Pour qui voter ?

Sarkozy, Juppé, Fillon, Le Pen, Dupont-Aignan, Macron et autres... c'est du kif-kif bourricot. A gauche, ce n'est pas mieux. Xénophobie chez les uns, entreprise et marché rois chez les autres. Aucun projet de société autre que celui qui est en panne aujourd'hui, aucune idée stimulante quant aux défis auxquel nous aurons – avons déjà – à faire face dans le monde de demain, qui es déjà en route.

J'accuse..


Pas seulement Sarkozy ou Hollande. J'accuse la classe politique, de droite comme de gauche...

– D'avoir laissé s'agrandir encore et toujours le gouffre entre la maigre frange de Français qui s'en sortent plutôt bien et la grande masse des Français qui rament, ou sont à deux doigts de couler.

– D'avoir laissé des quartiers entiers des villes grandes ou moins grandes s'enfoncer dans le magma des laissés pour compte. Jadis, une part non négligeable de la population active française trouvait à s'employer pour des boulots peu ou pas qualifiés. Tut ce monde vivit modestement, mais dignement. Gagnait de quoi payer son loyer, nourrir sa famille, élever ses enfants, et même se ayer quelques vacances. Mais l'évolution technologique – c'est un secret pour personne et c'était tout à fait prévisible et prévu –rend de plus en plus de monde inemployable avec les compétences d'antan. On nous a raconté que certes, c'est vrai, mais que les nouvelles technologies créaient des opportunités pour recycler tout ce monde. Faux ! Ceux qui ont été en mesure de se recycler ont été la petite minorité de ceux qui, au départ, avaient quand même des compétences, et même des compétences poussées pour certains, en tout cas avaient les moyens d'apprendre du nouveau ! Pour les autres, les OS et autres sans qualification, et même la grande masse des petits contremaîtres et des petits cadres, c'était beaucoup plus difficile de se recycler. Ce ce côté-là, rien ! Rien n'a été fait. Pas d'accompagnement, pas de formation continue.
Tout le monde, aujourd'hui, est au courant du scandale national de la prolifération des entreprises soi-disant de formation, qui pompaient l'argent de l'Etat destiné à aider la formation et qui ne formaient pas grand monde à pas grand-chose !

– D'avoir laissé des quartiers entiers à l'abandon. Immeubles dégradés à répétition, trafics divers y compris et de plus en plus de drogue, caïds qui faisaient la loi, voitures incendiées dont les coupables sont connus mais que personne n'ose dénoncer par peur de représailles... Nos chers responsables politiques, c'était si difficile que ça de voir et de comprendre ce qui se déroulait sous vos yeux dans ces quartiers ?! Vous avez détourné les yeux. Sans doute parce que ce lumpen prolétariat ne votait pas et n'était donc pas intéressant électoralement ! Pendant ce temps, ceux qui n'avaient plus de moyens de subsistance, ceux qui avaient compris que jamais, en restant "dans le droit chemin", il ne pourraient fonder une famille, se payer une voiture, etc... Eh bien, il leur restait le deal... Du coup, ces quatiers ont été du pain bénit pour les trafics en tout genre... Mohammed autant que Bernard ramenaient à la maison de quoi faire bouillir la marmite. Les pères et les mères, dépassés, pouvaient-ils vraiment refuser l'argent sale qui permettait à toute la famille de survivre ? Votre réaction a été bien résumée par un des vôtres : "On va nettoyer toute cette racaille au karcher !" Eh bien, aujourd'hui cette "racaille" vous (nous) saute à la gueule !

– De n'avoir pas réagi comme il se devait face au repli d'un grand nombre de ces quartiers sur l'islam. Peuplés en majorité de mususlmans, il n'allaient quand même pas se tourner vers l'église, la synagogue ou le temple bouddhiste ! Ils se sont tournés vers la mosquée...  Normal. Et vous étiez où, tout autant que vous êtes, lorsque se sont mis à opérer des imams salafistes ou wahhabites prêchant une religion de rejet de l'autre, des enragés importés des pétromonarchies, d'Algérie ou de Turquie et financés par des islamistes ou sympathisants d'un islam intégriste dans les pétromonarchies du Golfe mais pas seulement ? Vous étiez où ? Vous aviez de la merde dans les yeux ? Vos services de renseignements vous ont très certainement informés. Et vous avez réagi comment ? Par le petit bout de la lorgnette, en interdisant le port du voile comme signe d'appartenance religieuse ! Bravo ! En gros, vous vous êtes évertués à supprimer la fièvre, le petit symptôme apparent, alors que la maladie a continué de miner le corps social !

– De s'être comportés en autistes face à l'évolution du monde en général et de la France en particulier.

Tout ça pour dire que Sarkozy, Juppé, Fillon, Le Pen, Dupont-Aignan, Macron et les  autres... c'est du kif-kif bourricot. C'est la même m - - - e à gauche comme à droite ! Rester dans l'Europe ou sortir de l'Europe (sans aucune étude sérieuse sur les conséquences, et puis de quelle Europe s'agit-il ?!), rester dans l'euro ou sortir de l'euro (sans plus d'études sur les conséquences), libérer les entreprises (les grandes avant les petites) de l'ensemble de leurs devoirs sociaux, soi-disant pour qu'elles embauchent, or elles empôchent encore et encore les aides mais n'embauchent pas. Ils nous promettent encore pire que ce qu'a déjà fait Hollande, ce qui n'est pas peu dire !

Messieursdames les candidats, que vous soyez de gauche ou de droite... Vous êtes à côté de vos pompes ! Mais renseignez-vous donc au lieu de vous fier à vos conseillers pour savoir quel est votre meilleur profil à présenter à la télé, comment parler en maîtrisant vos tics et quelles saletés sortir sur quel concurrent et à quel moment... On peut être un homme ou une femme politique de carrière et quand même avoir autre chose en tête que son propre égo, son propre pouvoir et sa propre promotion. Non ?!

Et si vous êtes renseignés alors trève d'hypocrisie ! Il n'y aura plus de croisissance telle que l'Europe l'a connue pendant les Trente Glorieuses, où il fallait tout reconstruire après la guerre ! Lisez Piketty, bon sang ! Vos programmes pour relancer la croissance, c'est du vent, du bla-bla, des déclarations qui ne mangent pas de pain, qui parlent aux tripes mais qui ne sont fondées sur rien de tangible et ne vous engagent à rien. Je parle de "bonne" croissance. Pas comme aux Etats-Unis ou au Royaume-Uni – que vous nous donnez en exemples – ,où croissance et faible taux de chômage se font aux dépens de la grande masse de ceux qui soit ne sont plus comptés comme chômeurs, soit sont obligés de faire deux voire trois boulots pour joindre les deux bouts. Il faut voir à quel prix et à qui ça profite. La croissance du PIB n'est plus depuis longtemps la seul aune à laquelle on mesure la santé d'une économie. Ni même le PIB par habitant, qui n'est qu'une moyenne sans grand sens. Lorsque cettre croissance ne profite qu'à une frange restreinte de la population cette moyenne induit totalement en erreur.

Aucune vraie politique, aucune vision de l'avenir !Votre  manière d'aborder la question de l'islam, par exemple, est imbécile et dangereuse : il y a cinq millions de musulmans en France que l'islamisme travaille au corps. Et vous, soit vous faites la promotion de la xénophobie, soit vous mélangez immigrés et Français musulmans, soit vous faites de l'entrisme auprès de la mouvance salafiste pour vous assurer le vote des musulmans (vous les prenez vraiment pour des idiots !), soit vous laissez pourrir !

Vous êtes aussi incapables de proposer des solutions efficaces pour résoudre le problème de la délinquance des jeunes que d'extirper les brebis galeuses de la police pour que cessent les bavures, des bavures qui discréditent l'ensemble des forces de l'ordre. Vous êtes incapables – le voulez-vous seulement ? – de vous attaquer à la "haute" délinquance financière, y compris dans vos propres rangs, et ensuite vous faites mine de ne pas comprendre qu'on ne fasse plus confiance à la politique et aux politiques !

Le seul qui ait commencé à comprendre qu'il faut un vrai changement (et non des promesses suivies de reculades à la Hollande !), le seul qui semble avoir une vraie vision, qui laisse espérer un vrai renouveau, une autre façon de faire de la politique en France, d'autres bases et d'autres objectifs pour l'Europe, un autre type de relations avec nos partenaires dans le monde. Le seul qui propose des choses claires, c'est Mélenchon ! Le seul !

Ecoutez donc ce qu'il dit à longueur d'interventions. Alors que tous les autres sont figés, lui a évolué. Il a troqué les réponses agressives qu'il faisait aux questions (un peu stupides ou provocatrices, il faut le reconnaître) de certains journalistes, pour une vraie réflexion. Sur la politque, sur l'économie, sur la France comme terre et comme peuple capables d'inventer un nouvel avenir, sur la France au sein de l'Europe, d'une autre Europe qui s'intéresse au bien-être de ses peuples avant de servir les intérêts du grand capital, sur une mise de l'économie au service du bien-être des citoyens, au lieu de l'inverse qui a force de loi aujourd'hui !

Et le bien-être des populations passe obligatoirement par un renouveau du capitalisme, une réforme des lois du marché, pour un marché soumis à un nouvel équilibre entre les humains, et entre les humains et leur environnement.

Quand on pense qu'à la tête de l'industrie automobile, pour ne prendre que cet exemple, il y a des intelligences qui continuent de proposer des voitures à moteur thermique, qui proposent de lus en plus des SUV qui consomment plus de matériaux et plus de carburant que les voitures normales... Et ils vendent tout ça à des idiots que l'on a convancus qu'ils sont heureux de conduire en dominant les autres ! Avec la complaisance de la presse automobile !

Et maintenant, ces mêmes constructeurs, servis par des médias à leur botte et qui ont abandonné tout esprit critique, nous présentent comme une énorme avancée le fait que les voitures peuvent se conduire toutes seules ! Encore un pas dans la déresponsabilisation de l'humain ! Et puis, bande d'ahuris, en quoi des voitures qui se conduisent toutes seules vont-elles régler le problème des embouteillages, des nuisances sonores (on sait depuis longtemps que le principal bruit des voitures est le bruit de roulement et non celui des moiteurs), de la consommation de matériaux ?

Nous aurons tous remarqué comment aucun homme ou femme politique ne nous parle de réseau ferroviaire, d'amélioration du service du rail, de rendre plus efficace et plus attractif le ferro-routage ! Aucun, sauf Mélenchon, là encore. Pendant ce temps, Emmanuel Macron, qui a donné les mêmes initiales de son nom à son mouvenment En Marche (EM... bel exemple de grosse tête !), nous a gratifié de sa grande idée révolutionnaire consistant à faire... du transport par cars ! Il a fait fort, le petit Napo !

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.