Elena Chamorro
Abonné·e de Mediapart

71 Billets

0 Édition

Billet de blog 28 sept. 2015

Rebelotte : la sécurité routière remet ça

Deux photos  côte à côte: Rodolphe avant et Rodolphe après, comme dans un jeu grossier des  sept différences (dit aussi jeu des erreurs).

Elena Chamorro
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Deux photos  côte à côte: Rodolphe avant et Rodolphe après, comme dans un jeu grossier des  sept différences (dit aussi jeu des erreurs).

Rodolphe avant : jeune, sportif, mannequin… Rodolphe après : handicapé. Y a t-il besoin de s’étaler sur les qualificatifs?

Puis, une légende : 21 ans, 4 mois, 11 jours …et quelques secondes d’inattention.  21 ans, 4 mois  11 jours, la durée de sa  vie de handicapé, qui  sonne comme une peine de prison.  

Le communiqué de presse de la campagne de Rodolphe en dit un peu plus sur son  histoire.

« À 22 ans, Rodolphe, modèle au corps d’athlète, posait nu devant l’objectif du photographe pour faire rêver. 20 ans plus tard, après un accident de la route, il décide d’exposer son corps tétraplégique sur papier glacé pour faire changer. »

Rodolphe-athlète, à 22 ans pose et fait rêver (qui ?,  de quoi ?) tandis que Rodolphe-tétraplégique,  à 40 ans  s’expose pour  faire changer ou …  pour faire flipper ? (tétraplégique sur papier glacé, quel contresens !)

Oui, un corps «  détruit » ne pose pas, il  s’expose. Il est rarement visible, à moins que :

Il  ne soit dans l’un des rôles séculaires qui lui sont voués : celui  de repoussoir.

Rodolphe- athlète  nous donne à voir  ce qui est valide et valable,  apprécié et appréciable, désiré et désirable et  Rodolphe- tétraplégique ce qui ne l’est pas. Et pour appuyer la caricature, Rodolphe-tétraplégique est montré dans une nudité volontairement dépourvue de tout érotisme et tourne son regard apitoyant vers nous.

Mais pourquoi Rodolphe-athlète,  le «  colosse », est-il  « tombé à terre » ? Comment est-il passé du « rêve au cauchemar »,  du « meilleur au pire ». Comment se fait-il qu’il a « tout perdu » ?[i]

Rodolphe a commis une faute : il a bu et il a conduit. Le handicap est sa punition.

Bref, mise en scène réussie, valeurs sûres, réconfortantes. Belle légende.

Mais, venons-en à  l’essentiel.  Est-ce que vos campagnes  sont efficaces ? Est-ce qu’il  y a moins de morts depuis que vous les faites avec des personnes handicapées qui, ayant besoin d’exister ou dans un élan altruiste, jouent de fait les idiots utiles?

Parce que vous n’êtes pas sans le savoir : vos campagnes sont très efficaces  pour enfoncer le clou sur les préjugés au sujet des personnes handicapées, accidentées ou pas.

 Nous sommes nombreux à  apprécier très moyennement  votre stratégie  tout comme les effets collatéreaux qu’elle contribue à produire sur nos vies au quotidien. Vous les connaissez, on vous a déjà expliqué[ii].

Au fait, je kiffe votre slogan. : « Tous responsables ».

Elena Chamorro


[i] Tous les termes entre guillemets sont tirés du communiqué de presse de la campagne.http://www.datapressepremium.com/rmdiff/2008914/diff_2020278170915095145.pdf

[ii]  https://auxmarchesdupalais.wordpress.com/2015/03/01/combien-de-temps-allons-nous-croire-que-le-handicap-ne-peut-etre-que-tragedie-1/

https://auxmarchesdupalais.wordpress.com/2013/12/06/aujourdhui-il-faut-dire-stop/

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Énergies
Régulation de l’énergie : la politique du pire
En excluant la période de spéculation débridée fin décembre sur le marché de gros de l’électricité, la commission de régulation de l’énergie aurait pu limiter la hausse des tarifs régulés à 20 % au lieu de 44 %. Elle a préféré faire les poches d’EDF et transférer l’addition aux consommateurs après l’élection présidentielle.
par Martine Orange
Journal
Laurent Joly : « Zemmour a une capacité à inverser la réalité des faits »
Ce soir, deux historiens répondent aux falsifications de l’histoire du candidat Éric Zemmour. Laurent Joly, spécialiste de l’antisémitisme et du régime de Vichy et auteur de « La Falsification de l’Histoire », est notre invité. Entretien également avec Serge Klarsfeld, cofondateur de l’association « Fils et filles de déportés juifs de France ».
par à l’air libre
Journal
L’action des policiers a causé la mort de Cédric Chouviat
D’après l’expertise médicale ordonnée par le juge d’instruction, la clé d’étranglement et le plaquage ventral pratiqués par les policiers sur Cédric Chouviat, alors que celui-ci portait encore son casque de scooter, ont provoqué l’arrêt cardiaque qui a entraîné sa mort en janvier 2020.
par Camille Polloni
Journal
Julian Assange garde un espoir de pouvoir contester son extradition
La Haute Cour de justice de Londres a autorisé les avocats du fondateur de WikiLeaks à déposer un recours devant la Cour suprême contre la décision des juges d’appel qui avaient autorisé son extradition vers les États-Unis.
par Jérôme Hourdeaux

La sélection du Club

Billet de blog
Stratégies de désinformation et de diversion de Pékin sur la question ouïghoure
[Rediffusion] Alors que de nombreux universitaires sonnent l’alarme quant au risque génocidaire en cours dans la région ouïghoure, Pékin s’évertue à disqualifier tout discours alternatif et n’hésite pas à mobiliser ses réseaux informels en Europe pour diviser les opinions et couper court à tout débat sur la question ouïghoure. Une stratégie de diversion négationniste bien familière. Par Vanessa Frangville.
par Carta Academica
Billet de blog
Génocide. Au-delà de l'émotion symbolique
Le vote de la motion de l'Assemblée Nationale sur le génocide contre les ouïghours en Chine a esquivé les questions de fond et servira comme d'habitude d'excuse à l'inaction à venir.
par dominic77
Billet de blog
La cynique et dangereuse instrumentalisation du mot « génocide »
La répression des Ouïghours existe au Xinjiang. Elle relève très probablement de la qualification juridique de « crimes contre l’Humanité ». Mais ce sont les chercheurs et les juristes qui doivent déterminer et les faits et leurs qualifications juridiques, et ce le plus indépendamment possible, c’est à dire à l’écart des pressions américaines ou chinoises.
par Bringuenarilles
Billet de blog
Agir pour faire reconnaître le génocide ouïghour. Interview d'Alim Omer
[Rediffusion] l’Assemblée Nationale pourrait voter la reconnaissance du caractère génocidaire des violences exercées sur les ouïghour.es par la Chine. Alim Omer, président de l’Association des Ouïghours de France, réfugié en France, revient sur les aspects industriels, sanitaires, culturels et environnementaux de ce génocide.
par Jeanne Guien