérables, ces golems de la finance !

Si par le plus grand des hasards électoraux (ou miracle ou phénomène, ou sursaut...), d'autres gens arrivent au pouvoir, avec des "envies" puissantes de rendre l'éducation nationale humaine, avec les personnels correctement formés, avec des personnels éducatifs et d'accompagnement dans tous les domaines et pour tous les élèves, d'une manière digne et professionnelle, avec des classes à taille humaine, avec des hiérarchies non intrusives qui aident les personnels, qui les épaulent, .... tout cela sera impossible.

Le champ de ruine est la plus grande possibilité offerte au "marché" pour faire main-basse sur ce qui est déjà, il faut bien l'admettre, en état de presque coma, vu les attaques menées contre cette institution depuis longtemps déjà. Baltringue  1er pousse à fond les gaz, il faut choquer d'une manière brutale pour en finir vite, ça urge d'en fini, les financiers piaffent, n'en peuvent plus d'attendre, comme des drogués, leur came, cette manne qu'ils acceptent de moins en mois qu'elle leur échappe encore ! Baltringue 1er doit leur donner des gages, c'est ce qu'il fait, avec zèle !

* pour un aperçu de toutes (ou presque) dérives de Baltringue 1er, lire : D'hommages ministériels. La vue d'ensemble dit la volonté "en marche" de détruire ce qu'il reste de l'éducation nationale.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Économie
NFT et métavers, symboles de la fuite en avant éperdue du système économique
Les jetons non-fongibles, qui garantissent la propriété exclusive d’un objet numérique, et le métavers, sorte d’univers parallèle virtuel, sont les deux grandes tendances technologiques de 2021. Mais ce sont surtout les symptômes d’un capitalisme crépusculaire.
par Romaric Godin
Journal
Le fonds américain Carlyle émet (beaucoup) plus de CO2 qu’il ne le prétend
La société de de capital-investissement, membre d’une coalition contre le changement climatique lancée par Emmanuel Macron, affiche un bilan carbone neutre. Et pour cause : il ne prend pas en compte ses actifs dans les énergies fossiles. Exemple avec l’une de ses compagnies pétrolières, implantée au Gabon, Assala Energy.
par Michael Pauron
Journal — Santé
Covid long : ces patientes en quête de solutions extrêmes à l’étranger
Le désespoir des oubliées du Covid-19, ces Françaises souffrant de symptômes prolongés, les pousse à franchir la frontière pour tester des thérapies très coûteuses et hasardeuses. Dans l’impasse, Frédérique, 46 ans, a même opté pour le suicide assisté en Suisse, selon les informations de Mediapart.
par Rozenn Le Saint
Journal
À Hong Kong, Pékin met les médias au pas
En moins de vingt ans, l’ancienne colonie britannique est passée de la 18e à la 80e place dans le classement mondial de la liberté de la presse de Reporters sans frontières (RSF). De nombreux journalistes partent ou s’apprêtent à le faire, tandis que d’autres ont décidé de résister.
par Alice Herait

La sélection du Club

Billet de blog
Lettre ouverte à Sébastien Lecornu, Ministre des Outre mer
La Nouvelle-Calédonie connaît depuis le 6 septembre une dissémination très rapide du virus qui a provoqué, à ce jour, plus de 270 décès dont une majorité océanienne et en particulier kanak. Dans ce contexte le FLNKS demande le report de la consultation référendaire sur l'accession à la pleine souveraineté, fixée par le gouvernement au 12 décembre 2021.
par ISABELLE MERLE
Billet de blog
Ne nous trompons pas de combat
À quelques jours du scrutin du 12 décembre, il importe de rappeler quel est le véritable objet du combat indépendantiste dans notre Pays. Ce n’est pas le combat du FLNKS et des autres partis indépendantistes contre les partis loyalistes. Ce n’est même pas un combat contre la France. Non, c’est le combat d’un peuple colonisé, le peuple kanak, contre la domination coloniale de la République française qui dure depuis plus d’un siècle et demi.
par John Passa
Billet de blog
1er décembre 1984 -1er décembre 2021 : un retour en arrière
Il y a 37 ans, le drapeau Kanaky, symbole du peuple kanak et de sa lutte, était levé par Jean-Marie Tjibaou pour la première fois avec la constitution du gouvernement provisoire du FLNKS. Aujourd'hui, par l'entêtement du gouvernement français, un référendum sans le peuple premier et les indépendantistes va se tenir le 12 décembre…
par Aisdpk Kanaky
Billet de blog
Lettre ouverte du peuple kanak au peuple de France
Signé par tous les partis indépendantistes, le comité stratégique indépendantiste de non-participation, l’USTKE et le sénat coutumier, le document publié hier soir fustige le gouvernement français pour son choix de maintenir la troisième consultation au 12 décembre.
par Jean-Marc B