ELOGE FUNEBRE, LECON DE VIE

ÉLOGE FUNÈBRE, LEÇON DE VIE

Le neveu de la défunte évoque les épisodes marquants de la vie de celle-ci.
Bonheurs, réussites, puis malheurs : la mort de ses parents, l’accident de son fils, la mort de son mari. L’accident du fils. Est-il mort ? S’est-il cassé les deux jambes, les deux bras ainsi que la mâchoire et toutes ses dents ? S’est-il ouvert le crâne ? Est-il resté des mois durant plâtré, alité ? A- t-il eu des douleurs atroces ?
Non, il n’est pas mort.
Il ne s’est rien cassé. Il n’a pas eu des douleurs atroces. Non, rien de tout ça. Si cela avait été le cas, le neveu aurait peut-être mis l’accident dans la catégorie « moments difficiles » mais il ne l’aurait pas mis sur le même plan que la mort des parents, du mari. Il n’aurait pas été encadré par celles-ci dans l’énumération des malheurs ; peut-être, il n’en aurait pas parlé lors de l’éloge funèbre de la défunte, tout simplement.
S’il en a parlé c’est parce que l’accident du fils est associé dans l’imaginaire collectif au funèbre : « qui inspire la tristesse, qui renvoie à l’idée de mort ».
Le fils est mort, mort socialement. Le fils est une sorte de mort vivant aux yeux de toute l’assistance, bien consensuelle sur cette perception.
Le fils handicapé, le fils qui ne marche plus est là pour représenter le malheur. Il a été le malheur de sa mère. Il est le malheur. On le lui rappelle, publiquement. Quoi de plus naturel?
Ainsi, le fils de la défunte, figé depuis le jour de son accident dans le malheur et lié à la mort n’est pas censé partager l’espace des vivants, l’espace du bonheur, de la vie.
Le fils de la défunte vit en couple, a un enfant, un travail socialement valorisé qu'il aime, des relations sociales, voire des amis, voyage, fait de la photographie, de la voile… Cependant, le fils de la défunte ne vit pas. Il se dépasse. Cependant, sa vie n’est pas une vie. Comme tous les morts, il a droit, lui aussi, à son éloge funèbre : sa vie n'est pas une vie. C'est est une leçon de vie. On le lui rappelle aussi.

#NeMeDisPlusJamaisQueJeSuisUneLeconDeVie

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.