« Vos mères sont toutes des putes ». Une phrase porteuse d’espoir.

« Vos mères sont toutes des putes ». Une phrase porteuse d’espoir.

L’autre jour, en rentrant de l’école, mon fils me dit qu’un petit camarade énervé aurait dit :

« Vos mères sont toutes des putes ! ».

Cette phrase leur était adressée en guise d’insulte à lui et à d’autres copains. J’ai failli pleurer de bonheur.

Cet enfant énervé aurait pu lancer: « vos mères sont toutes des putes et la tienne est handicapée !». Mais non, il ne m’a pas traitée de handicapée (un terme pourtant haut placé dans le classement des prétendues insultes de la récré). Il m’a traitée de pute.
Mon émotion ne tenait pas pourtant au fait que cet enfant avait oublié le handicap, nan. Ca c’est un rêve de handicapé validiste. Non, je pleurais car, d’accord, j’étais invisibilisée comme personne handicapée mais j’étais reconnue en tant que femme, aux côtés des autres femmes.
Réjouissez-vous, amies activistes du handicap. Le féminisme traditionnel nous a oubliées dans ses revendications, il nous a exclues ! Mais le nouveau patriarcat, celui porté par les nouvelles générations est, lui, inclusif.
Comme on n’arrête pas le progrès et que tous les espoirs sont permis, peut-être serai-je bientôt visibilisée en tant que femme handicapée, peut-être m’entendrai-je bientôt traiter de putaplégique à la récré. On aura alors fait un grand pas.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.