Mediapart a huit ans : nos comptes, nos résultats

Comme chaque année en mars, Mediapart publie tous ses comptes. Cette transparence est unique dans la presse d’information quotidienne, sans parler des médias audiovisuels. Plus que jamais, la question des conditions économiques de l’indépendance de l’information est un enjeu démocratique fondamental.

Pour ce huitième anniversaire, Mediapart met (enfin) à la disposition de ses lecteurs une nouvelle application mobile et tablette permettant de nous lire partout, hors connexion, avec un fil d’actualité enrichi et des alertes en temps réel. Cette application (iOS et Android) est disponible sur l’App Store et sur Google Play (toutes les précisions sont ici).

Ce jeudi 10 mars, à l’occasion d’une conférence de presse tenue dans nos locaux, Mediapart a présenté tous ses résultats, publié ses comptes et évoqué ses objectifs, rassemblés dans une plaquette que vous pouvez librement télécharger et partager en cliquant ici :La brochure de nos 8 ans 2008-2016 (pdf, 1 B)

En voici l’introduction, suivie des graphiques résumant les principales données chiffrées ainsi que du détail des explications sur le conflit qui nous a opposés à l’État sur la question de la TVA.

CONSTRUIRE L’INDÉPENDANCE

Il y a huit ans, le 16 mars 2008, Mediapart voyait le jour.

Triple pari. Défi éditorial : réhabiliter un journalisme indépendant, dynamique et indocile, au service du droit de savoir des citoyens. Défi économique : défendre la valeur de l’information contre la gratuité publicitaire qui la tire vers le bas, en étant les premiers à imposer un modèle d’abonnement payant. Défi professionnel : inventer la nouvelle presse de la révolution technologique, totalement numérique, totalement participative, totalement multimédia.

Pari gagné, grâce au soutien de nos seuls lecteurs, sans compter, évidemment, l’engagement de toute l’équipe. Hier pionnier, Mediapart est désormais un journal en ligne reconnu, tant pour la qualité de ses informations que pour la liberté de ses opinions. Bousculant l’agenda des pouvoirs, politiques ou économiques, ses investigations et ses révélations en ont fait une source d’information indispensable, respectée pour son indépendance. À rebours des conformismes, unanimismes et suivismes qui font les démocraties endormies, ses prises de position ont aussi contribué à en faire un acteur indispensable du débat public.

Cette réussite se traduit dans nos résultats, qu’il s’agisse de la croissance des abonnés, de l’augmentation des effectifs ou du chiffre d’affaires. Comme tous les ans, Mediapart rend publiques toutes ces données, sans exception. Leur particularité, cette année, est d’intégrer les conséquences de notre conflit sur la TVA avec le ministère des finances, né d’une instrumentalisation déloyale des impôts pour nous faire payer l’affaire Cahuzac. Tandis que nous portons le contentieux devant la justice administrative, nous avons dû payer 2,4 millions d’euros au fisc et provisionner dans nos comptes un total de 4,7 millions.

Par son impact financier, ce mauvais coup ralentit la construction capitalistique de notre indépendance tout comme il entrave nos ambitions éditoriales. Notre liberté est trop précieuse – et, par les temps qui courent, trop nécessaire – pour que nous ne soyons pas vigilants sur les conditions qui la garantissent, au premier chef desquelles le fait d’être profitable, de ne pas être endetté, d’avoir des réserves de trésorerie, bref d’être en bonne santé financière. La condition d’une indépendance solide et durable, c’est notre rentabilité économique.

D’autant plus que Mediapart est aujourd’hui un îlot de résistance sans équivalent dans un paysage médiatique profondément transformé. Moins d’une dizaine de milliardaires contrôlent désormais quotidiens, hebdomadaires, radios et télés privés. Soumise à des intérêts industriels, leur indépendance est malmenée. Fragilisé par des concentrations, leur pluralisme est en recul. C’est une raison supplémentaire pour nous aider à construire notre indépendance.

MEDIAPART 2015 EN CHIFFRES

Mediapart a dépassé en 2015 les 118 000 abonnés (individuels et collectifs) dont plus de 114 000 abonnés individuels payants. 2015 a été une année de forte croissance dans tous les domaines : chiffre d’affaires (+ 19 %, dépassant 10 millions d’euros), résultat courant (1,8 million d’euros), effectifs (65 collaborateurs en CDI), audience (en moyenne mensuelle, plus de 3 millions de visiteurs uniques et près de 6 millions de visites).

Evolution des abonnés Evolution des abonnés

Evolution du chiffre d'affaires Evolution du chiffre d'affaires

Evolution de l'audience Evolution de l'audience

Evolution des effectifs Evolution des effectifs

L’IMPACT DU CONFLIT SUR LA TVA

Notre brochure annuelle détaille avec minutie l’impact comptable du conflit de droit qui nous a opposés au gouvernement actuel, tout comme nos amis d’Arrêt sur Images et d’Indigo Publications, sur la question de principe de l’égalité entre presse imprimée et presse numérique et, par conséquent, de la neutralité du support. 

Ce contentieux sera désormais porté devant la justice administrative, mais cette procédure n’a pas suspendu la sommation qui nous a été faite de payer, en ce début d’année, le différentiel de TVA indûment réclamé par le ministère des finances, soit un total de 2 365 941 euros. Nous avons par ailleurs fait le choix de provisionner en complément dans nos comptes les pénalités et intérêts, que nous contestons et dont le paiement est suspendu par notre recours devant le tribunal administratif.

Le soutien généreux de nos lecteurs (411 693 euros de dons en 2015 via la plateforme www.jaimelinfo.fr) a contribué à réduire l’impact sur nos comptes de ce mauvais coup en nous permettant de poursuivre nos développements et de construire notre indépendance, sa pérennité et sa solidité. Parmi ces investissements, le multimédia, notamment toutes nos émissions vidéo, est une priorité qui se traduira par de nouveaux formats à l’automne prochain, en vue de la présidentielle et des législatives de 2017.

L’impact sur la trésorerie de Mediapart du conflit sur la TVA est résumé dans les deux graphiques ci-dessous qui distinguent notre résultat courant (1 871 545 euros) et notre résultat net (715 454 euros). Comme le montrent dans la brochure les tableaux du bilan 2011-2015, le soutien de nos lecteurs explique en grande part le résultat finalement positif de 2015 puisqu’il intègre, en produits exceptionnels, les dons reçus.

Notre résultat courant et notre résultat net Notre résultat courant et notre résultat net

Mediapart, qui ne bénéficie d’aucune aide publique ni ne recourt à la publicité, ne verse aucun dividende à ses actionnaires. Nos profits sont toujours réinvestis au bénéfice de notre aventure collective et de son indépendance : nouveaux développements éditoriaux et techniques, croissance des effectifs, intéressement de l’équipe, rachat de parts d’actionnaires, consolidation de notre trésorerie.

Merci de votre soutien sans lequel nous n’aurions pu réussir notre pari initial. Merci de votre fidélité sans laquelle nous ne pourrons réussir à le transformer en histoire durable.

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.